AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 PURITY & DIRTY ME ❖ back and white

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité


MessageSujet: PURITY & DIRTY ME ❖ back and white   Sam 14 Mai - 23:45

Je tire sur cette petite peau, au coin de mon ongle. Je l’arrache jusqu’à ce qu’un petite goute de sang s’échappe de la tendre entaille dans ma chair. La goute solitaire glisse sur mon vernis noir, petite amie, petite éprouvette du sang que d’autres mains ont versées pour moi. J’inspire cette perversité si douce à mon cœur, nostalgique de mes secrets perfides. Ma langue se pointe entre mes lèvres, pour lécher mon ongle. Le goût me fait saliver. Je connais l’odeur du sang, celui qui coule pour la première fois entre les cuisses d’une jeune fille, presque femme, lorsqu’ils s’introduisent de force en elle. J’ai le souvenir de cette odeur, et je sais l’utiliser, ça émoustille leurs bas instincts, ça fait monter leur vile anatomie.

Je fixe mes ongles, légèrement plus pointus que la moyenne, de petites serres, acérées, si pratiques pour laisser de fines lignes sur les chairs innocentes. De si belles blessures, si superficielles, un art temporaire, celui qui essaiera un jour de me prendre, il sera défiguré de ma fureur, sale bâtard qui ne sait pas tenir sa queue entre ses jambes. Si certains ont des envies de fin définitive, tant d’hommes aiment marquer une femme, lui prendre sa virginité, son honneur, sa dignité, son courage. Il y avait celui qui aimait crier à sa femme des « je t’aime » au même moment qu’il lui foutait son poing au visage et qu’il marquait son corps de tâches bleues et jaunes. Du Picasso en trois dimensions, il a fini par la démembrer dans le processus, parce qu’elle était trop conne pour s’enfuir, la pauvre, pauvre, pauvre . . .morte.

Une silhouette me donnant mal au cœur s’avance dans les couloirs déserts. Je ne peux que grimacer devant cette horrible innocence qu’elle dégage. Plutôt me brûler les yeux que de la regarder disperser gentillesses et autres conneries à ceux qui rêvent de la baiser par en avant et par en arrière, comme la chienne qu’ils voient sous ses beaux yeux. C’est à elle qu’on devrait crever les yeux, peut-être qu’elle entendrait mieux ce qu’ils pensent, ce qu’ils désirent, tous ces vicieux, tous mes adorateurs.

Du haut de mes talons, je m’avance vers elle, petite chose qui me révulse. Le clac clac de mes pas sonne la fin de sa quiétude, décompte entre sa vie toute blanche et ces idées profondément putrides que je vais partager avec elle. L’innocence a une fin, et cette fin porte mon nom.

« Hey, banche neige ? Tu sais qu’ils rêvent tous de t’étendre dans la boue, je peux le lire dans leurs yeux . . . oh, j’oubliais, tu dois surement voir toutes les perversités qu’ils rêvent de te faire faire. . . »

Je passe ma langue sur mes lèvres, alléchante idée. Dis-moi que tu as vu, ce qu’ils comptent faire de toi, petite, petite petite, petite petite petite pureté, plus pour très longtemps, ma Purity, plus pour très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 189

MessageSujet: Re: PURITY & DIRTY ME ❖ back and white   Dim 15 Mai - 14:59

    Les cours sont fini, je crois.
    Mon sac long claque sur mes jambes.
    J'affiche un mine plutôt radieuse, je vais bien, il semblerait.
    Je ne sais pas, mais aujourd'hui je pense que ça va.
    Personne n'a rêvé, tous concentrés sur leurs copies.
    Et moi, je me suis dis que ça devait ressembler à ça, la vie.

    « Hey, banche neige ?
    Tu sais qu’ils rêvent tous de t’étendre dans la boue,
    je peux le lire dans leurs yeux . . .
    oh, j’oubliais, tu dois surement voir toutes les perversités qu’ils rêvent de te faire faire. . . »


    Je me suis retournée a ses premiers mots.
    J'avais déjà mal au ventre d'entendre sa voix.
    La chair de poule a envahit me corps plus qu'une pensée.
    Et l'idée de me faire torturer est déjà bien implanté dans mon esprit.
    La vie est finie.

