AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité


MessageSujet: WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly   Dim 15 Mai - 1:59

Mes doigts fourmillent de dégoût. Un couple s’embrasse devant ma case. Je glisse mon doigt sur son épaule à lui, une caresse, indécente, jusque dans son dos. Il se retourne, horrifié de me découvrir si proche, et je souris, les lèvres entrouvertes, pour laisser voir le serpent rose qu’est ma langue humide, indécente de sa couleur et sa posture invitante. J’éclate de rire, alors que la ridicule poupée traine son homme par la manche. Petite déviante qui souhaite le pervertir par elle-même. Je suis certaine qu’elle aime se faire crier des noms et se faire attacher à la tête du lit, pour être impuissante alors qu’il luit fait toutes ces choses qu’elle ne saurait pas nommer. Mon rire résonne dans le couloir maintenant silencieux. Petites choses qui ont cessé de bouger, effrayées par mon rire. « Allez-vous faire lobotomiser par un prêtre pédophile » extasiai-je dans ma langue, à ces incultes pantins. Le pli entre leurs sourcils me calme. Je suis plus forte, parce qu’intouchable. Je suis une grandeur de la nuit, dans ce haut de dentelle et ces pantalons de cuir qui me vont comme une seconde peau. Craignez mon imagination sans limite gardée bien au chaud dans ces pantalons qui me font des fesses sur lesquelles vous fantasmerez.

Je roule mes épaules, m’imbibant de l’infinité de la perversité humaine. Mes membres sont agréablement sensibles de cette humanité que je me plais à corrompre. Venez à moi pauvres agneaux que je tonde votre blanc pelage pour faire de vous des moutons noirs, humiliés et honteux de votre nature. L’air qui passe entre mes lèvres entrouvertes retourne souiller à ce monde inadéquat. Ils respireront tous mes raclures, mes déchets, mes pulsions et ce sera le plus beau jour de leur misérable existence.

Du coin de l’œil, je remarque une crinière brune que j’ai toujours voulue voir de plus près. J’ai entendu de si belles choses sur ce lion à la rage sanglante. Quel drame qu’ils l’aient réprimandé pour quelque chose d’aussi grandiose. Je n’ai pas eu le plaisir de croiser sa victime. Il a survécu, si les histoires sont vraies. Je salive d’envie de voir les marques qu’a laissé la violence de ce danseur sur sa peau, le sang toujours sous ses ongles à lui, tatouage permanent à son âme si ça n’est à sa peau. J’inspire les possibilités que je me plais à imaginer. Optimiser ses instincts, faire de lui un animal. A-t-il déjà goûté le sang sur sa langue, salivé à l’envie de cette chair si tendre. Je l’approche, inévitable, mais si souvent évitée.

« C’est vrai, que t’as charcuté un élève, juste comme ça ? »

Dis-moi oui, parce que si la réponse est non, je la ferai changer d’un rêve pathologiquement malsain implanté dans ton esprit. Peut-être qu’il me giflera pour mon insolence, mais je lui ferai bien pire en rêve. Petit danseur pourrait devenir aussi respecté que cet invisible serpent. Et tout ça grâce à moi, je n’ai pas besoin de remerciements, les cris de vos victimes me suffiront.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 153

MessageSujet: Re: WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly   Dim 15 Mai - 10:20

    Je ne sais même plus ce que je faisais avant. Peut être bien que je hurlais des choses cons au vent.
    Mais putain, je me sentais presque innocent.
    Et là, c'est fichue, toute mon innocence est perdue. Bon d'accord, elle l'était avant, mais y a des jours je peux bien y croire non.
    Me semble que j'ai ris au vent aussi, si je recommençais ? Sans raison, c'est plutôt bien de rire au vent.
    Alors comme une furie je me mets à rire comme un dément. Et c'est en me retournant que ce glace mon sang.
    Putain, Milly James quoi ! Mon rire se stoppe et j'attends j'espère entendre enfin cette langue qu'elle dit avoir inventée.

    « C’est vrai, que t’as charcuté un élève, juste comme ça ? »

    Bam ! D'avoir pensé ça, je pense à Bam maintenant.
    Bon alors récapitulons, je me trouve devant une des pires élèves de l'école, et elle demande si j'ai charcuté quelqu'un.
    Alors j'esquisse un sourire, sans même me pisser dans le froc.
    Après tout, elle est plutôt jolie Dirty Me.
    J'incline le visage, et tente de me souvenir de ça. C'est vrai que ça fait pas si longtemps que je suis revenu.
    J'ai l'impression que je suis jamais partie, tellement je suis célèbre ici.
    Putain, c'est pas une impression alors, tous les regards se tournent vers moi lorsque j'arrive dans une pièce ? Tous remplis d'envie.
    Je suis le meilleur, c'est vrai ...

    - Il parait que son visage ne s'en est pas encore remis. Il l'avait mérité, je peux encore le jurer.

    Je lui souris fièrement, le pauvre petit, je suis sur que la cicatrice restera visible toute sa vie.
    Je ne présenterai pas d'excuses, on me l'a bien trop de fois demandé.
    Je suis Wild Dancer, et j'ai juste prouver que mon surnom me va parfaitement bien.
    D'un danse endiablée, je pourrai tous les abimés.
    Mais bon, c'est bien mieux de rigoler, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly   Lun 16 Mai - 21:44


Ma tête s’incline, intéressée par sa réaction. Il n’est pas horrifié, c’est à la fois dommage et doux à mon cœur de vipère. Regarde à droite, ma langue pointe entre mes dents. Souris à Milly, invite ton côté sanglant à se joindre à nous, il me tarde de connaître ce danseur que tu cache sous ce Morgan à la réputation particulièrement amusante. Cet alter-ego, il n’est qu’un pantin, une effroyable façade qui cache ce remarquable monstre qui sommeille en toi. Laisse-moi réveiller la bête. Ce sera grandiose, lorsque tu laisseras tes instincts prendre les commandes, lorsque que tu ne questionneras plus tes pulsions.

