AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 _ Même si ton espoir est partit, continu d'avancer ! [Pyroman && Dark Lawyer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité


MessageSujet: _ Même si ton espoir est partit, continu d'avancer ! [Pyroman && Dark Lawyer]   Ven 26 Déc - 2:45

Léo avait encore dû visiter un client. Encore, et en plus de ça, à l'aube. Non pas que l'horraire le dérangait, il n'était jamais fatigué, mais le seul fait de se déplacer l'ennuiyait profondément. Et plus encore, le pourquoi il se déplacait l'ennuiyait, et même plus que ça, l'agaçait.
Il entra dans le centre de détention et rencontra donc son client. Celui-ci particulièrement avait le don de l'exaspérer, c'était un homme mou et sans intérêts, et si Léo n'était pas obligé de le défendre, il aurait rapidement passé son tour. Ce dont il avait horreur était de perdre son temps et ce client lui en faisait perdre de son temps. Son temps précieux, pendant lequel il aspirait à transformer le monde en monde meilleur.
L'entrevu se passa comme à son habitude, il attendit au moins une demi heure avant que le détenu ne daigne venir, puis la suite est facilement devinable, Léo parlait, le détenu ne l'écoutait pas.
Il dut faire preuve de toute la patience du monde pour ne pas lui sortir une remarque bien cinglante. Quand il put enfin sortir de ce centre de détention, il était près de 11heures. Il soupira en regardant sa montre. Il pressa le pas, hateux de rentrer chez lui. Mais quelque chose attira son attention, ou plutôt quelqu'un.
Cédant comme d'habitude à sa curiosité naturelle, Léo s'approcha de cette personne et même de dos il la reconnut. Ce jeune homme, posté devant ce centre de détention miteux, était Warren Peace, alias Pyroman, fils du tristement celèbre Cameron Peace alias The Freak. Léo connaissait bien cette affaire, cette triste affaire. L'opinion publique s'était mis du côté opposé de cette famille, plutôt de ce qu'il en restait, et ce petit se battait arduement pour garder la tête hors de cette marrée, constituée uniquement de personnes se suivant les unes les autres comme les moutons d'un troupeau. Après tout le peuple ce n'était qu'un troupeau de moutons, prêt à tout pour ne pas se faire remarquer en pensant autre chose que son voisin.
Le jeune homme regardait dans le vide, il semblait perdu dans ses pensées, ou perdu tout court, Léo ne le vit point, ce qu'il vit en revanche ce n'était rien d'autre qu'un homme luttant pour sa survie.
Il s'approcha doucement de lui et essaya de trouver des mots justes à lui dire, mais comment mettre des mots sur des sentiments tels que la rage, ou le dégout, ou bien la déception ?



_ Garde espoir, lutte, bats-toi contre cette masse informe qui veut t'enlever ce que tu as de plus précieux. Tu l'as voit cette lueur au bout du tunnel ? Elle est bien réel, tu es bien trop jeune pour ne plus croire en la vie, vie en l'espoir. Mais même si celui-ci est partit, continue d'avancer sur les sentiers escarpés que la vie nous réserve. Ne t'enferme pas, ne te fais pas prisonnier d'eux, et de toi-même.


Voyant que Pyroman ne répondait pas, il continua


_ Le monde te donnera ta chance, et ce jour là, tu leur prouvera à tous que tu avais raison, tu leur montrera qui tu es vraiment.


Le jeune homme tourna la tête, et posa sur lui ses grands yeux. Léo regretta ses paroles, après tout lui le connaissait, mais Warren ne le connaissait sûrement pas. Il espérait ne pas passer pour un idiot, il lui fit un sourire et reprit


_ Je m'appelle Léo Maxxie et je suis avocat.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 318

MessageSujet: Re: _ Même si ton espoir est partit, continu d'avancer ! [Pyroman && Dark Lawyer]   Ven 26 Déc - 3:36

    Pourquoi étais-je venu, mais pourquoi? Étais-je né avec une défaillance neurologique m'empêchant de réfléchir correctement afin de me protéger? Aucun instinct de survie, j'étais donc aussi malade qu'ils le disaient tous...