    Je soupire sans le croire, me demande ce que je pourrai répondre.
    Toute façon, la phrase annoncée est la pure vérité.
    Je remets mes cheveux en arrière, essaie de rester moi.
    De ne pas me retrouver de suite comme un poupée.
    Un pantin entre ses mains, je touche la fin.
    Et puis, je me dis que ça ne peut pas être pire qu'avec Allison.

    Je respire lentement, lève les yeux enfin vers elle.
    Fatiguée, vieille à cause d'eux.
    Qu'on me laisse tranquille, je n'ai rien demandé.

    - Perspicace. je murmure sans vraiment y penser.

    Pas aujourd'hui, par pitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: PURITY & DIRTY ME ❖ back and white   Mar 17 Mai - 3:20


La vierge princesse et les sept nains viscieux. Le premier, aimait fouetter ses amantes. Le deuxième, désirait celles qui se débattaient, pour pouvoir les bâillonner et les prendre de force. Le troisième, prenait un malin plaisir à faire baigner les femmes dans sa semence. Le quatrième, . . . bon, vous avez compris, je finirai mon histoire à l’heure du coucher, l’heure où les monstres sortent des placards et les hommes se mettent au lit. Et tu sais quoi, dans cette histoire, Keira, c’est toi la princesse. Et le misérable gringalet à ta droite, au cours d’hier, il est le cinquième nain. Tu le sais, j’en suis certaine, ce qu’il rêve de te faire.

Ma glorieuse tête se pose la question : Qu’est-ce que je pourrais faire, si j’avais le pouvoir de la plus pure des étudiantes, et ce, en plus du mien. Oh, quelle superbe vision. Elle n’use pas de ce petit cadeau comme elle le devrait, sacrilège! J’insulte le monde, de ne m’avoir pas fait don de sa malédiction. Je recroqueville mes doigts derrière mon dos, admirant le visage quelque peu fané de la princesse des innocents. Mon cœur s’emballe, à l’idée de lui arracher son pouvoir. Impossible, diront les païens. Mais je suis une déesse, celle que les gens détraqués prient sans savoir que jamais je les aiderai. Je les ferai ramper de leurs bas instincts, petites choses, petits hommes. Je serai Gulliver, pouvant les écraser, d’un pas, d’une volonté, d’un désir mal placé.

- Perspicace.

Un sarcasme de sa voix cristalline. Antithèse, ma blanche aux mots si faibles. Elle rêve d’une solitude qu’aucuns rêves ne lui accordent. Qu’elle me laisse prendre sa place, qu’elle s’efface devant moi. Je serai l’effigie de leurs désirs, ma peau aussi blanche que noir est mon cœur. Sa douceur m’insupporte. J’aimerais tant pouvoir lui faire rêver de leurs corps sur elle, contre sa volonté, petite virginité étant la proie de leurs instincts. J’aimerais la voir frissonner d’horreur imaginant ce qu’ils vont lui faire. Oh, elle le mérite à jouer la perfection. Punition pour n’être qu’une enfant qui ne veut pas grandir. Je passe ma langue sur mes lèvres, incapable de retenir une grimace perverse.

« Oh, pas envie d’en parler ? Dommage, moi si! »

Tu vois, j’incline la tête, intéressée. Ne me laisse pas tomber. Dis-moi leurs secrets, leurs rêves, les plus horribles, les plus dépravés. Laisse-moi savoir leurs fantasmes, je pourrai les réaliser. Je vais t’expliquer en d’autres mots. Tu es la radio qui capte ces ondes particulières, ce que je veux, c’est être sur la même fréquence.

Je la fixe, et la trouve éblouissante, à m’en crever les yeux. Je me dois de la salir, de la trainer dans la cendre. De lui montrer que les horreurs sont si belles. Qu’elle apprécie ce don.