J’inspire cet air humide et avance mes fesses serrées de cuir jusqu’à savoir que le monde les observe. Je glisse sur le sol, clap. Ce danseur est à ma merci, clap. Mes talons annoncent ma présence, clap. Les muscles de mes joues s’étirent en ce qui pourrait être un sourire pervers. Non, je ne fais qu’apprécier le bruit de mes pas sur le sol. Le bruit tendre à mon cœur, me rappelle avec nostalgie celui d’un fouet contre la chair, jusqu’à ce que la peau perce, déchirée, saignée, mutilée.

Parlant de mutilations, mon attention se reporte sur Morgan et ses paroles.

- Il parait que son visage ne s'en est pas encore remis.

Oh, de si bonnes nouvelles, tu en dis quoi, qu’on file ta proie, juste pour voir l’horreur sur son visage lorsqu’il verra son bourreau devant sa porte. Imagine-le crier, supplier, s’enfuir, pauvre verre de terre, juste bon à se laisser couper en lambeaux. Je frissonne, pouvant déjà sentir la peur du pauvre microbe, tout juste bon à survivre, pour se laisser torturer à nouveau. Dis, danseur de pacotille, j’aurai besoin de t’endormir, pour te faire rêver de chaires sanglantes, pour faire saliver tes papilles à cette odeur, pour te donner envie de déchirer de tes dents les artères d’un cœur toujours vivant. Ou si tu le feras de ton plein gré. Je sais que tu en as envie, on ne cache rien à ma la monstruosité incarnée. Rien de rien. Je lis la tension de tes veines, et la crispation de tes doigts. Montre-moi qui tu es, montre-leur ce que tu sais faire.

« Génial . . . »

J’aime le mal qu’il a fait, mais encore plus la possibilité de celui à venir. Il a le potentiel d’un vilain. Je n’aurais qu’à pousser l’interrupteur, et il pourrait faire des grandeurs, des dégâts, des massacres. J’espère qu’il gravera son nom dans la peau de ses victimes, pour qu’elles n’oublient jamais la bête, pour ceux qui ne crèveront pas sur le champ, bien entendu.

« Et t’en as d’autres des belles histoires du genre dans ta manche ? »

Dis tout à Milly, elle peut t’aider, tu vois. Elle défera les nœuds qu’ils ont fait dans tête, ceux qui t’empêchent d’être libre et sanglant. Dis tout à Milly, elle est la seule qui saura savourer tes méfaits et non te les reprocher. Petit sauvage deviendra une grosse méchante bête, parole de perverse.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 153

MessageSujet: Re: WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly   Mar 5 Juil - 20:47

    « Génial . . . »

    Qui ça, moi ? Je suis au courant, et ce depuis longtemps.
    Autre chose à ajouter ? A faire semblant de m'expliquer ? Me faire croire qu'il y a des choses que je ne connais pas ?
    Même pas la peine d'essayer, je suis bon dans tout ce que je fais, tout ce que je sais.

    « Et t’en as d’autres des belles histoires du genre dans ta manche ? »

    Je fronce les sourcils, me demande de quoi elle parle.
    Agis de façon choqué, je pose même une main sur mon cœur, pour mimer.
    Et puis je lie ma pensée idiote à mon soupir, je souris même lorsque je soupire, pourtant je voulais rester figer.
    Faire toujours semblant d'avoir peur.
    Je fais trembler ma main contre son grès, et mes yeux s'écarquillent alors que mes doigts se dirigent difficilement vers leur but.
    Je soulève mon autre bras, le gauche, le droit étant déjà occupé -a se diriger vers ce dernier-.
    Et puis mes lèvres se tordent dans un :

    - Oh ! Que je lâche sans complexe.

    Mes doigts finissent leurs courses, ils se glissent à l'intérieur de ma manche, et mes yeux suivent leur geste de près.
    Je ferme la bouche, déçu. C'est en relevant la tête que je reporte mon attention vers Milly.
    Je secoue le visage, pour lui prouver la véracité de ce que je vais lui.
    Je secoue même le bras, pour montrer que rien ne se cache là.
    Et puis c'est avec une voix solennelle et faussement dégoutée que je me décide enfin à me moquer d'elle :

    - A l'évidence, dans ma manche y a fichtrement rien !

    Je suis pas magicien darling, juste un danseur qui n'a pas envie d'être salie par toi.
    Je me réserve pour une fille bien plus chanceuse que toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly   Mar 20 Sep - 18:59

- Oh ! Souffle le danceur.
Tu as perdu le souffle, à trop t’agiter dans ta cage ? Oh, comme les cris d’un orgasme volé à la femme d’un autre. Oh, comme des ongles plongés sous la chair d’un amant. Oh, comme les derniers mots d’une mère tuée par son enfant. L’écho de leurs plaintes est si plaisant à mon ouïe que j’en souris une sadique grimace. Les insectes qui grimpent sous leurs peaux miaulent à mes oreilles et j’en tremble d’extase.

