AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 [- Le monde croulera sous la cruauté des vilains de demain - Post-it -]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nombre de messages : 96

MessageSujet: [- Le monde croulera sous la cruauté des vilains de demain - Post-it -]   Mar 24 Fév - 20:55



    Immobile au milieu du Hall d'entrée, je souris, les yeux fermés.
    Plongée dans leurs esprits ridicules, je me réjouis de ma toute puissance.
    Je sais tout d'eux, ils sont à ma merci. Ce seul fait est grisant.
    Ils me fuient, m'évitent... Mais ne peuvent se cacher. Jamais.

    Autour de moi, l'agitation commune me fait sourire.
    Ils courent les agneaux. Ils ne savent pas où ils courent, mais ils courent.
    Imbéciles, vous courrez à votre perte.

    Parmi cette mer de visage, l'un d'eux m'interpelle. Adossé à un mur, il fixe le sol.
    Ses pensées sont calmes, tranquilles. Il est heureux l'idiot, il attend sa belle.
    Il peut déjà prévoir les grandes lignes de sa journée, si semblable à celle d'hier. Identique à celle de demain.
    C'était sans compter sur moi.

    Puis soudain, le souvenir que j'attendais surgit dans une esprit.
    Une pensée passagère, en arrière fond.
    Lisa.
    Lisa. Son ancien amour perdu... Ô tragique rupture qui a réduit son petit coeur en miettes.
    Inintéressant. Mais suffisant au vue du nombre de larmes qu'il a versé pour elle.

      «  Lisa, Lisa, Lisa...
      Tu le sais, n'es ce pas ? Elle sont toutes comme elle...
      Toute comme ta foutue Lisa.
      Celle que tu attends aussi... 
      »

    Son visage se décompose, et le mignon sert les dents, essayant de repousser le flot de souvenirs que j'essaye de faire remonter à la surface.
    Mais qu'importe, je gagne, toujours. Et le tout beau se laisse glisser contre le mur, emporté la virulence de ses sentiments.
    Et moi, je ris. Seule au milieu de tous, je ris, contemplant mon oeuvre.
    Et parce que je ris, ils m'évitent tous, en cet instant plus qu'en n'importe quel autre.
    Ils vont même jusqu'à s'interdire de penser à moi.
    Tous... Ou presque.

    T
    ournant la tête, mes yeux se posent sur celui qui semble avoir la stupidité de penser à moi.
    Jusqu'à ce que je comprenne : Il n'a pas peur de moi.
    Ses pensées ne trompent pas.

    Oubliant le pauvre idiot trop occupé à pleurer contre son mur pour comprendre quoi que ce soit, je m'avance vers le dit Roméo Matthews.
    M'arrêtant à quelques pas de lui, je souris au surnommé Post-it.
    Je ne sais pas encore ce que je vais faire de Roméo Matthews pour aujourd'hui, tout dépendra de lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [- Le monde croulera sous la cruauté des vilains de demain - Post-it -]   Mar 24 Fév - 23:50

Le Grand Hall. Un grand nom, pour un petit endroit, pas au sens littéral, mais par les gens qui le traverse. Ils m'agacent une fois encore. Seule distraction, elle. Allison, Royal Pain. Jamais je ne cesserai de l'admirer. Parmi tous ces personnes, elle fait parti des rares qui ont mon respect.
Ici, les autres la craignent. Elle leurs fait peur. A moi non. Comment pourrais-je avoir peur de quelqu'un qui a les mêmes buts que moi. Les mêmes aspirations en somme. Cette fille, ne fait rien sinon se servir de son don pour faire ce quelle aime non?
C'est dans ces cas que l'on voit que notre système se contredit lui-même. On nous dit de faire ce qui nous plaît vraiment, et de le faire à fond. Comme un sport, mais chez nous, si elle aime torturée et faire mal à d'autre. Doit-elle être punie ?
Je dois dire que pour moi, tout cela n'a aucun sens. N'a t-on pas fait les règles pour les transgresser ?