« Me dis pas que t’es si faible . . . T’as jamais pensé à te passer la corde au cou, je suis certaine que te ne verrais plus rien qui puisse te choquer après. . . Tu ne verrais plus rien du tout pour être exacte. . . »

Oh, c’est si amusant comme idée, je me demande pourquoi elle n’a pas envie de rire . . .
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 189

MessageSujet: Re: PURITY & DIRTY ME ❖ back and white   Mar 5 Juil - 21:53

    J'aimerai avoir la force de m'en aller.
    De ne pas la laisser s'installer dans mon esprit.
    Me dire que ma vie vaut mieux que cela.
    Et puis, quelque chose dans ma tête, dans mon coeur,
    me murmure lentement qu'il vaut mieux que ce soit moi plutôt qu'un autre.
    Je suis habituée à être torturer, alors autant que sa colère passe sur moi.
    Je le préfère comme cela.
    Mes yeux sont lourds, ma vie aussi, je soupire, prête à attendre.
    A subir sans rien dire, à me montrer forte pour pas un sous.
    A faire et être n'importe quoi. Juste moi.

    « Oh, pas envie d’en parler ? Dommage, moi si! »

    Dois-je redire perspicace une nouvelle fois ?
    Je ne crois pas que j'en aurai la force.
    Aujourd'hui, je refuse de me répéter.
    Après tout, Milly est une fille intelligente je suis persuadée
    qu'elle a comprit le mot la première fois qu'il a été prononcé.
    C'est difficile d'assimiler qu'aujourd'hui, je suis fatiguée ?
    Je suis fatiguée, depuis Dirty me, en réalité.
    Je n'ai pas envie de jouer.
    Je ne veux pas qu'on me salie. Souillée par d'autres pensées.
    Qu'on me laisse survivre en paix.
    Imaginer un monde où les gens seraient tellement satisfaits qu'ils arrêtaient de rêver.

    « Me dis pas que t’es si faible . . . T’as jamais pensé à te passer la corde au cou, je suis certaine que te ne verrais plus rien qui puisse te choquer après. . . Tu ne verrais plus rien du tout pour être exacte. . . »

    J'avale difficilement ma salive quand dans ma tête se place lentement l'image.
    Je ferme même les yeux, pour l'accuser, l'accueillir.
    Me dis qu'au final je l'avais peut être attendu dès le départ.
    Dès qu'elle a posé ses yeux sur moi dans cette journée
    où j'ai cru que je pouvais exister.

    Je me vois faire le nœud et mon souffle véritable semble coupé.
    Il attend patiemment que je fasse ce dont elle rêve.
    Il attend que ma vie s'arrête, une autre fois ...
    J'ai mal au ventre, voudrai pouvoir vomir.
    La nausée va me tuer avant que la Purity de mon esprit le fasse.
    Je ferme une nouvelle fois les yeux, si fort que je voudrai pouvoir m'arrêter.
    Stopper cette copie de moi qui est en train de se tuer.
    Je pince alors mon bras, me torture seule pour m'empêcher.
    Je ne veux pas voir, je ne veux pas imaginer.
    Dieu, aidez moi.

    - Tu n'as rien d'autre à faire de tes journées ... ?

    Je souffle alors avec une voix que je ne me connais pas.
    Je souffre de l'intérieur, bouffée par un don qu'il disent incroyable mais vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: PURITY & DIRTY ME ❖ back and white   Mar 20 Sep - 20:17

Je souris à l’image enchantée d’une poupée de chair se balançant au bout d’une corde. Son visage d’un bleu macabre. Blanche neige n’est plus si blanche lorsqu’elle commence à manquer d’oxygène. Suffoquée par ses bonnes intentions. Ne pleure pas des larmes de chagrin, je me contenterai des larmes de ton sang. Ne vois-tu pas ta mort, grande et accueillante. Ma vie sans ta constante présence. L’idée de cette fille me donne la nausée. Un joli visage qui ne demande qu’à être violé. Son corps intouché, son esprit brutalisé. Le contraire étant tout aussi alléchant.

- Tu n'as rien d'autre à faire de tes journées ... ?

Mauvais question, petite Marie. Ton innocence te coule par les pores. Ton ignorance te troue la mémoire. Le monde qui t’entoure est aussi noir que tu es blanche. Le dédain que je ressens face à toi est comparable à ton hypocrisie. Mon occupation favorite est d’imaginer les pires façons de t’humilier à mort. Imagine l’horreur sur ton visage lorsqu’un serpent géant brisera ton cou de cygne blafard, pour te laisser inerte sur le béton. Imagine ce maigrichon translucide qui s’insinue dans ta chambre pour te prendre de force, ses mains entourant ta gorge, toi soufflant ton dernier souffle et lui un premier râle. La trahison n’en est que multipliée si la mort est administrée par un visage aimé. La mort sera ta prescription pour ce virus qu’est la pureté révoltante de tout ton être. Quoi, ça n’était pas assez clair ? Clair comme ton âme, ma laideur.