Voilà que le carnassier dans son habit de magicien, tente d’éblouir la perfide faucheuse. Il faudra mieux que quelques effets lumineux et une ou deux explosions. Toute cette normalité est si ennuyeuse à côté du monde que j’ouvre de mes mains. Je suis la clef qui libère leurs angles obtus. Tout ce que leur civilisation condamne. Je ferai d’eux un chaos sans inhibitions. Une rage de désirs qui vont les consumer jusqu’au fond de leurs chairs. Je suis cette clef et je cherche simplement la faille de Morgan à travers ses charades, pour m’y insérer, pour lui faire voir qu’il peut relâcher la bête. Il me mentirait s’il disait qu’il n’y pense jamais, que ça ne lui fourmille pas dans les mains, que l’odeur du sang ne le fait pas sourire. Nature et contre-nature. Et si l’écorcheur était les deux. Ce qui est naturel pour lui sera contre nature pour celui qui se retrouvera en morceaux. C’est le prix à payer pour être monstrueusement différent. Mais tu sais qui se délecte du mal que tu feras ? Mon cœur de manipulatrice. Le futur s’annonce si noir que tu ne peux pas le voir.

- A l'évidence, dans ma manche y a fichtrement rien !

Je lève les yeux au ciel de sa stupidité. S’attends-t-il à un rire de demoiselle pour le récompenser d’un humour de vermine. La vie serait des plus mortelles si un tel pouvoir avait été donné à un simplet, à un minable pion sans la cervelle pour comprendre qu’il pourrait être puissant et destructeur. J’ai devant moi un illettré qui voit la vie sans les métaphores de la cruauté et des déviances. Et si je m’écrase la boîte crânienne contre le mur de brique jusqu’à en voir mon intelligence. Peut-être que cette vision l’inspireras à devenir le grand méchant loup plutôt que le petit chaperon rouge. Même si mes serres me démangent, l’attente de son sommeil n’en fera qu’un pion à ma merci.

« À l’évidence, it must be the black hole where your balls got lost.* »

Mon amusement est absent. Petite bête devrait se faire pousser des crocs. Fais-moi mal, perds le contrôle. Laisse-moi entrer sous ta peau pour détruire tes rêves d’une existence normale. Populaire d’un massacre, vois dans mes yeux la destruction que tu pourrais créer. Les mères que tu pourrais séparer de leurs enfants braillant. Les femmes que tu pourrais saigner pour les rendre en morceaux à leurs amants. Les hommes que tu pourrais défigurer pour les laisser vivre une vie de monstres. Ça en deviendra son obsession.

* ça doit être le trou noir où se sont perdues tes testicules. »
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 153

MessageSujet: Re: WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly   Lun 3 Oct - 18:20

    Je crains pour ma vie. Putain, je crains de pisser au lit. Envahis par les rêves de Milly.
    Je l'avoue pas, hein, parce qu'il faut savoir rester grand même devant les méchants.
    Même si elle risque de venir me hanter la nuit, j'sais pas, je me répète en plus de ça.
    Je vais regretter mon acte, vous croyez ? Ma moquerie stupide ? Ma recherche dans ma manche ?
    Boaf, et alors, je m'en fiche, après tout. J'assume totalement mes mots.
    Et je suis fier de moi. Dans ta face Dirty moi. Dans ta face, tu vois ?

        « À l’évidence, it must be the black hole where your balls got lost. »


    J'écarquille les yeux, et envie d'éclater de rire. Mais l'envie est encore plus forte de me les toucher, voir si elles ont bougé.
    Mes couilles, s'entend.
    Ma main commence d'ailleurs à faire le mouvement. Pour vérifier, mais je crois que je suis de ceux qui sont pudiques aujourd'hui.
    Je souris au moment où j'arrête mon geste, reporte mon attention vers Milly, je soupire, tu vois ?
    Je m'ennuie, je m'ennuie avec toi, c'est même plus drôle de jouer. C'est juste merdique, de parler avec toi.
    Je m'emmerde royalement, en fait, tu vois ?

        - Pffffffffff !


    Ça te va comme argumentation, là ?
    Allez va jouer ailleurs, laisses-moi tranquille. J'ai pas besoin de toi.
    Je vis bien mieux à errer tout seul, moi avec moi. Je veux pas dire mais c'est un bien meilleur duo que toi et moi.
    De toute façon on est pas un duo en fait. On est rien de rien. Enfin, tu n'es rien, j'suis unique. Quelqu'un.
    On en est fini là, t'en dis quoi ?

        - Allez, je vais gouter.


    Ouais, je me dirige la cafétéria. Après si tu veux aller bouffer un donut avec moi, je t'empêche pas.
    On bouffera ensemble, sans rien dire. Ta voix m'insupporte, juste comme ça.
    Alors on mange, d'accord, mais on élèvera pas les cochons ensemble, quoi.
    Qui m'aime me suive, et comme tout le monde m'aime moi, je peux te parier que tu me suivras.
    Lalalala.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly   Mar 15 Nov - 2:43

Les fourmis de la décadence grimpent le long de ma gorge pour me laisser frissonnante d’interdit. J’aimerais faire dormir le danseur et éveiller ce qui fait de lui un monstre. Juste une nocturne visite dans les méandres de son crane, et de mon essence je ferai de lui un chasseur. Qu’il tue en mon nom, qu’il goûte le sang de ceux qui détiennent son humanité. Ne rêves tu pas de toucher cette pureté qui me donne la nausée. De la déposséder de sa volonté. De goûter la chair que personne d’autre avant toi n’a touchée. De lui voler son premier sang, sa première déchirure. La première qui soit physique. Pauvre petite qui marche avec cet air torturé dans les couloirs, sans jamais savoir ce qu’est l’horreur pure et simple. Pure et simple raclure. Qu’elle rampe au sol, je ne serai satisfaire que lorsqu’elle aura été dépouillée de sa vertu et de sa vie.

- Pffffffffff !

