AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 -| Paint in grey |- {Sephie&Christie}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nombre de messages : 8

MessageSujet: -| Paint in grey |- {Sephie&Christie}   Mer 11 Sep - 20:35


    Assis sur le dossier d'une chaise du réfectoire, délaissant le confort des sièges pour le réserver au commun des mortels, il parle et amuse sa galerie. Il surplombe son assistance alors qu'il se marre, tandis que les autres le suivent dans un écho, comme des odes à sa gloire. Je ne vois que lui, vaincue dans le secret de mon âme, et joue les observatrices pour un visage que je connais par cœur, depuis longtemps. Je sais la moindre des mimiques et que ce qu'elle implique, appréhende la moindre grimace avant qu'il ne la fasse. J'ai mal au cœur de l'aimer si fort, si loin, mais fermer les yeux ne serait-ce qu'un instant est exclu. Peu importe où je pose le regard, je le cherche, comme un repère au milieu de chimères. J'oublie les bruits, n'entends que sa voix et pleure intérieurement de ne pas même pouvoir rêver qu'elle s'adresse seulement à moi. Je me languis d'un coup d'oeil de sa part, signe qu'il a vu où je me trouve, qu'il s'y intéresse, mais tremble à l'idée qu'il puisse remarquer ma présence dans son sillage, comme une ombre marchant dans ses traces. De toute façon privée de l'attention des autres, je ne vaux pas la sienne et mes peurs me murmurent qu'il le sait bien assez. Je suis un fantôme dans son existence et dans celle des autres, et pourtant, je jure que j'ai des tas de choses à prouver, s'il était possible de m'écouter.

    Je soupire en détournant le regard, sachant qu'il reviendra très vite à lui, comme un boomerang. Mais je me force, me heurte à regarder les autres, car si mon cœur doit encore avoir un raté à le voir sourire, je pense que je pourrais finir par en crever, ou pire. Mais ma volonté est faible, et ma solitude m'agresse au point que je succombe de nouveau à la tentation. Il faut que je sorte de là, avant de perdre toute notion du temps à force de contemplation, de m'oublier jusqu'à en devenir immatérielle. C'est une lutte quotidienne de l'aimer à l'insu des regards, surtout du sien. Je pourrais... Vas-t-en maintenant, avant de vouloir lui parler.

    Je me lève avec précipitation, attrape mon sac à la volée et me rue vers la sortie. J'ai envie de pleurer, mais je me retiens, me disant, après tout, que la fille qu'ils pensent tous connaître ne pleure pas pour un homme, car elle n'épouse que le Divin. Personne n'a compris que c'est ce qu'il est pour moi, et tant mieux, j'aime autant garder ce secret enfoui dans mon cœur, sans ratures, pur de toute erreur. J'ai fait naître cette réputation sans y prendre garde, atrocement éméchée alors que j'essayais de faire comme tout le monde pour me faire accepter. Je n'avais jamais bu, auparavant. J'ai alors avouer que l'élu de mon cœur changeait l'eau en vin. « Joe ? » m'a-t-on demandé. « Dieu. » Ai-je  corrigé, ignorant alors qu'ils ne feraient pas le rapprochement. Heureusement.

    Aïe ! Soudain, c'est le drame. Trop occupée à fuir, je ne vois pas la personne qui vient en sens inverse. Mon épaule droite se heurte douloureusement  à la sienne. C'est probablement de ma faute aussi, décidé-je de m'arrêter pour m'excuser, avant de constater avec horreur qu'il ne s'agit de personne d'autre que de Sephora Anderson, la protégée du Directeur, l'amie de Jey Davids... Et la meilleure amie de Joseph Callum McRayne...

    Cramoisie, je balbutie « ...Oh mon Dieu... Sephora, je suis désolée.... Je ne t'avais pas vue... Excuse-moi... J'aurais dû regarder... »

    Oh non...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 130

MessageSujet: Re: -| Paint in grey |- {Sephie&Christie}   Dim 5 Oct - 10:51

L'impression de déambuler dans un monde éclaboussé de nuances de gris ne me quitte pas, tandis que les jours se suivent et se confondent.
Il n'existe que peu de couleurs ici. Un peu de rouge, de l'or à la pelle et des ténèbres si denses qu'il me semble parfois les voir se battre sans relâche pour que de leurs guerres naissent des lames embrassant et poignardant les peaux de tous ces petits dieux, rouvrant des blessures qui ne disparaissent pas, ne cicatrisant jamais tout à fait.