« Oh, et elle parle en plus de respirer. »

Fais attention à ce que tu dis, ou ta mentalité de porcelaine risque de plonger tête première contre le mur de brique. La réalité, ce fleuve sans fond où se noient les fantasmes et l’interdit. Ils ne feront qu’une bouchée de ta précieuse virginité. Une baise sans amour pour éteindre la flamme dans tes yeux. Rien de plus qu’un corps, lobotomisée. Regarde le futur, mon horrible pureté, parce qu’il te regarde dans les yeux.

« Ne vois-tu pas les rêves morbides dans ma tête, ceux où tu n’est qu’un objet, petite chose sous d’autres corps, ceux auxquels tu ne peux pas échapper, parce que le seul échappatoire est ta mort. »

J’en ai rêvé et elle le sait. C’est même à la portée de mes mains toutes puissantes. Mon plan n’a besoin que d’un pantin aux désirs humainement viscéraux. Je rechercherai cet envoyé de Satan pour lu confier ma mission. Je regarderai de loin alors qu’elle sera réduite à néant. Extermination de sa personne, la meilleure de choses qui puisse nous arriver à toutes les deux.

« Je ferai des graffitis sur ta tombe, un de ces jours. »
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 189

MessageSujet: Re: PURITY & DIRTY ME ❖ back and white   Ven 30 Sep - 15:05

    Je pourrai pleurer, si je n'étais pas autant fatiguée. Pas physiquement, non, je suis fatiguée de vivre Milly.
    Mais ça elle ne le comprend pas, ça elle s'en fiche. Ça c'est juste n'importe quoi.
    Je ferme les yeux parce que je me sens prête à subir sans réagir.
    Le voyage peut commencer, manège terrible qui ne veut jamais s'arrêter.

        « Oh, et elle parle en plus de respirer. »


    Si je pouvais arrêter un des deux, devines lequel se serait ?
    Je m'arrache de ma vie, mon cœur fait trop mal, mon cœur ne le supporte plus.
    Je ne veux pas voir, bloquer mon esprit. Qu'on empêche Milly de rêver. Qu'on la neutralise à défaut de pouvoir l'arrêter.
    Qu'on m'apprenne comment faire pour rester dans la réalité, celle où personne ne me touchera. Ne me salira.
    Je veux l'arrêter, dieu, aidez-moi, s'il vous plait.

    Les images passent lentement dans ma tête, sans pouvoir les contrer. J'ai mal partout, en moi.
    Je la déteste c'est aussi simple que ça. Je me déteste moi. Je veux pouvoir tout arrêter, je hais ce monde et tout ce que j'y fais.
    Je voudrai pouvoir prendre ma tête, la compresser si fort qu'elle ne pourrait plus jamais voir des choses comme celle la.
    J'aimerai ne pas me convaincre que cette mort qu'elle prévois pour moi doit être simplement écrite depuis des années.

        « Ne vois-tu pas les rêves morbides dans ma tête, ceux où tu n’est qu’un objet, petite chose sous d’autres corps, ceux auxquels tu ne peux pas échapper, parce que le seul échappatoire est ta mort. »


    Je vois tout, dois-je le mentionner ? Dois-je réellement répondre à cette question dans laquelle elle semble prendre tant de plaisir ?
    Est ce que je dois faire semblant ? Mentir ? Me tenir droite et simplement fuir ?
    J'entrevois ma fin, ma tombe, le marbre laid qu'elle compte me dédier.
    J'ai du mal a respirer, oublie simplement que je suis là et je ne te verrai même pas.
    Je ne veux pas subir cela, je ne le supporte pas, plus, je ne suis pas faite pour cela.
    On ne devrait pas souffrir autant d'être différent des autres gens.

