AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 « little thunder – jazz & minnie »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nombre de messages : 20

MessageSujet: « little thunder – jazz & minnie »   Mer 24 Avr - 23:14



J'ai vu une maman. Là, tout à l'heure, alors que je descendais la rue à cloche pied, juste pour voir vraiment ce que ça ferait, si mes aventures de pirates me privaient d'une de mes jambes, j'ai vu une maman. Une vraie maman, avec des sourires de mamans, parlant à sa fille, une petite blonde à peine plus jeune que moi. C'était une vraie maman comme je les imagine parfois, avec des rides contre ses yeux rieurs et de longs doigts fins, de longs doigts blancs, capable de cacher les frayeurs d'enfants.
Une vraie maman qui appartenait tout entière à la jolie fille blonde qui devait avoir, en plus d'elle, un vrai papa à la maison. Et je me dis qu'en rentrant,je ne trouverai qu'un corps. Un quelque chose que les années et le manque ont usé jusqu'à la transformer en une ombre hantant les lieux où son mari l'a assassiné il y a de cela des années, en faisant ses bagages pour mieux décamper. Je rentrerai et puis rien. Rien, rien.
Et la fille, là. La jolie fille blonde qui a sa vraie maman et son papa qui l'attend probablement à la maison, pour la prendre dans ses bras. Elle a des parents. Je n'en ai pas. Même pas un.

Mais à quoi ça sert, des parents ? Qu'es-ce que j'en ferai, si j'en avais vraiment ? Même un seul. Même simplement un papa, ou une maman, rien qu'un. J'en ferai quoi ? Je leur ferai des câlins, surement. Leur raconterai mes journées, les sourires que j'ai vu éclore contre les lèvres d'étrangers. Et ? Qu'est-ce qu'on fait de ses parents, quand on en a ? Pourquoi en avoir besoin ?
J'ai mon frère. Mon Theo. Alors à quoi bon, des parents, quand on a un As ?

Je n'ai pas de parents, mes des sourires à revendre, de la joie à la pelle. Aujourd'hui, je veux quelque chose de grand, d'immense. De brillant, tellement brillant que j'en clignerai les yeux durant des heures, éblouie par tant de talent. Je veux quelque chose d'intense, aussi. De riche, mais du cœur uniquement, rien de clinquant. Je veux quelque chose de vrai, dont le souvenir m'accompagnera pour des années entières. Quelque chose d'utile, pas comme des parents. Je veux... « Hé ! »quelque chose qui fasse des étincelles, comme un super-héros maniant la foudre en souriant. Parfait. Je cours un peu, accroche le bras du héros et « Vous savez, vous êtes mon presque héros préféré. » et c'est vrai. Je vous le jure sur mon cœur de Spade. Sur mon cœur orphelin qui se fiche de l'être, pour aussi longtemps qu'un As accompagnera ses battements.

Vous êtes brillant. Immense. Intense. Je le regarde, sourit un truc trognon que j'ai perfectionné en me regardant dans la glace tout les matins, durant presque une année entière. Ce sourire là, personne ne lui résiste jamais. Et la foudre, elle en pense quoi ? Je n'en sais trop rien, mais il est encore là. « Je dis presque, parce que j'hésite encore. » en l'ange du parc et lui. Il y en a un qui sourit tout le temps sans jamais m'avoir sauvé, et l'autre qui m'a protégé en mordant ses joues crevant l'ennui. Donc j'hésite. C'est normal, je me dis, de ne pas réussir à choisir. Il me faudra trancher, un jour où l'autre. Ou voguer de l'un à l'autre, faire ce qu'il me plaira. L'idée me plaît. Disons alors que pour aujourd'hui, ce sera lui mon préféré. Pour ce qui est de demain, on verra bien.

« Vous seriez peut-être plus cool avec plus de barbe. Une barbe si longue que vous puissiez cacher des choses dedans. J'aime les barbes, elles piquent. » Je plisse les yeux, incline la tête. Tends mes doigts devant mes yeux, cachant son menton. J'essaye d'imaginer mais non. Définitivement non. Quelle horreur ce serait. Je pourrais en faire des cauchemars cette nuit, rien que d'y penser. Bon, peut-être pas, n'exagérons rien. Mais quand même. « Non, définitivement pas de barbe pour vous. » Ce n'est pas tout le monde qui peut porter la barbe longue. Qui le peut vraiment, d'ailleurs, hormis le Noël ? Et encore, ça lui donne un air niais. « Mais je vous aime bien quand même. »