Car cette école regorge de douleurs si vives qu'elles s'épousent entre elles, se comprennent et se mêlent jusqu'à en paraître naturelles. Oh ma Lilith, comme ils souffrent ! J'essaye, à m'en faire mal, de ne pas regarder, de ne pas écouter, mais. Ces anges saignent d'être plus que des hommes, d'être les héros en devenir d'une nation qui exigera d'eux qu'ils écorcher leurs peaux pour le bien de la masse.
Ils le feront d'ailleurs, pour la plupart, car la douleur est déjà si profondément ancrée en eux qu'elle leur colle au cœur. Ils saigneront encore, soufreront tant et si bien qu'ils ne restera alors d'eux que de vieilles âmes fanées par dans l'ombre de leurs maux.

Je réalise chaque jour un peu plus que ce monde n'est pas fait pour moi, que je n'y appartiens pas. Il me faudrait, pour y trouver ma place, endurer les douleurs et les coups au cœur, sans un sursaut de combativité. Cesser de me défendre tandis qu'on esquinte ma carcasse, ne pas de débattre alors qu'on m'arrache des lambeaux de moi. Mais, si j'en étais capable, je ne serais pas là.

Un coup à l'épaule m'arrache à mes pensées et je relève à tête pour découvrir une paire de grands yeux que la gène troublent. Ces émotions, si vives, colorent son visage qui me trouble par sa pureté. Il parle pour elle, expose ce qu'il cherche vaguement à exprimer par son vague bégaiement dis-cousue. Qu'elle cache son visage, apprenne le poker. Respire, petit ange.
Balayant ses mots d'un mouvement de main, je souffle un « Rien de cassé... » et effleure doucement son épaule, m'excusant à ma façon.

    « Puisque tu es là, tu as fait le devoir sur le rôle et les devoirs des héros, ou quelque chose d'avoisinant ? Il va me falloir de l'aide, pour celui-là. Je ne risque pas de l'inventer parce que pour ce que j'en sais, le rôle des héros, c'est d'encaisser sans broncher. De morfler et de s'y habituer. Oh, et de sauver les gens, éventuellement. On doit les préparer à la naissance à devenir des héros, en les biberonnant aux carences depuis l'enfance. »

Je mords ma lèvre mais trop tard. Je crache enfin toutes ces pensées qui tournent en boucle dans mon crane depuis mon arrivée ici, toutes celles que je traine et ressasse, les ayant laisser se lover contre mes nerfs qui enfin, craquent. Ils lâchent et laisse s'échapper le flot indigeste de blâmes imaginaires que je m'image déjà distribuer au lâches, aux gens, aux mœurs et tout ce qui s'en suit. A ceux d'en bas, qui se fichent de ces héros et leurs déboires, à ceux d'en haut, qui saignent et s'oublient, passant à côté de leurs vies.  
Je craque, avec pour unique exutoire deux grands yeux qui préfèreraient probablement de pas être là, coincés avec moi.

    « Ceux qui traînent leurs morts à bouts de bras, éventuellement, je peux comprendre qu'ils ne puissent rien faire d'autre que laisser la vie leur mettre des torgnoles sans riposter. Dur de coller une trempe à la mort. Mais les autres, c'est quoi leurs excuses, hum ? »

Mais si ? s'ils arrêtaient de se laisser crever, rien qu'un peu ? S'ils cessaient un instant, juste comme ça, juste pour voir ? Qu'est-ce qu'ils risqueraient, ces petits dieux, si ce n'est s'affaler à nouveau ou au contraire, finir par vivre un peu ? Certains semblent y arriver tant et si bien qu'ils transpirent la joie par tout les pores de leurs peaux. Certains ici y parviennent, mais si peu. Pourquoi sont-il si peu nombreux ?

    « C'est  une secte secrète ? Vous vous réunissez tout les deuxième Jeudi du mois pour sacrifier des hérissons à la gloire d'anciens dieux païens vénérant l'indolence ? Ou c'est simplement un pré-requis ici, de se laisser dévorer par ses fantômes jusqu'à l'os ? J'ai lu le règlement pourtant – deux fois – et je n'ai vu ça nul part. Alors, c'est quoi, l'histoire ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

-| Paint in grey |- {Sephie&Christie}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Grey's Anatomy RPG]
» Grey's Anatomy
» Grey Knights
» Mod Blue and Grey
» Fiche Jean Grey
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVIOR HIGH × heroism's slaves. :: SULLIVAN'S HOLE :: savior high :: - Couloirs-