        « Je ferai des graffitis sur ta tombe, un de ces jours. »


    Oui, je crois que j'avais deviné.
    Je les vois déjà tous les dessins qui vont orner cette chose qui sera pour moi.
    Je ferme les yeux, ne respire pas. Je ferme les yeux, ne parle pas.
    A quoi bon ?
    Je ne sais pas, j'obéis, je crois, en gentille fille que je suis, j'obéis pour ne pas subir, pour ne pas souffrir.
    Je me tais parce que c'est mieux comme ça. Parce que je ne veux plus voir les choses qu'elle se plait à imaginer, à espérer.
    Et puis je me demande comment quelqu'un peut il rêver de cela ?
    La cruauté, c'est le mot qu'il aurait fallu lui donner pour la prénommer.

        - Soit.


    La conclusion te plait ?
    Je n'ai pas envie de jouer, d'exister. Mourir, d'accord, mais laisses-moi le faire en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: PURITY & DIRTY ME ❖ back and white   Mar 15 Nov - 3:43

Les yeux de cette affreuse pureté se ferment. Suis-je suis ennuyante, dois-je repousser la bienséance pour l’horrifier. Je connais bien des choses, sur bien des gens. Ma mémoire est un inventaire sans fin de détails, de déductions. La population étudiante a l’écœurante manie de parler plutôt que de penser. Mortes de popularité, les filles ne sont bonnes qu’à être utilisées, souillées, brutalisées par des hommes qui ne savent pas autrement. Les demoiselles de cette génération de dégénérés croient à un dieu qui n’est rien d’autre qu’un courant d’air. Priez pauvres masochistes, personne ne viendra vous sauver. Miss Purity en est condamnée.

- Soit.

Le murmure pathétique qui est poussé par sa gorge blanche me donne envie de rire à m’en fouler la langue. Quelle idée de ne pas savoir répliquer. Survivre dans l’adversité. Petite chose qui ne sait qu’acquiescer. Rien au monde ne me ferait plus plaisir que d’écraser ce papillon devant les yeux béants d’une audience qui l’envie. Beauté d’un soir, sur la banquette arrière d’une voiture emprunté à ses parents. Danseuse d’une fête, où les pulsions du sexe arracheront ta dignité. Comme toutes les autres. Une monstrueuse étincelle d’imagination s’insinue dans mes veines. Jusqu’où peut aller la petite fleur avant de se faner, combien de doigts sont nécessaires pour arracher à un papillon ses précieuses ailes.

« Et si les parents, de la petite chose que tu es, se baladaient tranquillement dans les rues, plus vivants que morts. Comme s’ils avaient su dès le début, que tu serais tordue. Je sais d’emblée, qu’ils ne voulaient pas de toi, pas plus que moi. »

Je grimace, répugnée de qui elle est. De ce qu’elle représente. Elle n’est rien, parce que le blanc est éphémère, destiné à être tâché, à être sali, à se noyer dans la noirceur. Imaginons que maman mocheté, se soit faite violer jusqu’à la folie, cet état de constante torture, pire que la mort. Imaginons qu’elle ait détesté l’immondice grandissant dans son ventre dès sa conception. Ironique renversement de l’univers. Un balancement des forces. Qu’est le pouvoir de l’enfant. Imaginons que ce soit vrai, rêvons que ce soit la stricte vérité.

« Pleurer sur ton triste sort, tu sais faire ? Déprimer à t’ouvrir les veines, te détester tant que tu appuierais sur la gâchette . . . t’as besoin d’autres suggestions . . . ? »

Et je me mords la lèvre d’anticipation, mes yeux maquillés à l’extrême lui faisant l’honneur de mon regard de morbide compassion. Je ne fais que commencer. On peut jouer, jusqu’à la forcer à se tuer. J’entrerai dans sa tête d’une façon ou d’une autre. Tôt ou tard, je profanerai sa mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 189

MessageSujet: Re: PURITY & DIRTY ME ❖ back and white   Jeu 16 Fév - 20:09

Mon esprit se souvient doucement de ce qu'Allison Serena m'a fait subir, et je me dis que cela ne doit pas être pire que ça.
Je ne sais pas, je me demande, pourquoi les gens, les méchants, ne veulent tout simplement pas me laisser souffrir en paix ?
Ce n'est pas compliqué, parce que je n'ai pas besoin d’être torturée pour me dire que je suis une erreur de la nature.
Quelque chose de bon à jeter. Je n'ai pas besoin des visions de Milly pour m'en rendre compte, alors pourquoi ?
Pourquoi est ce que le monde ressent le besoin de me montrer ? J'ai mal au corps, je sombre, et je ne peux plus remonter, je crois.