    Appuyé à un pilier, les bras croisés, j'observais cet édifice dans lequel mon père avait été injustement envoyé. Ces pauvres murs qui nous séparaient, j'aurais pu les briser. Qu'on me le rende, qu'on nous foute la paix... Ils n'avaient pas eu assez peur encore, c'était une erreur. Ils avaient décidé qu'il serait un monstre, lui qui a toujours été là pour eux.

    Le feu sacré qui les protégeait. Comment avaient-ils pu se retourner contre lui? Comment avoir confiance en eux après ça? Ils n'étaient qu'une bande de petits êtres arrogants, hypocrites. Ils ne leur ai jamais venu à l'esprit de trouver le véritable assassin de ma mère. J'en étais presqu'étonné qu'ils n'en soient pas venus à m'accuser, moi. Ils étaient capables de tout.

    Sans faire attention aux allées et venues, je décroisais les bras. J'ouvrais et refermais ma main droite, libérant et enfermant cette flamme qui courait sur ma paume. Je la cachais, c'était ma colère qui parlait.

    Cette colère que je portais depuis cinq ans. Une adolescence de révolte. Et pourtant, j'étais tout juste bon à les effrayer. Lâche que j'étais, la violence n'était qu'une menace, j'étais inoffensif. Des idées de vengeances plein la tête, elles y restaient. La seule vengeance que je me permettais, c'était les apeurer, les inquiéter, les terroriser. Attention : tel père, tel fils.

    "Papa, tu me manques". Dès qu'il sortira, je serai là, exactement à l'endroit où je me trouvais présentement et je l'accueillerai.


_ ... Ne t'enferme pas, ne te fais pas prisonnier d'eux, et de toi-même. Le monde te donnera ta chance, et ce jour là, tu leur prouvera à tous que tu avais raison, tu leur montrera qui tu es vraiment.

    Surpris, je regardai l'homme qui m'avait dit ça, ma main droite redevenant sage, subitement. Je n'avais pas tout de suite compris que l'on s'adressait à moi, et n'avais donc rien suivi du début de son discours. Très éloquent, le bonhomme, mais pourquoi venait-il me dire ça? Il semblait savoir qui j'étais. Puisqu'il le savait, pourquoi me parlait-il? On avait pas élever de pitt-bulls ensemble, je n'étais pas son ami. Je n'étais l'ami de personne d'ailleurs.

    Que croyait-il prouver avec son monologue? Il ne disait rien que je ne sache déjà, rien qui ne m'intéresse vraiment, rien que je n'aies réellement capté. Qui était-il pour pouvoir penser qu'il pouvait me servir ce genre de tirade bien pensée?


_ Je m'appelle Léo Maxxie et je suis avocat. Ajouta-t-il comme s'il avait lu dans mes pensées.

    Grand bien lui en fasse, qu'est ce que ça changeait pour moi? L'homme qui avait besoin d'un avocat était déjà à l'intérieur et avait presque fini sa peine. Il allait sortir, cet avocat plein de pitié n'avait aucun intérêt. De toutes façons, j'avais horreur que ces êtres bien-pensants cherchent à m'aider. Il ne connaissait pas cette peine que je charriais, il ne pouvait mettre de mots sur elle. Il ne pouvait m'aider. Je ne le voulais pas.


- J'ai l'air d'un criminel?
Répondis-je en croisant à nouveau les bras.


    J'émis un rictus blasé. Bien sûr que oui, j'étais le fils de l'ennemi public numéro 1. L'homme avait repéré son futur client. Ne surtout pas le laisser filer, ce garçon sera une vraie mine d'or, avec cette dangerosité qui émanait de lui. C'était héréditaire, pas vrai? Regardez le, devant la prison, à contempler sa future maison!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-new-life.forumactif.org/index.htm
Invité


MessageSujet: Re: _ Même si ton espoir est partit, continu d'avancer ! [Pyroman && Dark Lawyer]   Ven 26 Déc - 12:29