J’aimerais vomir les pulsions qu’il se mérite à son arrogance. Que ses griffes lui servent à dépecer la chair, à tuer plutôt qu’à ridiculiser. L’humour n’est qu’une piètre façade pour nos instincts sans noms. Les clowns vont au cirque et les éventreurs vont au village. Ils se glissent à travers les innocents à la recherche d’une victime. Petit tour de manipulation mentale et les gens bien deviennent détraqués. Les hommes deviennent des animaux, et ils crient leurs désirs à la force de leurs assauts, sans respect pour la vie ou la dignité. La beauté de la monstruosité dans leurs mains, je souris du réel bonheur d’en être la cause. Pas de fleurs pour moi, je préfère les vierges qui se fanent aussi vite que la flore en ces temps indécents. Le voilà qui fais quelques pas vers un ailleurs où je n’ai aucun contrôle. Mauvaise idée. J’aime trop décider pour le laisser s’en aller.

- Allez, je vais gouter.

Une ironique antithèse entre le mal de cœur qu’il me donne et son appétit, me fait froncer les sourcils. Se prend-t-il pour le roi du monde, cet immonde ? Une petite nuit et je ferai de lui un atroce, un pantin. Ses instincts le poussent à manger, les miens à maugréer quelques jurons à travers mes dents. Quelques mots sublimes que son esprit de dégénéré, juste bon à disséquer ses semblables, ne pourrait jamais comprendre. Les secondes martèlent ma peau de leur acharnement. La majorité des individus de ce monde méprisent ma présence, mais je le leurs rends bien. Ce qu’ils ne veulent pas voir, c’est que tout ce que je distorsionne en eux y est déjà. Je délivre simplement leur monstruosité. Et je souris de perversion, à ce danseur qui n’y comprend rien. Ses sens lui disent de me fuir, mais son orgueil pourrait lui en souffler autrement.

« Le danseur se cherche une excuse. A-t-il peur d’une toute petite fille comme moi ? »

Mâle en apparences, lâche en suspense.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 153

MessageSujet: Re: WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly   Mer 28 Déc - 9:56

Putain, mais quel pot de colle cette fille là.
J'espère m'en être enfin débarrassé. Non parce que je ne comptais pas passer le reste de ma journée, là, moi.
Allez je soupire, pour le plaisir de moi, et je ne me retourne pas.
Manquerait plus que je lui donne une raison de me suivre. Je veux juste qu'elle décampe, qu'elle sorte de mon monde.
Qu'elle me laisse respirer. J'aime bien qu'on me joue la groupie, d'habitude, mais faut avouer qu'une groupie flippante comme elle, j'en veux pas.
Je la refile à Bam quand il veut, et cette fois là, je ne serai même pas jaloux, croyez-moi. Parole de moi, quoi.

    « Le danseur se cherche une excuse. A-t-il peur d’une toute petite fille comme moi ? »


Mais c'est qu'elle m'en veux celle là.
Je jure que je lui ai rien fait pourtant ! Dégage de mon monde, ce serait plus clair comme phrase ?
A noter pour espérer lui lancer en pleine poire à cette mijaurée.
Va faire ton cirque ailleurs, moi, j'suis même pas impressionné. J'en peux plus, et je déteste ça.
Si je dis que je me fais chier, ce soir, elle viendra me hanter ? Ca se serait flippant, vraiment. Pire qu'une groupie de mauvais gout.

    - Peur ? N'importe quoi.


Je me tourne de nouveau vers elle. Capte son attention, ais envie de me traiter de con.
J'aurai du fuir, quand j'en ai eu le temps. Mais je suis resté, trop attiré par l'appel de la provocation.
Je devrai me baffer, mais mon visage est pour ainsi dire, bien trop parfait.
Je m'approche d'elle, d'un peu trop près, c'est vrai. Je souris, essaie de je-ne-sais-pas.
Voir en elle comme elle pourra surement voir en moi, un de ces soirs.
Je soupire, respire. Me dit que je de vrai surement commencer ma danse maintenant à défaut d'attendre le bon moment.

J'esquisse un mouvement, proche de sa joue, sa bouche, ses yeux.
Je souris, encore une fois. Parce que j'en envie que cette fausse nymphomane voit, qu'elle aurait besoin de quelqu'un comme moi.
J'aimerai qu'elle comprenne, que le danseur ne lui accordera jamais plus d'un pas.
Je mime encore les forme de son visage, les épouse de mes doigts, je les effleure aussi, peut être je ne sais pas.
Un, deux, trois, un, deux, trois ...

    - T'as trouver rien de mieux pour que je reste avec toi ?


Non, non, je n'ai pas peur de toi. J'abimerai ton visage avant que tu viennes hanter mes songes. Promis, Milly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly   Mer 25 Jan - 18:07

Ma tête balance d'un côté puis de l'autre, comme le pendule fou d'une horloge déréglée. À la limite de mes lèvres pointent mes canines commes les crocs ascérés de ma monstruausité. Sa fuite est l'aveux d'une peur primitive. Je suis l'horreur à son état pur, enfermé dans un corps de petite fille. Mon passage dans ce monde laissera une trace indébile à même les âmes noircies que j'aurai corrompues. Je ferai saigner les corps des victimes abusées et les âmes des hommes aux bas instincts. De fourbes paroles nous disent évolués, je les dis de sauvages vandales qui ne tardent qu'à s'autodétruire avec force.

- Peur ? N'importe quoi.

Un rire abusif s'échappe d'entre mes dents. Quel con sans cervelle. Ton égo que tu confonds à tord pour de la personnalité n'est autre que ta faille et l'aveu que j'attendais. Le voilà qui croit tromper un public absent. À trop bouger tes doigts tu vas finir par te les faucher pour m'impressionner. Ne serai-ce pas l'ironie la plus ridiculement morbide, de retrouver Morgan amputé de ses phalanges. Sinistre handicapé qui ne dansera jamais plus. Microbe incapable d'arracher son propre coeur.

