AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 ÉLIE nanana FISHER × high born tiger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nombre de messages : 52

MessageSujet: ÉLIE nanana FISHER × high born tiger   Jeu 18 Avr - 15:08



Mon héroïne







    Élie Fisher



    alias Hurricane Lili


    Une matinée dans ma peau × Aujourd’hui, c’est Lenny mon Élie-sitter. Lenny est une des petites frappes de mon père, une couille qui le suit de partout et dont il a très noblement décidé de se séparer pour la journée. « Tu penses que t’es intelligente ? » qu’il me demande, tout agressé depuis que je l’ai enfermé dans sa voiture à la con. « Non Lenny, vois-tu… Tu me trouves intelligente parce que je pense. Tu devrais essayer un de ces jours, qu’on voit si ça t’fait saigner du nez. » Ce serait dommage que je perde ses clés. Ce serait si bête qu’elles m’échappent pour tomber dans le réservoir à essence. Vraiment, ça n’aurait aucun sens. « J’allais oublier » je me sens obligée de préciser, « Élie revient très bientôt, en attendant regarde sous le siège, il y a ta gamelle d’eau. » Qui c’est la vilaine couille de mon Papa, qui c’est ? « Gentil Lenny, gentil ! » jusqu’à sa prochaine connerie.

    Dans le manoir, tout au fond du couloir de service, se trouve une porte qui donne vers l’extérieur. Et rien d’autre qu’une cour vieille de cent ans pour me séparer du monde. « Miss Fisher ? » J’ai rien entendu. Sous les graviers, y a un sol meuble qui serait parfait pour enterrer quelqu’un. « Miss Fisher ! » Je me déteste quand je pense comme mon père. Un air de Vivaldi résonne dans le hall, emplissant les murs, rendant ses bois presque nobles. Il se croit grand, quand il écoute des virtuoses. Le pauvre homme, il n’a de grand que son ombre. Même sa Main le prive d’osmose. « Élie ! » C’est lui. C’est tellement lui que je presse le pas, j’y suis presque. Liberté, attends-moi ! « Élie, je ne le répéterai pas. » Ils ont du trouver Lenny. Peut-être qu’il a renversé sa gamelle. Peut-être qu’il est mort de déshydratation. Est-ce qu’on peut creuser notre gazon ? Combien il mesure le garçon ? « Rentre avant midi. » Par réflexe, je touche mon cou, défait de sa laisse. « Oui, Bruce. » Sa voix claque dans mon dos. « Je t’ai dit de ne pas m’appeler comme ça. » Bon, pas de quoi s’en faire. « D’accord, monsieur le Maire. »

    Théo × J’ai une urgence au cœur, celle de vivre ma vie. De me faire des bleus, d’aller contre le vent. Je veux être, sans faire semblant. Rien qu’Élie. « Tu savais qu’ils n’ont pas le droit de me toucher ? » je lui dis, mes jambes allongées sur les siennes qu’elles croisent. Je sais pas ce qu’on est en train de manger, mais c’est pas mauvais. « Littéralement. Pas le droit de me toucher. Bruce leur a interdit. » je regarde le profil de Theo et ses yeux qui sont posés loin de tout. Son cher père lui a appris qu’il n’y avait rien au monde qu’on ne puisse fuir. Le mien, que je n’avais nulle part où aller où il ne puisse me retrouver. « C’est sa façon à lui de se persuader qu’il est en train de me protéger. »
    Je regarde ses mains et je me dis que si, demain, il devait entrer en procès contre le monde, je serai là pour le défendre. Il est ma chance, ma seule planque. L’unique endroit dans lequel je peux me cacher sans peur, c’est son cœur. « Tu m’écoutes pas, hein ? » je lui souris, en poussant ses jambes du talon de mon pied nu. Ses yeux se fixent brusquement sur moi, deux projecteurs à la lumière intense, des bijoux, deux billes immenses. « Laisse-moi deviner. », c’est mon jeu préféré. « T’étais en train de penser… » ça ferait peur à Lenny, toutes ces prouesses. Je sonde son visage, ses traits que je connais par cœur, la fugue de son regard... « à la prochaine fois où je devrais te traiter de con. » C’est même pas une question. « Ce sera pour bientôt sûrement. » il me sort en aveu, l’air de dire qu’il va faire encore une connerie, que de toute façon, c’est l’histoire de sa vie. « Mmh. » que je lui dis, pleine de répartie. « Ce sera à cause de qui cette fois ? V ? » Il dit non, mais c’est qu’une question de temps. « Minnie ? » Crixus réagit, quand il entend. Je lui donne les restes de mon assiette, pour le consoler de ne pas la trouver à ses côtés. Y a qu’elle pour leur piquer le cœur comme ça. Je grimace quelque chose d’idiot, complice jusque dans le dernier de mes os « C’est le petit Sonny ? » Ouuuh, le fameux Sonny ! Dans le mille. La petite pile électrique qui s’arrête jamais de marcher, qui tourne comme un lion en cage. Parait même qu’il ne cligne jamais des yeux. Ça doit rendre ses échanges intenses, presque sauvages. « J’ai une théorie, à son sujet : essaie de savoir s’il a un skate. S’il en fait à son âge, t’as le droit de le frapper. » Je suis sérieuse, on se laissera pas prendre par le morveux. Je lui dis que c’est autorisé, qu’on nous le fera pas à l’envers. « C’est genre, une loi de l’univers. »