Je reste accoudé, mes pensées dérivants. Je l'observe torturé un pauvre gars. Il se trouvait juste là. Il semblait heureux, et le voilà qui glisse au sol. Je ne dirais pas le pauvre, je ne suis pas sur qu'il le mérite. Et m'apitoyer n'est pas mon fort.
Royal Pain rit du fait accomplie, de son art à son sommet. Sans pouvoir psychique, je peux aisément deviner ce que les autres penses maintenant. Pas à elle en tout cas. Trop peur qu'elle ne les prenne pour cibles. Pitoyables trouillards. Je l'admire également pour cela, la crainte qu'elle réussit à inspirer.
Si les autres éloignent leurs pensées d'elle, je ne pense qu'à Allison. Je lui montre que moi je n'ai pas peur.

" Pathétiques moutons effrayés.
Tu ne crois pas que je vais avoir peur ? "

Elle a capté mes pensées. Presque un défi pour elle. La reine s'avance vers moi. Je suis flatté. A quelques pas elle s'arrête. Même si les paroles sont quasiment inutiles avec elle, je décide de parler à voix haute:

Beau travail.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 96

MessageSujet: Re: [- Le monde croulera sous la cruauté des vilains de demain - Post-it -]   Mer 25 Fév - 13:52



    Il est flatté le tout beau.
    Il pense fort, très fort, sait déjà que sans même me parler, je l'entend.
    Pourtant, il parle. Inutile. Idiot.
    Deux mots, trouvant écho dans le hall comme il résonnait dans son esprit.
    « Bon travail » Rien d'autre.
    Mais quant on y pense, le résumé, bien que concis, est juste.

    Perdue dans ses pensées, j'analyse tout ce qui fait de lui ce qu'il est.
    Tournant autour de lui comme un vautour autour de sa proie, je le regarde de haut en bas, pensivement, sans stopper ma ronde.
    Il est jugé et il le sait. Parce que je suis la seule capable de le connaître aussi bien qu'il se connaît lui même. Je vis dans sa tête, et, parce que je le connais à présent, je peux rendre mon verdict.

    M'arrêtant en face de lui, j'incline ma tête sur le côté.
    Il ne semble pas entrer dans le moule préfabriqué que ce lycée a su crée pour ses précieux petits héros en devenir.
    Non, lui veut le mal.
    Alors qu'importe qu'il ne soit qu'un pot de colle, au sens propre du terme, ses ambitions me plaisent.
    Il m'amuse, et parce que qu'il est amusant, je laisserai son esprit en paix. Pour le moment tout du moins.
    Ici, la plupart me croit folle, et c'est bien connu, la folie rend lunatique.

    Souriant, je décide enfin de rompre le silence dont seul lui est victime.
    Parce que si je suis capable d'entendre tout ce qu'il pense, lui n'entend pas un mot.


      – Merci.


    Et parce que la sentence n'a pas vraiment été annoncé, je déclare l'accusé libre. Pour un moment.


      – Je ne te ferai rien. Je crois.


    Non, pas pour le moment.
    Te briser tout de suite ne m'amusera pas... J'aime trop jouer pour abattre toutes mes cartes dès maintenant.
    Alors jouons, l'issus de la partie ne dépendra que de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [- Le monde croulera sous la cruauté des vilains de demain - Post-it -]   Mer 25 Fév - 15:05

    Si je suis flatté, elle l'est d'autant plus. Sensible au compliment. Je sais parfaitement que je ne suis rien pour elle. Juste un autre étudiant qu'elle peut envisager de torturer, seulement elle ne le fera pas. Pas dans l'immédiat du moins. Mon sort dépend de moi. Elle me le fait d'ailleurs comprendre : Allison tourne autour de moi, un charognard devant sa proie.