L'écarlate de mes entrailles tremble d'un rire dérisoire. Aujourd'hui n'est qu'un matin parmi tant d'autres. Morgan n'est qu'un projet dans l'infini de mes neurones pathologiquement détournées. S'il existait un Dieu, jamais il ne m'aurait inventée. Ma vie crie comme des ongles sur un tableau, insupportable aux hommes et aux précieuses.

- T'as trouver rien de mieux pour que je reste avec toi ?

Imbu de sa propre laideur, son existence m'amuse. Je ne cherche ni compagnie ni compagnon, seule la misère m'attire. La destruction est mon occupation à temps plein. Entre deux obligations physiques, celle d'être à un certain endroit à un moment certain et celle de garder en vie ce corps aux besoins mortels. Je ne me ferai pas l'affront de commenter son allégation. Petit danseur mu par la peur, ce ne sera pas la dernière fois. Ne dors que sur un oeil, petit agneau, la grande méchante succube rode dans les champs.

« Alors on se reverra dans tes rêves, Ash kai azhmor. »

Une petite touche de ma langue fourchue, quelques mots noirs pour le sanctifier. Te voilà maudit par mes tournures, petite ordure.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 153

MessageSujet: Re: WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly   Dim 29 Jan - 11:29

Putain, mais même son rire, il est flippant à celle là. Je vous jure, j'en reviens pas.
Morgan super star aurait-il la frousse ? Non, non, loin de là, c'est que bon, on sait jamais quoi.
J'ai pas encore envie de frôler la folie, c'est pas que ça m’intéresse pas, mais c'est pas mon truc, je crois.
Je me demande bien ce qu'elle peut faire dans les rêves des autres mecs, mais bon sang, je veux pas tenter.
Même la curiosité ne m'y poussera pas. Je veux pas voir, alors dégages de mon monde, c'est aussi simple que ça.
Je suis trop grand pour toi, Milly, reine des tous petits. Des faibles et de ceux qui veulent être meurtris.
Elle touchera pas à mon esprit, j'en fais le serment, croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer.

    « Alors on se reverra dans tes rêves, Ash kai azhmor. »


J'écarquille les yeux, et je crois bien que ma bouche se transforme joliment en celle d'un poisson rouge.
Je m'y attendais pas à celle là ! Putain, mais c'est qu'elle m'a maudit, la chienne.
Ne me vient qu'une seule envie à l'esprit, ou plutôt deux, faut voir.
La première, je retourne le bord de mon sweatshirt, parce que ça enlève le mauvais œil, tu vois ?
Et la seconde ? Mais c'est que j'ai envie d'y cracher à la gueule à cette putain ! Catin !
J'ai envie d'attraper son cou, la saigner comme une truie qu'elle est.

Alors je me rapproche d'elle, plus proche que la première fois. Je vais lui montrer, si on me maudit à moi.
Je vais y apprendre les bonnes manière à cette gamine trop gâtée. Putain, mais tu comprends pas qu'il faut pas me faire chier ?
C'est pourtant simple à assimiler, c'est dommage parce que j'ai pas envie de me faire virer une nouvelle fois.
Mais pour garder mon honneur pour moi, je crois que je prends le risque, c'est comme ça.
Mon visage est trop proche du sien mais cette fois, j'ai plus envie de jouer, je veux même plus lui trouver un côté sexy. C'était ça ma folie d'aujourd'hui.
C'est qu'une vipère qui ne sait pas ce qu'elle dit. Sa langue, c'est simple, je la vomis.
Gentil, je sais l'être, mais faut pas me chercher. Si elle vient me voir ce soir dans mon lit, je jure qu'elle le regrettera à vie.
Et j'attrape sa bouche avec mes doigts, avant de parler, d'y faire comprendre les pas de ma danse préférée.

    - Si tu viens me voir dans mes rêves, je jure que je contrerai la folie, et je te saignerai comme un animal qu'on amène à l’abattoir.


T'as compris, bordel ? Faut pas me faire chier. J'ai un petit soucis avec le sang, le self-control et toute ces conneries.
Je veux plus rigoler, t'es pas une camarade de jeux adaptée.
Va maudire d'autres gens, on ne joue plus dans la même cour maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly   Dim 5 Fév - 1:52

Et l’horreur qui vit en moi se manifeste. Elle me chuchote à l’oreille des mots terribles. J’en tremble comme une novice qui en est a sa première destruction. Un crime a la fois. Une perversion par jour éloigne la vie pour toujours. Mon ironie me fait rire des détraqués qui n’y comprendront jamais rien. Pourquoi détruire le monde quand on peut y massacrer les âmes. De quoi laisser un second regard sur tous ceux qui peuplent la prison. Des minables manipulés par moi ou par eux-mêmes. Par cette noirceur que chaque homme a en son ventre. Cette envie animale de chair et de sang. Je tremble de l’écho de leurs vices. Ils appellent mon nom dans la nuit, souhaitant l’excuse de la folie pour cracher sur les bienséances. Pour mordre dans les cuisses d’une femme qui se débat. Elle criera et il sentira son membre se dresser. Et à ce moment la, tout sera à sa place dans l’univers déraillé qui m’entoure. Mon halo fera tourner les têtes. Ils désirent ce que je donne, cette bestialité morbide. Morgan aussi en voudras une bouchée. Il rêve de crever ma peau de ses dents. De mon sang sous ses ongles. De ma perversion dans son crâne.

Une rencontre pour détruire son mal de pudeurs. Cette censure de son âme. Rien d’autre que les instincts viscéraux. De quoi le détester de lui-même. De quoi tuer son égo de dieu vivant. T’es qu’un mortel au coin d’une rue. À droite tu choisis la liberté, à gauche la conformité.