Je tiens encore son bras et je me dis, qu'on est presque amis, ainsi. Des amis de quelques instants, pas d’avantage. Et puis, j'irai rendre sa liberté à son bras, allant embrasser la mienne qui m'attend quelque part. « Vous seriez capable d'écrire mon nom dans le ciel, à coup d'éclairs ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 21

MessageSujet: Re: « little thunder – jazz & minnie »   Lun 27 Mai - 23:32

Madame Ma Mère a dit « Pas encore ce Jacket ? » J'ai haussé les épaules, elle a levé un sourcil, j'ai ouvert la bouche, elle a levé la voix. Victoire Seene! C'est embêtant ce truc, on dirait qu'on a tous deux gagnés. Oh, et puis, roll with it, je vais aller magasiner. Celui qui a dit que l'apparence ne compte pas, ne devait pas être particulièrement fabulous. Je dis pas qu'il faut être déplaisant, et marcher sur les gens. À moins qu'ils te demandent un massage thaï, ceux où ça se fait avec les pieds. J'ai jamais essayé. Moi qui est à avant-garde, dire que ça se fait depuis un million d'années. Faut se rattraper sur l'histoire, c'est franchement pas pratique. Je sais, je vais vivre dans le moment. Et pour le moment, il me faut un autre Jacket. Je me promène bras nus dans le centre commercial, bientôt, on se poussera pour me toucher et on essaiera de m'arracher des morceaux d'ADN pour me clôner dans un sous-sol délabré. Je peux déjà voir la suite, je me rencontrerai moi-même dans la rue, ce sera même pas une surprise. Ouh, un veston bleu ciel. C'est si beau que je pourrais en faire des étincelles. Elles seraient bleues comme mes yeux et mon veston.

Je me disais que bleu c'est ma couleur du moment, quand une petite souris s'est accrochée à mon bras. Attention, me mords pas, je suis précieux, moi. « Hé ! » Ah, elle parle, c'est pas une souris, c'est même pas un rongeur. Je crois que c'est une fille, faudra un autre avis, je suis pas spécialiste dans cette espèce. Elle me regarde avec de grands yeux, ça brille, c'est joli. « Vous savez, vous êtes mon presque héros préféré. » Mademoiselle Souris sait comment parler au Voltage. Ouh, j'en ai des frissons électriques dans les épaules. Je montre un peu mes dents, les lèvres étendues dans le sourire immanquable que cause l'admiration des demoiselles en détresse. Attention, je crois que j'en ai manqué un morceau. EXCUSE ME ? Presque ? J'y crois pas! Tu m'as bien vu. Je suis Jazz le grandiose, le magnifique. Un peu plus et j'allume des feux d'artifices par la pensées. Lors de mon couronnement comme roi de l'univers on pourra me brancher des électros des les oreilles pour les alimenter et réduire la consommation d'énergie, faire une geste vert, s'occuper de mère nature. Toujours faire passer sa mère en premier a dit la mienne. Oui commandant, tant que je peux porter des collants. « Je dis presque, parce que j'hésite encore. » Faut pas me dire qu'elle me préfère le vieux Atwood, je supporterais pas. Il est dépassé, laissez-le être oublié! GLOIRE À JAZZ! Oui oui, Gloire à Moi! Un jour, on renommera cette ville ; JAZZ TOWN.

J'étais sur le point de répliquer, quand elle a pris la parole et l'a cachée derrière son dos pour que je puisse pas y toucher. Bien joué! « Vous seriez peut-être plus cool avec plus de barbe. Une barbe si longue que vous puissiez cacher des choses dedans. J'aime les barbes, elles piquent. » Je hausse un sourcil, d'un façon aussi dubitative que ma chère mère, avant de lui répondre ce que je pense des barbes. « C'est évident que t'as jamais été barbue. Sache que d'embrasser quelqu'un qui a une barbe quand t'as toi-même le menton poilu, ça fait un effet velcro, vaut mieux éviter. Et c'est pas aujourd'hui que je vais cesser d'attirer les barbus, ça non! » Je pense qu'elle a pas capté. Elle a pas fait de Oh, choqué. « Non, définitivement pas de barbe pour vous. » C'est ce que je me disais! Faut pas faire de friction, ça ferait de la statique, et ça sentirait la barbe brulée. Désastre évité! « Mais je vous aime bien quand même. » Je suis pas certain de comprendre de quoi elle parle. D'habitude j'ai le contrôle, mais là, il m'échappe. Mademoiselle, merci de bien vouloir me rendre la supériorité que m'autorise mon égo démesuré. Tout ce que je sais c'est que « Le plus important, c'est que moi je m'aime bien quand même. » Maintenant que c'est déclaré, on peut passer à autre chose.