    Les autres ne me prêtent pas attention, elle me juge. M'examine de haut en bas, physiquement et mentalement épié. C'est inconfortable, mais je ne laisserai rien transparaître. Pas physiquement, on ne peut rien lui cacher de nos ressentis. Ça y est, elle va rendre son verdict. Je ne le crains pas. Après tout, je n'ai rien à perdre non ?

    La jeune fille s'arrête de tourner, positionner en face de moi, sa tête s'incline sur le côté. Elle s'amuse de moi, parce que je ne peux pas entendre ce qu'elle pense. Elle oui. Sérieux avantage. D'ailleurs elle sourit. Autre avantage sur moi, elle a conscience de tout, et n'est pas aveuglé. J'avais raison, elle se divertit.

    Merci

    Hum, c'est vrai, j'avais fait un compliment. J'avais presque oublié. Verdict à présent.


    Je ne te ferais rien. Je crois.


    Sain et sauf. Quelle importance. Elle n'aurais rien fait. J'en suis persuadé. Et je sais que tu peux entendre. Aucune importance. Quoique tu penses, je suis nécessaire. Parce que je ne pense pas comme les autres. Si tu avais vraiment voulu me faire du mal. Tu l'aurais déjà fait.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 96

MessageSujet: Re: [- Le monde croulera sous la cruauté des vilains de demain - Post-it -]   Mer 25 Fév - 16:03




    Incapable de me contenir, j'éclate de rire.


      – N'as-tu jamais prêté attention à ce que l'on dit de moi ? Je suis folle... Mieux vaut n'être persuadé de rien en ma présence. Rien.


    Je hoche la tête d'un air convaincu.
    Ses pensées me poussent au crime... Non ?
    N'est ce pas une incitation volontaire à la torture ?
    Nécessaire, l'est-il tant que cela ?
    Non, personne n'est nécessaire pour moi, et seule mon avis compte sur ce point là.


      – Tu as cependant raison... Si j'avais voulu te torturer, ce serait déjà une affaire réglée.


    Mais j'aime la façon dont mon image trouve écho dans son esprit.
    J'aime le portrait qu'il se fait de moi. Oui, j'aime la façon dont il me voit.
    Je crois que je l'aime bien en somme...
    Non, il me divertie. Rien d'autre.


      – Mais ton esprit m'amuse... Tu le sait déjà, n'es ce pas ? Oui, tu le sais...


    Je parle plus pour moi même que pour lui.
    Parce que le fait est qu'il en est parfaitement conscient, le tout beau, qu'il m'amuse.
    S'il ne m'amusait pas... Et bien, quant je me serai lassée de lui, il sera le premier au courant.

    J'aime sa façon de voir le monde.
    Ses yeux semblent lui montrer le même monde qu'à moi. Il voit le même spectacle, dans les grandes lignes.
    Il rêve de répandre le malheur le joli Roméo... Mais ce simple fait ne l'épargnera pas. Je ne l'épargnerai pas éternellement pour cette seule vérité.
    Si les super héros de ce monde aiment à s'aduler entre eux, les vilains ne respectent rien ni personne.
    Je ne respecte rien ni personne. Il faut gagner mon respect.
    Mais en est-il seulement capable ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [- Le monde croulera sous la cruauté des vilains de demain - Post-it -]   Mer 25 Fév - 18:50

    Je n'avais pas vraiment prévu cela. Mais elle se met à rire. Je ne l'avais jamais vu rire. Du moins pour autre chose qu'une âme torturée. Et juste pour moi, elle parle.

    N'as-tu jamais prêté attention à ce que l'on dit de moi ? Je suis folle... Mieux vaut n'être persuadé de rien en ma présence. Rien.