Léo sourit malgré lui. Comme la réaction de ce jeune homme était prévisible. Il se refermait. S'il voulait jouer au martyr grand bien lui fasse. Léo était comme ça, il aimait aider les gens qui en avait besoin, les gens qui sans s'en rendre compte envoyez des signaux de détresses à la ronde. Il trouvait que c'était du gâchis, de ne plus croire en rien.
Léo lui répondit, un sourire en coin



_ Pas le moins du monde Warren. Pas le moins du monde. Tout ce dont tu as l'air c'est d'un garçon paumé qui n'attends juste qu'une chose, qu'on lui tende la main. On a tous besoin de reconnaissance. Bien sur, c'est ce que j'essaye de faire avec toi, mais tu es trop fière pour reconnaitre que tu en as besoin, et tu es trop entêté pour l'accepter. C'est bien dommage.



Léo voyait la flamme dans la main droite s'allumer et s'éteindre, en même temps que sa main s'ouvrait ou se fermait. La flamme projetait une faible lueur sur la visage fatigué de Warren et accentuait ses traits. Il n'avait que 17 ans, mais la vie lui en donnait au moins 30. C'est comme s'il n'avait pas eu droit à son enfance, ni à son adolescence, il avait dû entrer dans la vie dès que sa famille fut trainé dans la boue. Il avait dû être responsable, il avait dû savoir se défendre, il avait dû apprendre à faire avec. Devant toute cette détresse, Léo avait du mal à ne pas être touché.
Concernant l'accusation de son père, Léo était pour le moins septique, il ne sait pas vraiment quoi penser.
Il reprit la parole



_ Mais bien sur tu te dis surement que je suis un avocat véreux et cupide, qui cherche seulement la bonne affaire pour se faire un maximum d'argent. Finalement pense ce que tu veux, l'important ce n'est pas ce que les gens pensent, c'est ce dont en quoi tu crois.


Léo s'apprêta à tourner les talons pour s'en aller. Tout ce qu'il voulait faire c'était de redonner à ce jeune une lueur d'espoir pour qu'il continue à avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 318

MessageSujet: Re: _ Même si ton espoir est partit, continu d'avancer ! [Pyroman && Dark Lawyer]   Sam 27 Déc - 14:10

    Son arrogance, son air sûr de lui, son sourire, son discours... Tout chez cet homme montrait qu'il se pensait supérieur à moi. Il n'allait pas faire long feu s'il continuait à jouer avec un pyromane. Le feu est l'élément le plus dangereux, c'était bien connu. Pourquoi les gens prenaient-ils autant de plaisir à s'amuser avec ce qu'ils ne pouvaient contrôler, avec le danger? J'étais instable, comme au bord d'une falaise, chaque faux pas me rapprochait du précipice. Sauf que si je tombais, c'était eux qui trinquaient.

    Ma question était purement rhétorique, je voulais juste qu'il s'en aille avant que j'explose. Devant la prison où mon père était injustement enfermé, ce n'était pas le moment de venir me chercher des noises.

    Je me surpris à imaginer que si Elle avait été là, elle trouverait le moyen de m'apaiser. Il était connu qu'elle était douée pour ça avec lui, elle aurait pu me contenir. Et mon humeur dégringola encore de plusieurs étages en pensant que ma mère ne me calmerait jamais. Les morts ne parlent pas. Elles aussi, on me l'avait arrachée sans chercher à savoir que peut-être, j'avais besoin d'elle. Ce ne devait pas être évident pour tout le monde, apparemment , qu'une mère puisse avoir une importance pour son môme.



_ Pas le moins du monde Warren. Pas le moins du monde. Tout ce dont tu as l'air c'est d'un garçon paumé qui n'attends juste qu'une chose, qu'on lui tende la main. On a tous besoin de reconnaissance. Bien sur, c'est ce que j'essaye de faire avec toi, mais tu es trop fière pour reconnaitre que tu en as besoin, et tu es trop entêté pour l'accepter. C'est bien dommage. Mais bien sur tu te dis surement que je suis un avocat véreux et cupide, qui cherche seulement la bonne affaire pour se faire un maximum d'argent. Finalement pense ce que tu veux, l'important ce n'est pas ce que les gens pensent, c'est ce dont en quoi tu crois.
Dit l'avocat téméraire avant de tourner les talons.