    Seven et ses fautes × « S’il vous plait, non. » « Tu peux me tutoyer, Archie, et je le répèterai pas. » « J’ai de l’argent, prenez ce que vous voulez, mais épargnez-moi. » « Pourquoi ? » « Hein ? » « Tu m’as entendu : pourquoi ? » « … je suis jeune. » « Vraiment, tu choisis ça comme derniers mots ? Archie, tu me déçois. Hé, c’est à toi ce violon ? » « J’ai beaucoup d’amis, j’ai des chats… » « Putain ça fera une sacrée épitaphe “Ci-gît Archibald, mort jeune. Il manquera à ses chats.” J’ai un chat ! Et c’est de la merde ces trucs-là. » « S’il vous plait… » « Tu l’as déjà dit, tu radotes pas mal pour quelqu’un de non périmé. On va faire un jeu. Supposons que les trois dernières phrases que tu prononces de ta vie sont celles que tu pourras dire dans la mort. Les seules phrases que tu pourras dire, pour toujours, au pays des macabés. Maintenant dis-moi Archie, tu choisirais quoi ? Parce que pour le moment c’est pas glorieux avec tes “S’il vous plait.”, “Je suis jeune.” Et “j’ai des chats.” Mmh ? » « J’en sais rien… laissez-moi. » « Moi je dirais un truc genre “Hé ducon, passe-moi l’sel.” en supposant qu’on pourra bouffer. “T’es la plus belle morte que j’ai jamais vue, on te croirait presque fraiche.” pour lever les filles hein, pas con. Et pour finir… j’dirai “Les mecs, un jour j’ai buté Archie, il jouait du violon.” »

    « Et là, PAN ! » mais… « De quoi, pan ? » « Bah je le bute ! J’veux dire, il le bute. » Je rigole, mais pas lui, alors je rigole plus. « Mais c’est un peu, enfin, c’est presque complètement con, non ? » il s’offusque, ses cheveux blonds retombant sur ses yeux dans le mouvement. « Non, c’est pas con. C’est brillant ! » ah bon. « Je reconnais que j’ai lu pire mais ton héros, Seven, c’est un gros psychopathe. » « Ouais. » il en est fier. Ça se voit, et il est craquant quand il a cette tête, perdue entre deux âges, entre deux mondes, garçon au double visage. « Cela dit je préfère cette histoire que celle du mec qu’il a, comment tu dis “plombé sans pudeur, pliant ses vêtements et pissant sur ses peurs.” » Il est embêté, ça me donne envie de le chatouiller pour qu’il lâche son rire de gamin. « Ouais, il était pas dans son assiette, ce jour-là. » Je repose le cahier entre nous, avant d’y poser sur chaque page, un de mes genoux. « Et il a un prénom, ton psycho-héros ? » Il reste debout de l’autre côté de la table, pendant que je rampe vers lui, pensant à Crixus dont j’emprunte l’allure. Ses yeux s’attardent, il sourit, déglutit avec mal, quelques doigts à la ceinture. « Je pensais à Eleven. » Mes mains sur son bassin le débraillent. « Original. »





Son âge : 21 ans
Sa citation favorite :
« Life is what happens to you while
you're busy making other plans. »

Son visage : Rose Byrne











    Sephie, Baby, M et les autres × « Et toi, t’as pas de mère ? » qu’on m’avait demandé quand j’étais petite. « Si » mais qu’il est con « j’ai le même que le tien. » ce que ça peut être niais les gamins. Sauf que j’ai réalisé, en voyant une bonne femme en robe le prenant par la main, qu’il ne parlait pas de mon maire, mais de la sienne. « Baby ? » que j’ai gueulé en poussant ses sœurs du chemin. « Qui c’est ma mère ? » elle a haussé les épaules, l’air de me dire qu’elle en avait rien à foutre. « Pourquoi faire, une mère ? » c’était vrai. Chez moi, on avait quelqu’un pour tout, un gorille partout. Un qui cuisinait, un qui repassait, un qui tondait la pelouse, un qui lavait les vitres chaque fois que j’y foutais mes doigts. Mais mon préféré, c’était celui qui me coiffait. M. Il a dit qu’un jour, il m’épouserait. « Pourquoi faire ? » je lui demandais, en imitant Baby. « Pourquoi faire, m’épouser ? » et il disait « Parce que tu auras besoin de moi. » avec un clin d’œil qui me faisait trembler le cœur. « Alors d'accord. »