    Bien sur que je sais tout ce qu'on dit sur toi. J'en fait même ma principale nourriture. Je ne "t'affronte" pas sans préparation. Tu serais folle. Je n'y crois pas un instant. La folie ne prend pas ces apparences là. Crois moi, son déguisement et bien pire que tes petits amusements.
    C'est peut-être téméraire : je ne vais pas exécuter tes volontés. Si je suis persuadé de quelque chose, ce n'est pas toi qui me fera changé d'avis. Pas comme ça. Je n'ose imaginer toutes les questions que je fais surgir dans ton esprit...
    Elle semble approuver, hoche la tête. Convaincue.


    Tu as cependant raison... Si j'avais voulu te torturer, ce serait déjà une affaire réglée.


    J'avais raison. Petite victoire. Je ne l'ennuie pas. Comme elle le dit, ou presque, si elle est encore là, c'est que je suis un bon divertissant.

    Mais ton esprit m'amuse... Tu le sait déjà, n'es ce pas ? Oui, tu le sais...

    Évidemment, pour qui me prends tu ? Je ne suis sans doute qu'un Blaireau pour beaucoup, mais ils auraient plutôt intérêt à se méfier de moi. On ne sait jamais ce qui pourrait me passer par la tête. Je n'en suis qu'au début de ma vie après tout.

    Je sens que même si je t'amuse, il me reste quelque chose à conquérir. Ton respect. Je ne dit pas que je peux tout faire seul. Du haut de mon pouvoir, je le reconnais, j'ai grand besoin d'un allié. Tu ne l'admettras pas, mais je suis pratiquement sur que toi aussi. L'idée me répugne presque autant que toi, Royal. Seulement, pour que tu vois ce dont je suis capable, il va falloir s'allier quelques instants.

    Pas longtemps je l'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 96

MessageSujet: Re: [- Le monde croulera sous la cruauté des vilains de demain - Post-it -]   Mer 25 Fév - 21:58



    L'idée m'arrache un sourire. Un allié ? Ai-je réellement besoin d'un allié ? Moi ?
    Je suis-je donc pas suffisamment dangereuse ?
    Même s'il ne m'ennuie pas, il me provoque, l'inconscient.
    Mon sourire disparaît et mon visage se durcit.... Peut être a-t-il besoin d'une piqûre de rappel ?

    Derrière lui, une petite nouvelle passe. Rose Stewart. Toute petite, toute belle.
    Si torturée la jolie princesse, qu'elle peine à refouler les horreurs de son passé. Soudain, j'oublie le pot de colle, ne pensant plus qu'à elle. Rose.

    Son histoire est connue de tous ici, son drame a fait le tour de l'école. Plus encore, tout les super-héros de ce monde ne parlent que de ça...
    Natalie Stewart super héroïne glorieuse et adulée, retrouvée assassiné dans sa maison. Par un vilain, d'après les dires.
    Le seul témoin ? Elle.
    La petite poupée blonde, incapable de parler de quoi que ce soit.
    Moi, je sais ce qu'elle a vu. Et la vérité est qu'elle n'a rien vu.
    Rien d'autre qu'une ombre, et elle, recouverte du sang de sa mère.

      «  Rose...
      Tu sais, n'es ce pas ? Regardes comme ils te regardent tous.
      Tu sais... Tu es toujours recouverte du sang de ta mère.
      Tes cheveux dégoulinent... Regardes tes mains ensanglantées.
      Sens, sens le sang sur ton visage. Tu le sens hein ?! Ton visage est immaculé...  »

    Alors, secouée de sanglots, je la vois écarquiller les face à ses mains à la blancheur de craie.
    Les frottant frénétiquement contre elle, elle gémit. Et moi, je ris.

      «  Ca ne sert à rien Rosie, tu le sais très bien.
      Ton visage est rouge belle enfant, tout rouge. Ta peau est souillée par le sang de ta mère.
      Tu ne vaux pas mieux que cette ombre, celle qui l'a tué, non.
      Tu portes fièrement son sang en étendard sur ton visage...  »

    Ses lèvres s'entrouvrent pour laisser échapper un cri strident. Elle passe ses mains sur son visage, et ses ongles finissent par s'enfoncer dans sa peau.
    Elle se griffe, jusqu'au sang, jusqu'à l'os.
    Et autour d'elle, c'est la panique. Les gens s'agitent, courent, certains hurlent. Moi, je n'en ris que d'aventage.