Voilà que j’ai donné la rage à Morgan l’horrible danseur. Manipulateur, il se trompe lui-même. Sa tête s’enroule dans un nœud d’idées préconçues, de sentiments et d’instincts. Sa peur anime sa violence. Regarde ton reflet monstrueux dans le blanc de mes yeux. Ça n’est pas moi qui te dégoûte, mais ta propre image. Les possibilités de ton terrible don effraient ta façade de bouffon publique. Fou du roi, fou de moi.

- Si tu viens me voir dans mes rêves, je jure que je contrerai la folie, et je te saignerai comme un animal qu'on amène à l’abattoir.

Ses doigts écrasent ma mâchoire d’une peur primitive. On ne touche pas ma peau d’ivoire. On ne souille pas mes idées de bas fonds. Tu crèveras de ta propre faute. Crétin dont les doigts ont l’odeur de la mort. Pas de quoi t’énerver. J’étais en toi dès le premier moment. Avant notre rencontre, c’est moi que tu désirais dans les ténèbres de la nuit. Je lui crache au visage, un sourire mauvais sur mes lèvres de sang. La première ronde de ton éducation. Le monstre en toi n’attend que mon signal. Ma douce atrocité coupera le sommeil de tes entrailles. La folie tournera ton mal silencieux en un cri constant. Ça ne sera plus bien long avant que ton humanité soit dévorée toute crue, cannibale de toi.

« Même mon sang ne fera jamais taire la bête en toi . . . »

Je décroche ma mâchoire de ses griffes d’un coup sec. De quoi enrager son animosité. Danseur de pacotille, un pas de valse vers le noir, la musique sans les images. La réalité est trop terrible.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 153

MessageSujet: Re: WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly   Lun 6 Fév - 20:17

Comme une truie, oui, et je crois que dans la folie que tu auras provoqué, je me délecterai de tes cris.
Milly t'es une mauvaise joueuse, t'as pas de cran, t'attaque les gens quand ils dorment. C'est surfait.
Bordel, j'imagine les milles et unes cicatrices que je pourrai causer à son visage, et ça me plait. Dieu que ça me plait.
Je ferme les yeux, veut me contrôler. Je veux pas me faire virer une nouvelle fois pour cette conne, là, je suis sure de moi.
Et je sais aussi que cette fois, si ça tourne mal, ce sera fini. On m'a apprit à canaliser mes pulsions, tu vois un peu la chose ?
Non, bien sur que non, toi tu vois pas, faut que tu viennes m'emmerder avec ton langage inventé. J'suis sure qu'il veut rien dire en plus ton machin.
Moi aussi je peux le faire. Kezylom ? Tu vois, facile. Ça veut dire ; Sale petite conne, arrête de me faire chier.

L'idiote va se remettre à parler, et j’amorce lentement sa bêtise avant qu'elle ne soit prononcée.

    « Même mon sang ne fera jamais taire la bête en toi . . . »


Elle défait son visage de mes mains. Et j'ai envie de rire, parce que peu importe ce qu'elle répond, je me sais capable de la saigner.
Et j'aimerai pouvoir garder mon sang froid, je voudrai ouais, faire ce qu'ils ont tenté de faire entrer dans mon crâne quand j'étais la-bas.
Mais j'suis comme ça, ça fait partie de moi. J'aime pas quelqu'un d'autres que moi critique mes pas.

Mais bordel c'est quoi son problème ? Y a pas de bête en moi. Elle est putain de ravagée celle la.
J'sais pas où elle a vu ça, quel mec la maltraité, mais faut arrêter de faire des foutues généralités.
Y a pas de bêtes en moi, et j'ai envie de rire, de lui sortir tout fier de moi : Que c'est juste moi, la bête.
Mais ce serait trop poussé, la petite princesse ne pourrait pas supporter. Et de mes conneries, j'en calme mon esprit.
La colère s'en va dans un frisson que j’accueille comme un vieil ami. Je souris à Milly, à défaut de ne pas lui cracher littéralement au visage.
Mon visage toujours proche du sien, je fais craquer mon cou, ferme les yeux, lui montre qu'elle n'est pas digne de ça. Pas digne de moi.

    - Bordel, tu dois être sacrément mal baisée pour être aussi bloquée sur le sujet.


Je vois que cette solution. Milly, tu finiras sans amie et surtout avec personne pour partager ton lit.
Pauvre petite fille trop gâtée. Va baver sur quelqu'un d'autre. J'suis pas intéressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly   Mer 15 Fév - 15:26

De son immonde profil, le danseur régurgite sa patience. Tic, toc, disent ses pupilles dilatées. Le temps d’un enfer sur terre. Le temps d’étrangler sa conscience. Le temps de tuer un à un ses remords. Sous sa confiance blindée se cache une peur primale. Un horrible pressentiment qu’il est son pire ennemi. Une faiblesse troublante d’humanité.

Les semelles de ses souliers grattent la saleté qui nous sert de sol. Grandes sont ses pupilles alors que Morgan s’évertue à danser avec sa rage. Ses entrailles s’animent dans une valse de la chair. L’enfant aux ongles mortels se déchire de l’intérieur. Ses instincts lui dictent des mots pour me faire fuir. Le danger qui se dégage de mes pores excite sa bestialité.

Il n'épure ses pensées qu'à travers le filtre qu'on lui a inculqué. Petit pantin de notre société bien pensante. Pense-t-il que je devrais trembler de peur sous sa sourde menace. La reine de tes pensées de bas ventre n'a peur de rien. Pour peu qu'il serait en train de rêver. Morbide fantasme dans lequel il m'arrache la peau. Futé de se croire vainqueur d'une faiblesse que je lui aurai soufflé. Quel con.