    Une claque, voila ce que j'aurais préféré recevoir à la place de ce discours insultant au possible. Médusé, tremblant de rage, je décroisai les bras sans vraiment m'en rendre compte. Le gamin capricieux, entêté et fier a une surprise pour toi, pauvre fou.

    Je ne vis la flamme briller que lorsque je la jetais de toutes mes forces vers l'avocat stupide qui me tournait le dos. Le manquant de peu, je me précipitai vers lui, le retournai et l'attrapai par le col.


- Et maintenant, j'ai l'air d'un criminel? Sifflai-je, les dents serrées par la rage que j ne pouvais maintenant plus contenir.


    Cet idiot avait du oublié son mode d'emploi des pyromanes apparemment. Je ne voulais pas de sa reconnaissance, je n'avais pas besoin de son aide. Ce n'était pas de l'entêtement, c'était un fait. Tendre la main était le signe de la pitié et c'était certainement la pire insulte qu'il pouvait me faire.

    Je le jetai par terre avec une force décuplée par la colère et mes mains s'enflammèrent aussitôt.


- Et mon nom est Pyroman! Crachai-je.


    Celui qui produisait du feu et le maîtrisait. Celui que les gens craignaient. Celui qui n'avait aucune peur. Celui qui protégeait Warren, le gamin à l'agonie qui avait besoin de sa mère. Celui qui protégeait l'honneur d'un père bafoué.

    L'idée m'effleura alors l'esprit qu'il serait une bonne chose qu'il perde l'habitude de sourire devant moi, s'il voulait encore avoir des dents à montrer, mais je la rejetai. Je cherchais simplement à l'effrayer. J'aurais pu le tuer, mais je voulais juste qu'il comprenne à qui il s'adressait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-new-life.forumactif.org/index.htm
Invité


MessageSujet: Re: _ Même si ton espoir est partit, continu d'avancer ! [Pyroman && Dark Lawyer]   Dim 28 Déc - 11:06

_ Et maintenant, j'ai l'air d'un criminel?


Léo n'avait jamais pensé que Pyroman était un criminel, et n'ayant pas peur de lui, il ne le pensait toujours pas. Cependant il regrettait ses paroles. Il avait, encore une fois, oublié de se taire, mais toutes ses paroles n'avaient été que dans l'espoir de le faire réagir, de lui montrer, de lui faire garder la foie. Mais ce que Léo n'avait pas compris et qu'il comprenait maintenant à ses dépends ou presque c'était que Pyroman n'avait pas besoin de garder la foie, car la sienne était inébranlable. Rien ne pouvait l'atteindre, ou même l'effleurer. Léo comprit alors qu'il avait fait une erreur, ce jeune homme n'était pas comme tout les autres, il n'avait pas besoin de reconnaissance, le monde extérieur, il s'en fichait, il se fichait de l'opinion des gens, il se fichait de tout. La seule chose qui lui importait était son père, ce père si aimé qui avait été, injustement, traité de manière atroce, et avait été envoyé en prison. Léo comprit alors ce qu'il devait faire.
Léo se releva rapidement, c'était, d'un côté, bien qu'il se soit faire remettre à sa place, car oui, il pouvait passer pour arrogant, mais au fond, il voulait juste apporter son aide et pas sa pitié.
En se relevant, Léo lui parla


_ Warren ...



Léo s'entêtait à l'appeler Warren, bien qu'il lui avait dit que son nom était Pyroman, mais Pyroman n'était que le masque derrière lequel il était si bon de se cacher, le masque qui terrorisé les gens, celui, quasiment invincible, qui protégeait le visage de Warren, le garçon sensible.
Léo reprit


_ Warren ... Je te dois des excuses, pour tout à l'heure. Je n'aurais pas dû venir vers toi avec mes grands mots et mes grandes leçons de morale, tout ce que j'aimerai faire c'est t'aider. Te montrer que je n'ai pas de pitié pour toi, mais juste te montrer que je suis dans ton camp. Tout ce que tu fais, tu sais, tu ne me fais pas peur. Je suis comme ça, j'aime tendre la main aux autres, à ceux qui en ont vraiment besoin et tu n'avais l'air perdu, je voulais simplement t'aider. Je connais ta réaction, tu n'as besoin de personne, je sais ...