    Reportant mon attention sur le Post-it, je me rapproche de lui.
    Je ne ris plus à présent, et j'oublie l'agitation ambiante. Mes sourcils se froncent et je pince mes lèvres.


      – Voilà ce que je suis capable de faire. Seule... Et toi, qu'es-tu capable de faire au juste ?


    L'idée d'avoir un allié ne me dérange pas, puisque je sais bien qu'au final, cette école m'en collera un dans les pattes, de gré ou de force.
    Parce qu'en tant que super-étudiente, je me dois de devenir une super-héroïne.. En théorie. Et les héros ont des acolytes, en principe. Alors, je finirai par en avoir un, pour une durée plus ou moins limité. Plutôt très limité, en faite.
    Mais s'il sait rendre mon monde plus amusant, pourquoi pas.
    Toutes mes décisions de seront jamais guidées que par ce simple fait : Mon amusement.


      – Alors, montre moi. Maintenant. Ou tu risques de finir comme la jolie Rose... Qui n'est plus très jolie là en faite.


    Alors, c'est à ton tour de jouer maintenant. Va-t-il seulement abandonner ?
    Non, le post-it n'abandonnera pas.
    Allez, surprends moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: [- Le monde croulera sous la cruauté des vilains de demain - Post-it -]   Jeu 26 Fév - 20:33

    Elle n'a pas aimé, cette idée que j'ai lancé, d'alliée. Moi non plus. Seulement, il faut bien s'amuser un peu. Je sais que c'est ce que tu préfères, t'amuser. Et puis, c'était comme te lancé un défi. Tu es obligé de te montrer à ton plus fort niveau ou presque. Je suis désolé chers étudiants, si j'avais de la pitié je l'accorderais à celui ou celle qui va souffrir.
    J'avais parfaitement raison. Le visage dure, plus aucun sentiment sur la figure, Royal Pain observe quelqu'un derrière moi. Je me retourne, une petite nouvelle. Rose je crois, ou Rosa, ou Rosie quelle importance. La belle va se déchaîner. Pas sur que tu en sortes vivante.
    Concentrée, je la vois entrée en œuvre. Et devant mes yeux, la jeune blonde si jolie auparavant se met à pleurer. De longs sanglots s'échappent de sa gorge. Elle gémit. Je ne sais pas quels souvenirs remontent, mais ce sont les pires.
    Rose-quelque chose frotte ses mains contre son corps, frénétiquement. Elle crie. Ses bras toujours contre elle. Et je souris. Elle me dégoute cette fille. Cette fille qui pousse un cri strident. Ses ongles s'enfoncent dans sa peau. Toujours plus profondément. Elle saigne.
    Sans retenu, elle s'arracherait la peau. Elle doit se voir recouverte de sang. Il faudra que je me renseigne sur son histoire.
    Les gens s'affolent. Ils ne se préoccupent des autres que lorsque le sang apparaît. Pathétique encore une fois. Tellement pitoyable que je souris. Non, je ne m'en irais pas. Je ne te ferais pas ce plaisir. Tu ne crois pas que ça me révulse, et que je la plains ?
    Mais la reine me redonne toute son attention. Plus aucun sourire à l'horizon. C'est pour cela que le mien reste ancré. Froncement de sourcils et pincement de lèvres plus tard, elle se décide à parler.


    Voilà ce que je suis capable de faire. Seule... Et toi, qu'es-tu capable de faire au juste ?

    Oui, tu peux faire seule. C'était une seule personne. Et une foule entière ? Pourrais tu ?

