AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 |- Aussi jeune que toi. -| Warren & Kaylie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nombre de messages : 55

MessageSujet: |- Aussi jeune que toi. -| Warren & Kaylie.   Sam 14 Mai - 11:16

Hier, j'ai vieilli. J'ai vieilli avec quelqu'un de beaucoup trop grand pour moi, je crois. Jeff Monroe, celui qui me faisait penser que parler aux animaux c'était quelque chose de beau. Aujourd'hui je comprends, que ce n'est pas le fait de parler aux animaux qui est beau, c'est le fait que ce soit lui qui le fasse qui rend la chose magnifique. Oui, à l'évidence, hier, j'ai bien grandi.

Je ne sais plus vraiment ce que je fais là, j'aimerai interroger mon esprit, parler aux gens que je m'inventais, à un monde que je créais. Mais je n'y arrive plus, et même mon couteau semble plus petit. Je devrai peut être en acheter un nouveau, je ne sais pas. Un peu grand, et rendre celui que j'ai "volé" à cet homme dans le glacier. Celui que je n'ai jamais revu depuis.

Soupirant, je m'avance, hésite un peu, je suis plantée là sur ce parking depuis combien de temps déjà ? Je ne sais plus, ne sais pas, j'aimerai que quelque chose choque mon cœur, que ma vie reprenne son cours et que je ne me bloque pas à jamais sur le passage à ma quinzième année. Je regarde le ciel, me désole de voir que la pluie n'arrivera pas. J'ai mal au coeur, un peu, j'ai besoin d'un déclic, et je pourrai devenir vulgaire pour l'avoir.

Que le ciel me foudroie maintenant, qu'il se décide à me donner ce pouvoir que tout le monde attend. Ce pouvoir qui même pour mon anniversaire ne s'est pas manifester, je vais vieillir sans savoir de quoi je suis capable, c'est ma malédiction, une calamité. Mais mon espoir reste intact et je sais que même sans pouvoir, j'arrêterai des gens, des mauvais, des méchants. A la force de mes bras, mais surtout celle de mon couteau, je n'arrêterai jamais, jusqu'à ce que je trouve ceux qui sont passés sur le chemin de mes parents. Ceux qui m'ont transformé en The Orphan plutôt que Kaylie.

Je regarde à nouveau mon couteau, mon cœur s'effile, et je me dis que jamais je ne me changerai pour un autre. Il est mien depuis que je l'ai décidé. Depuis que la neige tombera plus fort après moi. Je ne regarde plus le magasin, décide de partir. Me retourne, vois une tête connu, je ne sais pas si je dois lui parler, juste rigoler, Warren Peace, la tête brûlée. Le méchant de l'histoire, le jamais content. L'enfant sans maman ... Je ne me suis pas renseignée sur lui, j'en ai juste plus appris.

    - T'inquiètes pas va, aujourd'hui, il ne pleuvra pas.


J'ai laissé mon short au placard, je suis en jean's aujourd'hui, en noir, un t-shirt normal, même pas provoquant. Je suis normale, ne suis plus un enfant. Je n'attends plus la plus, j'attends autre chose, même pas mon pouvoir, j'attends le déclic, n'est ce pas ? Et je l'attends en jean's, aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 318

MessageSujet: Re: |- Aussi jeune que toi. -| Warren & Kaylie.   Dim 11 Mar - 14:05

    Mon père n'est pas à la maison, aujourd'hui, et je ne sais plus y rester sans lui depuis son retour. Donc je suis sorti. Quitte à être seul, je ne veux pas l'être dans un endroit qui me rappelle qu'il n'a pas toujours été avec moi. C'est sûrement pour ça que je viens abîmer ma solitude pour mieux l'éprouver sur le parking d'une boutique. Un endroit inconnu d'où je peux observer sans approcher. Inquiéter sans m'inquiéter. Et où mes pensées destructrices ne sont jamais venues me torturer, dans le feu du manque, qu'Il a su apaiser, à défaut de l'éteindre. Je ne suis jamais venu ici, vraiment. Il s'agit d'un des rares lieux qui ne m'a jamais vu orphelin. Voila.

    Je regarde les gens affluer et disparaitre, mais je ne les vois pas. Je suis simplement là, comme dans un film où tout est en accéléré. Je ne bouge pas, je reste là, assis sur le socle géant du lampadaire. J'enflamme mes phalanges, apprends à dresser mon élément. J'essaie de lui donner des formes, sans douleur, pense à mon père, cherche à le sculpter dans la flamme, pour essayer. Je puise dans la profondeur de mes émotions si vives, dans l’antre de mon volcan. Mon feu est jeune, il est impétueux et insouciant. Je le maitrise, mais il est rebelle quand je lui demande une tâche compliquée. J’aime tellement avoir encore des choses à découvrir sur lui. Il me passionne, me déraisonne. Le feu m’a accompagné toute ma vie et j’aime savoir que notre relation évolue chaque jour. Rien n’est figé, et pourtant, il est gravé qu’il ne m’abandonnera jamais. Il est en moi, je suis le feu. Aussi, je ne m’étonne pas que, malgré ma grande concentration, il ne soit capable que de prendre une forme humaine. Rien de très précis, mais l’on voit tout de même les contours d’un homme. Je craque un petit sourire en coin, satisfait de cette petite victoire. Avec de l’entrainement, ça viendra.

    Mon père a pu me montrer toutes les bases avant qu’on me l’enlève. Je ne suis pas un débutant, je sais ce dont je peux être capable en voyant ce qu’il sait faire. Il m’a dit un jour qu’il suffisait de connaitre sa façon de penser, être en phase avec soi-même et d’apprendre à lui donner autant de soi qu’on en demande de lui. J’étais trop jeune pour comprendre. Mais je crois que ça commence à venir.