Léo était debout à présent et le regardait dans les yeux. Il scruta son regard, mais n'y vit aucune expression. Il reprit alors la parole.


_ Bon, je vais arrêter le massacre alors, et puis je tiens à mes habits, j'ai pas envie qu'ils prennent feu !
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 318

MessageSujet: Re: _ Même si ton espoir est partit, continu d'avancer ! [Pyroman && Dark Lawyer]   Lun 5 Jan - 0:49

    Mes mains reflétaient ce que je ressentais. Il n'imaginait même pas l'effort que je faisais pour ne pas le rôtir immédiatement.
    Concentré sur ma colère, je cherchais un moyen, n'importe lequel pour me calmer. La seule idée qui me vint était ma rencontre avec Purity, au cimetière. Son regard apaisant eut le don de m'aider à réguler ma respiration et à ramener le feu en moi.

    Si elle savait qu'elle avait sauvé un homme, aujourd'hui. Non, j'exagérais, je ne l'aurais pas tué. Je voulais juste qu'il ait peur, qu'il comprenne.


_ Warren ... Je te dois des excuses, pour tout à l'heure. Je n'aurais pas dû venir vers toi avec mes grands mots et mes grandes leçons de morale, tout ce que j'aimerai faire c'est t'aider. Te montrer que je n'ai pas de pitié pour toi, mais juste te montrer que je suis dans ton camp. Tout ce que tu fais, tu sais, tu ne me fais pas peur. Je suis comme ça, j'aime tendre la main aux autres, à ceux qui en ont vraiment besoin et tu n'avais l'air perdu, je voulais simplement t'aider. Je connais ta réaction, tu n'as besoin de personne, je sais ...

    Je n'écoutai même pas son discours, concentré sur ma rencontre avec Purity, la seule qui avait eu le droit de rencontrer le garçon auquel l'avocat essayait de parler. Mais il ne lui parlerait pas. Il pouvait essayer, il avait dépasser les limites en se croyant capable de lire en moi.

    Qu'il me laisse contempler d'un air assassin les murs qui retenaient mon père. Ce dernier les traverserait dans pas longtemps. Plus que quelques semaines à attendre et le cauchemar prendrait fin.

    Debout en face de moi, l'avocat dont j'avais désormais oublié le nom attendait une réaction. Je le regardais, impassible. Il était impressionnant de voir à quel point j'étais physiquement son opposé et surtout, à quel point l'extérieur reflétait l'intérieur pour sur ce point là.


_ Bon, je vais arrêter le massacre alors, et puis je tiens à mes habits, j'ai pas envie qu'ils prennent feu !


    J'acquiesçai et repris ma place initiale, de nouveau calme. Qu'il s'en aille, puisqu'il était seulement capable de juger.


- N'oubliez pas votre besace, en partant. Lançai- je ne lui montrant l'attaché case qui jonchait sur le sol, non loin de lui.


    Il l'avait lâché alors que je l'attaquais, mais je n'étais pas sûr qu'il s'en soit rendu compte.


- Et arrêtez de jouer les gros durs quand vous croisez des gens qui ont des pouvoirs. Ça aurait pu être pire avec quelqu'un d'autre. Le prévins-je en regardant à nouveau la prison en ouvrant et refermant la main droite sur la flamme qui y dansait par pur réflexe.


    Ce que j'aurais aimé détruire ces murs. Même si la sortie de mon père était proche, je sentais que j'arrivais à un point où je ne pouvais plus attendre. Qu'il sorte, nom d'un chien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-new-life.forumactif.org/index.htm
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: _ Même si ton espoir est partit, continu d'avancer ! [Pyroman && Dark Lawyer]   

Revenir en haut Aller en bas
 

_ Même si ton espoir est partit, continu d'avancer ! [Pyroman && Dark Lawyer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Ministre Bellerive un menteur avéré, crée de faux espoir avec le pétrole
» Le bloc Espoir contre des representants de partis au CEP
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Lueur d'espoir!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVIOR HIGH × heroism's slaves. :: SUPER NOUS :: Grands brûlés-