    « Une jumelle ? Oui, ma cousine aussi en a. Deux, qui ne lui ressemblent pas. » mmh, elle m’avait regardé, ses yeux verts pleins de colère. Mais pas contre moi, une colère pure, qui regardait le monde en face en le traitant d’enflure. Le pire, dans son regard, c’était qu’il avait l’air de se faire entendre, que l’univers en avait peur. « Un jour, je te présenterai Minnie. Elle te racontera le truc de la fois où elle a pissé sur le tapis. » Non, dans son lit ! Trop tard, de toute façon elle le dirait mieux que moi. « C’est un super portail que vous avez là. » j’avais dit en tâtant le bois, me demandant si Vinny arriverait à l’escalader. Probablement qu’il passerait au travers, le bourrin. « Magnifique portail ! C’est du chêne ? » que je répétais, gueulant à son père avant qu’il se ramène. J’avais du crier un truc en entendant son prénom. « Je vous aime. » j’avais dit. « Et venant de moi, c’est quelque chose. J’ai horreur des gens, je trouve ça dégueulasse. » mais enfin, là c’était différent « Vous êtes l’As des as. »

    J’avais dévalé les escaliers, pour faire l’air de rien, en arrivant devant lui. De toute façon, j’étais toujours essoufflée quand je le voyais. « Alors, ce mariage ? » j’avais demandé, me balançant sur la pointe des pieds. Il avait souri, en regardant autour de lui. « Traiteur ou buffet ? » il avait chuchoté, comme il faisait quand il était avec moi. On avançait, un détail à la fois. « Je m’en fous, tant qu’on s’épouse. » que je lui répondais comme d’habitude en faisant un clin d’œil qui lui faisait serrer les dents. Il était si grand. « M, quel jour on est ? » « Le dix-sept Juillet. » Ses yeux jouaient à quelque chose que j’ai jamais réussi à déceler. « Je n’ai pas oublié. » il avait ajouté en me soulevant le cœur de ses grandes mains. « Joyeux anniversaire. » « Merci. » je souriais en attendant la question qui suivrait « Qu’est-ce qui te plairait, cette année ? » c’était le moment. C’était mon moment. Et c’est encore mon moment aujourd’hui. Le meilleur jour de ma vie. « Je suis une adulte maintenant. » il avait sourit, nous regardant moi et mes seize ans. « Je veux un baiser de mon mari. »






& moi


Prénom, Âge : Marie-Paul Lardin, 161 ans en années de chien

Pourquoi avoir choisi ce personnage ? Lui ai pas donné le prénom d'un de mes grand-pères pour rien.
D'autres comptes ici ? un blond, un bouclé, un givré, un condamné, un brasier, un cabot et un pluriel.
Un petit mot pour conclure ? Voilà cinq ans que, sur SH, je n'avais aucun nichon. Il était temps.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 756

MessageSujet: Re: ÉLIE nanana FISHER × high born tiger   Sam 20 Avr - 2:00



Oh mon dieu les filles, ce jour est un grand jour, vous le sentez depuis chez vous ?
J'auto-valide en cette heure et de manière très officielle : une fille, à moi, sur SH ! HII !!

Je voulais juste marquer l'importance de ce geste, étant donné qu'il sera très certainement unique.
En tout cas, merci d'avance à celles qui auront le courage de lire la fiche jusqu'au bout. J'en ai vu la fin, je n'y croyais plus, ce fut si beau et si terrifiant à la fois. Je tiens à remercier mes parents, à qui je dois la vie. Mes amies, que vous êtes. Mon chien qui ne m'a pas jugée quand j'me suis écroulée sur le carrelage hier. Merci au sommeil, de pas être venue me chercher trop tôt, c'est cool de sa part d'avoir attendu un peu, je t'aime poto ! HAA !

Enfin, je ne sais plus du tout pourquoi j'écris à 1h54 du matin un mot sur ma propre fiche (ma fich-er → Fisher) mais ça semblait être une bonne idée y a pas deux minutes alors je vais me faire confiance. Je t'aime, oui toi qui lis cette phrase, j'suis contente que tu existes et que tu sois là. En récompense, voici un smiley qui t'honore → Statue (note comme il respecte bien les courbes de ton corps. Non ? de toute façon, qui a dit que ça devait être ressemblant ? Chacun aime à sa façon).