- Bordel, tu dois être sacrément mal baisée pour être aussi bloquée sur le sujet.

Un sourire amusé crève la peau de mes lèvres. Démence diront les témoins. Touché coulé, rient mes orbites injectés de sang chaud. Mon estime de ce jouet passager descend en enfer. S'il savait tout ce que ces hommes ont rêvé de me faire. Tout ce que j'ai ressenti chaque fois que leurs mains abjectes se posaient sur mon corps. Caressant de leurs doigts rugueux la blanche peau de mes seins. Leurs membres gonflés d'un désir pervers de mes airs de petite fille. Oui, monsieur, je serai docile.

« Ils ont si souvent rêvé de me prendre dans tous les sens, de faire de moi l'esclave et la dominatrice. Tu ne ferais pas exception à la règle. »


Des frissons courent sur mes os. L'envie de mordre me crispe la mâchoire. Mes épaules roulent d'envie. Mon attention s'était perdue dans les fantasmes qui collent à mes doigts. Morgan n'attends qu'à ramper à mes pieds. Ses chromosomes Y lui rient au visage. Moi aussi.

« Je te montrerai si tu veux. »

Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 153

MessageSujet: Re: WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly   Ven 17 Fév - 10:21

J'ai envie de rire de ma phrase un peu. Pour l'énerver, pour me calmer. Pour je-ne-sais-quoi. Pour moi et pas du tout pour elle.
Parce que je sais au fond de moi que j'ai raison, pour autant parler de sexe, pour autant vouloir le montrer aux hommes, je ne vois que ça.
Je ne vois que le fait qu'elle doit être un peu titiller sur le serpent et tout ces bienfaits. Mais faut qu'elle trouve un autre cobaye.
Je ne veux pas jouer ce rôle là, non réellement pas. J'ai trop de filles qui me veulent pour pouvoir me permettre de m'arrêter sur les envies de Milly.
Je secoue le visage, affiche une moue désolée, maintenant dégages et laisses moi vivre ma vie en paix.

    « Ils ont si souvent rêvé de me prendre dans tous les sens, de faire de moi l'esclave et la dominatrice. Tu ne ferais pas exception à la règle. »


Mais n'importe quoi ! AllooO ! Je ne veux pas d'elle, ne veux pas en rêver. Une nuit avec Milly dans ma tête, c'est juste un cauchemar éveillé.
Faut qu'elle arrête, putain, elle se prend pour une top modèle ou quoi ? Je veux pas de toi, t'assimiles là ?
Si les autres sont masos, pas moi ! Faut qu'on me libère de cette dingo, j'suis sérieux. Elle est effrayante là !
Putain, je me délecte d'avoir retrouvé ma bonne humeur, d'être un peu plus moi. Le Wild Dancer qui aime ça.
Je soupire, et frotte mes habits, les remets un peu droit, bon, j'avais pas faim moi, dans tout ça ?

    « Je te montrerai si tu veux. »


J’écarquille les yeux, fraichement choqué. Je ne veux pas la voir dans mes rêves. Ni habillée, ni à poil. J'étais pourtant persuadé que c'était simple à assimiler.
Laisses moi vivre en paix. Putain, je veux pas, je veux pas, je veux pas, je veux pas ... Je le répèterai autant de fois qu'il le faut, s'il le faut.
Le temps que l'information imprègne bien son esprit, sa petit tête d'idiote persuadée que le monde entier veut la baiser.
Bon sang, mais cette prétention, c'est pas croyable. Si elle était comme moi, je comprendrai. Mais merde, c'est juste Milly quoi.

    - Ma parole, mais c'est toi en fait qui a envie de moi !


Je hurle à moitié en levant les bras au ciel, parce que je le sais, là, j'ai mis le doigt sur une vérité. Milly crève de mon corps, pas vrai ?
Je souris, pleinement, attends une réponse venant d'une autre langue, une malédiction encore, n'est ce pas ? J'attends, allez !
Parle dans ta langue de pute que je fasse couler ton sang. Putain Milly, laisses moi abimer ton visage avant d'abimer mon esprit.
Je fais craquer mon cou dans un mouvement que je veux lent, toujours souriant. Je devais me calmer, je crois que je passe à l'as pour le test de contrôle de soi.

    - Je suis pas intéressé, va trouve quelqu'un d'autre à emmerder. T'as compris cette fois ?


Toujours souriant, j'attends que la dame s'évapore dans l'espace. Que le temps trépasse, que mes mains la fracasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly   Mer 22 Fév - 16:56

Des spasmes qui traversent mon corps, j'écris une pornographie urbaine qui titille les sens. Désirer la richesse d'un argent de papier, j'aurais vendu les pires histoires pour en faire un scénario à plaisir. Les histoires d'une relation forcée. D'un homme qui force le passage. Ça fait bander tous les autres. Moutons qui ne souhaitent monter la plus blanche des brebis. Je ne crée que la possibilité. Ils sont déjà noirs de l'intérieur. Rongés par ce qu'ils ne s'autorisent pas à penser. Pour tuer la bestialité des hommes, ils ont inventé le mariage et la peine capitale. De quoi m'amuser à les faire briser toutes les règles morales. Petits rongeurs d'une sexualité bafouée. On dit aux enfants de ne pas se toucher là où ça fait du bien. Je suis là pour rétablir l'équilibre de la nature. Pour redorer l'horreur et les vices humains.

- Ma parole, mais c'est toi en fait qui a envie de moi !

Ma tête ondule d'une négation qui me fait rire. Je lui aurait montré qui il est, pas ce qu'il pourrait faire dans ma petite culotte. Pas de quoi fabuler. Je veux de Morgan en moi comme d'une armée de Purity qui me suit en ligne. Mais s'il s'amuse à désirer ma chair, ses désirs seront cauchemar. Mon sang sur le plancher, il en rêvera à y goûter. Me tuer, encore et encore, parce que je ne sais pas crever. C'est de son indignation que je sais la vérité.