La voilà qui s'accroche encore à mon bras. Je sais que je suis séduisant et que je joue souvent au prince charmant, mais je pensais avoir été clair. Jazz. Aimer. Hommes -- Monde. Aimer. Jazz. C'est la seule équation qui marche pour moi, tu vois ? « Vous seriez capable d'écrire mon nom dans le ciel, à coup d'éclairs ? » Oh, darling, si j'en suis capable ? « La question c'est si j'en ai envie! » Faut pas me brimer dans ma créativité. Comme ma mère qui me trouve démesurément obvious. Je vais porter du rose, si j'en ai envie. Mes sous-vêtements auront des arc-en-ciel, si ça me chante. Je vais me peinturer de body glitter, si je me sens brillant. Je disais quoi ? Ah oui, je parlais de moi. « Tu crois pas que je peux faire mieux, que d'écrire mon nom ? D'ailleurs, c'est un peu trop facile. Jazz ça finit déjà par deux lettres en forme d'éclair. T'as rien de mieux à me demander ? » Je me dit aussi qu'on est à l'intérieur, et que ça risquerait de couper le courant pour un moment, oh, et puis, who cares.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 20

MessageSujet: Re: « little thunder – jazz & minnie »   Ven 6 Sep - 18:07


Y'a un truc qui cloche, qui m'ennuie, qui me dérange. Ca me démange dans les tréfonds de mon crâne qui sent que là, juste ici, un truc déconne. Y'a quelque chose qui ne va pas, je ne comprend pas. Ca doit sûrement venir de lui, je me dis, car rien ne grattait derrière mes yeux jusqu'à maintenant. Je regarde un peu, comme ça, sans y penser vraiment. Il doit y avoir un truc qui me gène dans sa façon de bouger son visage, de tordre son cou, de remuer ses lèvres quand il parle.
Je l'imaginais plus grand, aussi. Un géant qui dirait presque en gueulant un truc marrant, un truc immense sur lequel je me casserai les dents. J'imaginais quelque chose de vraiment intense, de poignant. Un truc qui aurait senti l'orage, la joie et les sentiments.  Mais rien, je suis déçue. C'est ça ! La petite bête qui grattouille doucement dans mon crâne, c'est elle. La déception. Je ne l'aime pas des masses, alors j'aimerais bien que Monsieur Voltage se décide à être génial.
 
Mais... Peut-être que je me suis trompée, je me dis, en le regardant de profil, peut-être que ce n'est pas lui, peut-être que c'est un sosie. C'est une star et toutes les stars ont des sosies. Sauf que non, ça ne peut pas être ça. J'ai toujours entendu les gens dire qu'il n'y en avait pas deux, comme monsieur Voltage. « La question c'est si j'en ai envie! » C'est vrai, tout dépend de ça. « Tu crois pas que je peux faire mieux, que d'écrire mon nom ? D'ailleurs, c'est un peu trop facile. Jazz ça finit déjà par deux lettres en forme d'éclair. » Il est bien gentil le coup de foudre mais bon, c'était mon nom que je voulais voir dans ce ciel, pas le sien. Je voulais qu'il écrive en grand « Pour Minnie Spade » avec  une petite signature un peu plus bas, comme un autographe géant. D'ailleurs, je me serais contentée d'un simple Spade, s'il s'était avérée avare, question éclairs. Je devrais lui demander de me le faire sur un morceau de papier, sauf que je n'ai pas la moindre idée de ce que j'en ferai. Je le donnerai sûrement à un désargenté, pour qu'il puisse le vendre sur eBay.  
 