Je sais encore moins ce que je suis en train de faire alors je propose que j'aille me coucher ? Tous en faveur ? Super Potté

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://super-highschool.forumactif.org
Nombre de messages : 18

MessageSujet: Re: ÉLIE nanana FISHER × high born tiger   Sam 20 Avr - 3:53

« D’accord, monsieur le Maire. » Qu'Élie a dit, m'arrachant un sourire, l'impertinente, trop futée pour tous les autres, une de ces filles qui jamais ne s’excusera d'être qui elle est. Elle m'avait déjà, trop rêvée pour que je ne puisse pas l'aimer. Vint alors le mémorable : « Laisse-moi deviner. », c’est mon jeu préféré. « T’étais en train de penser… » ça ferait peur à Lenny, toutes ces prouesses. Je sonde son visage, ses traits que je connais par cœur, la fugue de son regard... « à la prochaine fois où je devrais te traiter de con. » C’est même pas une question. « Ce sera pour bientôt sûrement. » il me sort en aveu, l’air de dire qu’il va faire encore une connerie, que de toute façon, c’est l’histoire de sa vie. « Mmh. » que je lui dis, pleine de répartie. Je veux dire, c'est trop beau, c'est la perfection, juste la façon dont ils sont placés, ses jambes par dessus les siennes, se touchant, se liant, sans être une de ces accolades mollement romantiques où elle accote sa tête sur son épaule dégoulinant d'émotion. Ah, ça non! Comment elle le devine, c'est tout simplement sublime. Je voudrais leur dire, mais pas la peine de me convaincre d'avantage, je vous adule déjà tous deux! C'est pas tout, mais M. , s'il doit l'épouser, je crois que je vais pas y survivre. Comment elle le voit, c'est trop chou, c'est trop ça. il avait sourit, nous regardant moi et mes seize ans. « Je veux un baiser de mon mari. » L'audace qu'elle a, j'en reviens pas! Ça me fait sourire toute seule comme une gamine. Je les regarde et je me dis, mais ils sont parfaits, et puis qui pourrait dire non à Élie, n'importe qui voudrait l'épouser, buffet ou pas buffet. Mon petit coeur les veut ensemble à tout jamais dans un château Potté Love u Tout ça pour dire que ÉLIE I love you Love u hearts ♥ Love u I love you Love u hearts ♥ Love u I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 153

MessageSujet: Re: ÉLIE nanana FISHER × high born tiger   Sam 20 Avr - 9:51

    Elie est d'une candeur et d'un charisme incroyable. Vraiment je l'ai aimé du début à la fin. Elle porte fièrement le symbole de tes seins sur SH, et elle est unique tant elle est parfaite. Je n'ai pas beaucoup dormi, j'ai fais pipi six fois cette nuit, je ne sors que des conneries Super héros
    Mais toi, Justine qui se cache derrière le visage de cette princesse tigresse, je tiens à te dire que je vous aimes toutes les deux, et que mes quatorze visages seraient ravis de te rencontrer. A tour de rôle, pour toujours et à jamais Love u


Dernière édition par Wild Dancer le Sam 20 Avr - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 52

MessageSujet: Re: ÉLIE nanana FISHER × high born tiger   Sam 20 Avr - 10:39

    ... Potté mais je Sad han, vraiment ? bounce parce que Potté et Love u han Évanoui

    Les filles vous me croyez si je vous dis que je ne me rappelais pas tout à fait avoir écrit un truc à la suite de ma présentation ? Razz mais putain, en vous lisant, je suis passée de cette tête → Potté à celle-là → Shocked puis elle → Sad pour finir avec → HII !! MERCI ! Je suis si heureuse qu'elle vous plaise, qu'elle vous parle HAA !

    Merci Cell Mate ! Calin forcé Love u, je suis si soulagée et touchée que tu ressentes tous ces liens de la même façon que moi, je savais que tu comprendrais, mais il n'empêche que ça me fait énormément plaisir Potté bounce Je sais pas comment j'ai pu vivre cinq ans sans elle, mais elle n'avait pas son Theo alors n'avait rien du tout, avant il y a peu Potté

    Merci ma Lilou ! HOOO ! ta phrase sur mes seins m'a tuée Razz Je trouve aussi qu'elle est un parfait étendard pour mes nibards Potté, avec elle je peux faire des choses qui m'étaient impossibles jusqu'à maintenant et bon dieu, ce que ça fait du bien bounce Je suis d'accord, évidemment, mille TP allez allez, trois mille TP ! HII !! Love u
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ÉLIE nanana FISHER × high born tiger   

Revenir en haut Aller en bas
 

ÉLIE nanana FISHER × high born tiger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Manga | Personnages pris
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Tiger Dudu
» Born to kill all lives...
» Samuel "Sam" Fisher ♦ les amis peuvent être pire que les ennemis ♦
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVIOR HIGH × heroism's slaves. :: SAVIOR HIGH RULES :: les présentations :: Fiches validées-