- Je suis pas intéressé, va trouve quelqu'un d'autre à emmerder. T'as compris cette fois ?

Pour comprendre il faut pouvoir l'expliquer. J'agis à l'envie. Je tourmente au besoin. Mon corps tout entier n'est que le réceptacle d'une perversion en expansion. Pas la peine de fermer les yeux. Ma présence est inévitable. Les fantasmes avec lesquels ils jouent se forment dans la réalité. Mes ongles puisent dans leurs crânes les vices qui sont si horribles qu'ils n'ont pas de nom. Les cris, le sang, l'excitation. De leurs halètements je sais que c'est bon.

« Je comprends que t'es toujours là. »

Je mords l'air alors qu'il mord la poussière. M'écarter de son chemin, ça n'arrivera pas dans ses rêves. La réalité est tout aussi malléable. On en reparlera cette nuit, lorsqu'il sera à ma merci.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 153

MessageSujet: Re: WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly   Ven 2 Mar - 19:36

    « Je comprends que t'es toujours là. »


Mais ... Ta gueule ! Y a un truc qui tourne pas rond dans son cerveau. C'est même plus à prouver, bordel, elle est fracassée. J'en suis sur maintenant.
La folle va venir me voir cette nuit, putain, j'ai peur de pisser mon lit. Bordel, qu'on la frappe qu'on l'empêche ne serais ce que de parler, à défaut de pouvoir l'empêcher d'exister.
Qu'on me dise quelque chose qui me calme vraiment, parce qu'à l'évidence, moi, tout seul je ne m'en sors pas.
J'ai pas assez de volonté, je craque facilement en ce qui concerne mes nerfs, et putain, si on ne se met pas sur ma route, je vais la saigner.
Putain comme la truie qu'elle ait, je jure que je vais la saigner. Du nombril jusqu'au nez, je vais l'ouvrir, je le promets.
C'est Milly, parce que si tu savais à quel point je me préfère drôle, comme je m'aime lorsque je fais rire l'assemblée. Mais bizarrement, je crois que je m'aime autant comme ça.
J'sais même plus ce que je raconte, mais putain, j'étais le premier a entrer dans ce couloir, alors si je suis toujours là, bordel c'est mon droit.
Alors ouais, merde quoi, je suis toujours là ! Et je t'emmerde en plus de ça, si j'ai envie de poser mon cul, la de suite, assis par terre dans ce couloir je le fais !
Putain, j'suis un roi, c'est tout, c'est simple, assimile et ta gueule, quoi.
J'avale difficilement ma salive parce que j'ai l'impression d'avoir la gorge serrée, parce que je veux l'entailler et que j'essaie de me contrôler.
Je la regarde faire semblant de mordre, je crois, et putain, elle me dégoute juste, en réalité, je me sens complétement frappé d'avoir pu imaginer la toucher.
Je suis barré, c'est plus à prouver, mais elle, elle est juste flippante, effrayante, et c'est pour ça qu'il faut la calmer, ouais, ouais, faut lui faire mal un bon coup, juste un peu et que ça lui coupe l'envie d'aller faire chier les gens pendant qu'ils dorment quoi.
J'sais pas vraiment si elle s'éloigne de moi, mais je fais tout comme, parce que c'est clair, je peux plus me l'encadrer.

    - Ouais vas y dégages !


Et puis : A mort le système, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly   Mer 21 Mar - 4:02


Morgan s'étrangle de l'intérieur. Combat ses propres démons, ses propres peurs, sa sale horreur de moi. Et ça m'amuse de le regarder danser sans bouger. Le petit garçon qui se prends pour une bête, une bête de scène, une bête de foire, du bétail à cauchemars. Crève de vouloir me détester, de vouloir me saigner. L'air qui nous entoure transmet mon virus. Malade d'une perversion incurable. L'innocence ne reviens jamais sur ses pas. C'est mon plaisir de la faire partir en larmes. Une honte de l'enfance. Une fracassante entrée du corps et des désirs. Personne n'y échappe, personne ne m'échappe. J'emmerde les conventions du bien et du mal. Je ne suis que la petite fille qui déraille les gens biens. Une destruction des âmes. Une monstruosité cannibale. Leurs organes entre mes doigts.

- Ouais vas y dégages !

Folle, dérangée, effrayante. On me sait dingue. Mais je ne suis folle que de ce pouvoir qui nourrit ce que je suis. La peur, je ne connais pas. Je l'inspire sans savoir la saisir. Dégager mon cou pour que tu puisses en apprécier la blancheur. Dégager ma veste de cuir pour que mon décolleté te saute au visage. Dégager ma main de sous mon sein, là ou siège mon tatouage. Je ne sais dégager que ma sensuelle noirceur. Tes souhaits sont exhaussés.

Dans un silence fort de ses attentes, mon corps se fixe d'une indécence. Mes airs de vierge indolente sont depuis longtemps brûlés de mes péchés. Fabule d'une obéissance que tu n'obtiendras de moi qu'en rêves. Succube de tes failles génétiques. Mouche dont le nectar est ma présence. Insecte qui se croit animal.

Crève. Tes ordres me font chier.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly   

Revenir en haut Aller en bas
 

WILD DANCER & DIRTY ME ❖ from wild to beastly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Baptême de Wild Cloud
» Sarah Wild
» 07. Girls running wild
» Minnesota Wild
» Le Wild soumet au ballotage...Roulement tambours
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVIOR HIGH × heroism's slaves. :: SUPER NOUS :: Corbeille --