« T'as rien de mieux à me demander ? » me demande monsieur la Foudre et, pour le coup, je ne sais pas quoi lui répondre.  Mieux que mon nom dans le ciel, il dit ? Mieux qu'un autographe géant qui déchire le ciel et que je pourrais partager avec la ville entière ? Mieux, comment ? Mieux comme une meringue au citron ? Mieux comme un château de cartes ? « Mieux comme... Avoir un paon ? » Ce serait mieux, je lui accorde. Il sera beau, immense et plein de couleurs. Je l’appellerai Hugo et je lui parlerai en gazouillant, comme on le fait avec les enfants. Je l'éduquerai bien comme il faut, lui apprendrai à faire ses besoins dans les toilettes, à ne pas mordre les mollets des gens qu'ils ne connaît pas, sauf s'ils sont méchants.
Je lui apprendrai à faire le beau contre un sucre et le traverserai en chien, pour qu'il puisse gagner tout les concours canin.  Sa chambre sera rempli de trophées, de photos et son succès sera si grand qu'on lui proposera un rôle au cinéma. Un truc bien, intelligent, remplis de gens beaux qui en plus de ça, ne seront pas les derniers des cons. Il y jouera un chien savant ou un docteur chien. Quelque chose de grand, qui lui permettra de prouver son talent. Et puis parfois, en songeant à moi, il me fera envoyer des nougats, des olives et du chocolat.
 
Mais la petite bête revient gratter contre mon crâne. Et si Hugo me décevait, comme il l'a fait ? « Comme... Ne plus être déçue ? » parce que ça me semble bien plus important qu'Hugo, en cet instant. Je n'aime pas être déçue, ne le suis presque jamais, en général. «  Je m'attendais à rencontrer un titan, vus savez ? Je croyais que vous étiez vraiment génial, tout le temps. » C'est sûrement de ma faute, quand on y pense. Je devais en attendre trop de lui. J'attendais quelque chose. C'est idiot, j'aurais dû savoir qu'il me décevrait, c'est de ma faute. Il ne faut jamais rien attendre des gens, des choses ; autrement, on ne peut qu'être déçu, c'est inévitable.
 
Il n'a pas fait exprès de me décevoir pourtant, il ne pouvait pas savoir. « Mais personne ne peut être génial tout le temps, c'est normal. C'est de ma faute si je suis déçue, pardon. » Il faudrait que je le rassure, que je lui dise quelque chose de gentil, que je lui dise que si un jour, je devais tomber amoureuse d'un garçon homosexuel sans barbe, je ferai tout pour que ce soit lui. Ca ne risque pas d'arriver mais on ne sait jamais. Je crois que je préfère les garçons, ceux qui aiment les filles. Pas que j'ai quelque chose contre les filles, mais elles n'ont pas de barbe, ça manque de charme. « Vous voulez qu'on oublie tout et qu'on recommence ? Je peux faire demi-tour, et revenir. Je m'accrocherai à votre bras comme si vous étiez mon presque héros préféré, et vous ferez un truc de grand, n'importe quoi. Vous me tirerez les oreilles, vous me traiterez de courgette. Vous me direz que je ressemble à une crevette ou que si j'arrive à toucher vos cheveux, j'aurais le droit à une sucette ; mais qu'il ne faut pas rêver, je ne les atteindrai jamais et tant mieux, parce qu'il ne faudrait pas les décoiffer. Ou alors, que c'est gentil mais non, vous ne voulez pas de fans hystériques aujourd'hui, merci. Que non, vraiment, vous ne pouvez pas signez d'autographe, là. Déjà, parce qu'il faut un stylo pour ça et que je n'en ai pas, et ensuite parce qu'un autographe dans le ciel, ok, pourquoi pas mais qui je suis moi, petite chose, pour mériter un honneur comme ça, hein ? » Je ne voudrais pas qu'il se sente mal à l'idée d'avoir laisser se briser son image à mes pieds. On la réparera en un rien de temps, D'autant plus que réparer les choses brisées, c'est un peu ma spécialité. « Ca, ou n'importe quoi d'autre, mais quelque chose qui rend bien, quelque chose que je pourrais raconter autour de moi. Du moment que je peux dire que je vous ai rencontré et que vous êtes encore mieux en vrai, ça me va.  Quoi que si ça pouvait être marrant, ça serait encore mieux, j'aime bien raconté des choses qui font rire les gens. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: « little thunder – jazz & minnie »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« little thunder – jazz & minnie »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» War Thunder
» Chevaux de Jazz
» Hommage bien mérité au maestro Hulrick Pierre-Louis
» Fiche Technique de Danaël Ashlott [Ange ou démon ? Pourquoi pas les deux]
» Thunder Wolf [Achevée]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVIOR HIGH × heroism's slaves. :: SULLIVAN'S HOLE :: savior's mall-