- T'inquiètes pas va, aujourd'hui, il ne pleuvra pas.

    Je n’aurais pas levé la tête si je n’étais pas sûr que c’était à moi qu’était adressé cette phrase. Mais il n’y a personne, présentement, dans ce parking. Sans compter que j’ai déjà entendu cette voix, bien que je ne parvienne à l’identifier. Je regarde sa propriétaire, elle me dit quelque chose, et en même temps… Je ne parviens pas à remettre un nom, une situation ou même un contexte sur ce visage et pourtant, je suis sûr que ce n’est pas la première fois que je la vois. Elle a l’air légèrement plus jeune que moi, mais son visage semble porter une peine d’adulte. Je pense alors à la petite fille au nounours, celle qui faisait l’enfant. Oui, c’est elle, mais elle a quitté son masque. Elle a l’air d’avoir pris trois ans en quelques semaines. Moi aussi, j’ai changé. Mon père est revenu. Je regarde ma main.


- C’est un autre jour. Tout change.

    Je ferme ma main, éteins mon feu, me concentre sur la fille. Tout change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-new-life.forumactif.org/index.htm
Nombre de messages : 55

MessageSujet: Re: |- Aussi jeune que toi. -| Warren & Kaylie.   Sam 31 Mar - 19:36

Le feu en lui, en moi, je regarde sa main, cette forme qu'il tente de créer, qu'il créer, je ne sais pas ce qu'il a dans ses pensées. Je me le demande un peu, mais essaie de ne pas trop y penser. Je ne sais même plus à quoi je dois penser, je suis perdue en tant qu'adulte, je ne peux plus passer mon temps à me plaindre de ne pas avoir de pouvoir, qu'on me condamne à assister, ne peux plus me rassurer contre mon ours en peluche abimé. Je ne peux plus rien, si ce n'est ruminer sur mes pensées de guerre contre le monde entier, contre ceux qui m'ont enlevé mes parents. Arraché à jamais, je ne suis plus cette petite poupée.

La flemme s'éteint, j'avoue la regretter un peu, mais n'en dit rien, je soupire de surprise aussi, de voir son talent quand le mien ne se révèle pas, s'oublie quelque part en moi. J'incline le visage, l'envie de pleurer au bords des yeux et cette impression d'être peu à peu quelqu'un de différent de cette enfant que j'aurai voulu rester à jamais. Tu crois que c'est possible de retourner à l'enfance ? Ce moment rempli d'innocence.

    - C’est un autre jour. Tout change.


Je le regarde sans savoir quoi lui répondre, lui aussi il a changé, il n'est plus fatigué, mais toujours autant pas décidé à parler. Je me demande si je dois lui obliger, j'ai envie comme non, j'ai peur, je me sens con. Je me sens trop serrée dans mon jean, j'étouffe un peu, je ne sais plus qui je suis, bonne à rien, j'envie son feu perdu, le supplierai de recommencer. Mes doigts touchent avec rapidité le couteau qui est toujours dans ma poche, je ne veux plus lui montrer de quoi je suis capable, parce que cela ne servirait à rien, je garde ma force et ma folie des armes blanches pour le moment où ma guerre personnelle commencera.

J'incline le visage, la gorge sèche, je me demande ce que je fais ici, pétrifiée, je n'arrive pas à me souvenir du pourquoi du comment je me suis retrouvée là. Je cherche une raison, un repaire, regarde Pyroman, je me dis que je pourrai lui demander, à lui, pourquoi il est là, à jouer avec son feu, avec le monde autours de lui. Je deviens un pantin, qui n'a pas de but, pas de fin. Je voudrai me rebeller, c'est bizarre aujourd'hui, je suis fatiguée. On inverse les rôles, on s'enfuit. Je veux mon short, mon nounours, ma vie. J'ai quinze depuis hier et je ne sais pas, c'est trop dur de vieillir, ce n'est pas pour moi.

    - Tu as raison.


Que je lui réponds. J'ai besoin de parler, je n'ose pas, j'ai besoin d'un ami, un confident, quelqu'un qui m'aidera à passer l'après anniversaire. Jeff était là, le jour J, aujourd'hui c'est toi. Et je ne saurai dire ni comment ni pourquoi, mais j'ai besoin de toi. Je hausse les épaules, parce que j'avoue que je ne sais pas quoi faire d'autre. Je me demande comment sont ses anniversaires à lui, et puis, je pense à son histoire, sa vie, je le plains un peu, en me disant que des enfants ne devraient jamais être privés de leurs parents.

    - J'ai quinze ans depuis hier, et je sais pas vraiment ce qui a changé, en réalité. Tu crois que je suis la même personne ? Que le monde attend toujours après moi ? Que tout ça n'est qu'une illusion et qu'un jour ça ira ? Dis moi ...


Ne dis rien, dis le moi, mens-moi, promets-moi, oublies et laisses moi retourner dans mon monde, celui où je ne suis personne, celui où j'attends le déclic, je prends trop de temps à commencer ma guerre, tu crois ? Il faudrait que je commence mon enquête, maintenant, que je retrouve tous les vilains de la terre pour les arrêter, que je prévois ce que je vais faire au moment où je vais me retrouver devant eux. J'attends mon pouvoir qui ne vient pas, tu l'attends avec moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: |- Aussi jeune que toi. -| Warren & Kaylie.   

Revenir en haut Aller en bas
 

|- Aussi jeune que toi. -| Warren & Kaylie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Sam et Frodo ou une amitié malsaine ?
» Nous sommes riches aussi de nos misères [Freya :3]
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Technique du Jeune Jack
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVIOR HIGH × heroism's slaves. :: SULLIVAN'S HOLE :: savior's mall :: Parking --