    Alors, montre moi. Maintenant. Ou tu risques de finir comme la jolie Rose... Qui n'est plus très jolie là en faite.

    Une menace... Tu aurais demander gentiment j'aurais tout aussi accepter. Cela ne rend que l'échange plus piquant. C'est ta manière de fonctionner. Rien sans la menace. Un jour peut-être...
    Non c'est vrai plus très jolie. Immonde même. Je la plaindrais presque. Mais non.


    Impossible.


    Tu n'es pas sans savoir que mon pouvoir n'est pas aussi impressionnant. Je ne pourrais pas te faire de "démonstration" aussi convaincante que la tienne. Seulement, mon mode d'agir est plus lent. Je ne dirais pas plus douloureux, mais plus mentale.
    Mais donne moi ta main. Tu verras alors l'infime chose que je sais faire.
    Un instant plus tard, sa main poser sur la mienne. Coller. Je ris. C'est stupide. J'en suis parfaitement conscient. Cela me rend encore plus stupide.
    Seul avantage, je suis seul à décider quand ta main se décollera. Trop bête.
    Balade toi dans ma tête si tu veux, avant la fin de la journée tu verras...
    Avant la fin du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 96

MessageSujet: Re: [- Le monde croulera sous la cruauté des vilains de demain - Post-it -]   Ven 27 Fév - 15:27




      Impossible.


    Surprise, je le suis. Déçue, aussi.
    Etrange. Peut être que pour la première fois de ma vie, j'attendais quelque chose de quelqu'un.
    Peut être que je m'attendais à le voir le gagner, mon respect.
    Mais non. Rien.
    Ennuyeux, comme tout les autres. Il me faudra agir directement sur ses pensées pour pouvoir m'amuser.
    Dommage, l'idée était nouvelle, et assez drôle au demeurant.

    Il le sait, le tout beau, que son pouvoir n'est rien face à mon don. Lui ne peut que coller .
    Pourtant, il se croit encore capable de quelque chose. Quelque chose d'autre que coller.
    Tendant ma main, je lui accorde une dernière volonté avant de faire de lui mon nouveau jouet.
    Je compte bien m'amuser avec lui, quelque soit la méthode à utiliser.
    Oh ! Ca y est, ma main est collée à la sienne.
    Dangereux ? Non, juste distrayant.
    Mais déjà, ça m'ennuie. Aucune patience, aucune.

    Le joli rit. Grand bien lui en face.
    Le plus stupide dans tout cela, c'est qu'il se trompe. Je peux le faire lacher, puisqu'il peut devenir ma marionnette, à tout instant. Voilà une donnée qu'il n'a pas prit en considération le joli Roméo.
    Mais parce qu'il rit, je ris.
    Je ris de la situation, du chaos nous entourant. Ou peut être même de son excès de confiance, au pot de colle.


      – La fin du jour ?


    Vraiment ? Cette journée lui suffira-t-elle ?
    Il en semble persuadé. Et moi, qu'ai-je donc à perdre, en lui accordant cette journée ?
    Qu'il devienne mon pantin maintenant ou demain ne changera rien.
    Ni pour lui, ni pour moi. Si ?


      – Très bien, montres moi tout ce dont tu es capable.


    Peut être qu'il me rapportera des souvenirs amusants, qui sait.
    Il m'amusera de toute façon, quelque soit la façon dont il faudra s'y prendre.
    Ecouter ou Torturer.
    Encore et toujours, le tout beau est maître de son destin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [- Le monde croulera sous la cruauté des vilains de demain - Post-it -]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[- Le monde croulera sous la cruauté des vilains de demain - Post-it -]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Sous le pont qui, lui, ne s'écroulera jamais [PV Hans]
» Quand le monde te menace le seul endroit sûr c'est sous la couette [Teegan]
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVIOR HIGH × heroism's slaves. :: SUPER NOUS :: Corbeille --