J'avale difficilement ma salive lorsque je ressens ce qu'elle prévoit à nouveau pour moi. J'ai peur, un peu, tu vois ?
J'essaie de sourire tandis que les sanglots montent en moi. Je voudrai réussir à lui tenir tête, ou alors rien que pouvoir continuer à respirer.
Je focalise mon esprit sur autre chose, ou tout du moins j'essaie, j'essaie du plus fort que je le peux, et j'ai mal à l'intérieur, je pourrai le jurer.
Lorsqu'elle se décide à parler, c'est comme si je l'avais déjà prévu à l'avance, mon esprit tourné toujours sur un même objectif, je veux oublier ses rêves, ses pensées.

    « Et si les parents, de la petite chose que tu es, se baladaient tranquillement dans les rues, plus vivants que morts. Comme s’ils avaient su dès le début, que tu serais tordue. Je sais d’emblée, qu’ils ne voulaient pas de toi, pas plus que moi. »


Je ferme les yeux, veut oublier ses paroles comme mes visions. Je respire difficilement, ça fait mal dans ma poitrine, et j'essaie toujours.
Je veux y arriver parce que je ne suis pas faible, pas comme je l'ai été avec Allie, je ne veux pas, ne veux plus.
J'ai mal, c'est vrai, mais je résiste un peu pour le monde et surtout pour moi. J'y vois un peu plus clair, je crois, je ne sais pas.
Peut être parce que je le veux j'y crois, mais elle me ramène à elle, chaque secondes interminables qui passent.
Je vois ce qu'elle veut sans que je ne puisse rien faire, pourtant, j'essaie. Je jure, dieu, je veux résister.
Et alors que j'entrevois ce que je voulais voir depuis le départ, mon ventre se retourne d'entendre à nouveau la voix de cette vipère dans ma tête.

    « Pleurer sur ton triste sort, tu sais faire ? Déprimer à t’ouvrir les veines, te détester tant que tu appuierais sur la gâchette . . . t’as besoin d’autres suggestions . . . ? »


Je soupire, je tiens mon ventre d'une main, ma tête de l'autre. J'ai mal partout alors que j'ai juste voulu me sauver.
J'ai voulu oui, et pourquoi ? Souffrir un peu plus, je crois, la seule solution qui s'offre à moi, c'est de partir en courant, l'évidence est là.
Pourtant j'ai voulu, je jure que j'ai vraiment voulu. J'y ai pensé de tout mon cœur, de toute mon âme. Je ne voulais que sa tête dans la mienne.
Mais je n'ai pas réussi, j'ai juste échoué. Jake ... J'y croyais. Je voulais d'un ailleurs, celui où je serai devenue ton cœur.
Je lâche mon ventre, essuie mes yeux, me rends compte que mes larmes étaient presque là, qu'ils doivent briller, et que Milly se délecte déjà.
Je voudrai la maudire, mais je ne peux pas, j'ai mal rien que de penser que je pourrai me mettre à son niveau pour exister.
Je ne suis pas une héroïne, c'est vrai, je l'ai déjà avouer et je ne suis même pas capable de me sauver. C'est terminé, je ne me bats plus.
Je n'y arrive pas. Jake, je t'en supplie viens à moi, je voudrai sourire de penser à lui, vivre de l'aimer un peu trop. Et maudire Milly si le cœur m'en dis.

    - Laisses-moi ...


Que j'implore un peu, je crois ... Aidez-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: PURITY & DIRTY ME ❖ back and white   Ven 24 Fév - 16:40

J'implore la pitié des enfers. Qu'on me délivre de sa présence. De cette bonté qui coule de ses yeux. Belle à en crever. Je nouerai ses cheveux à la roue de l'abattoir. J'effacerai ses traits aux doux accents en les brûlant au kérosène. Défigurant ses bonnes intentions. Elle peut en crever de sa pureté. Je m'y blanchirai la main en la touchant pour l'étrangler. Ses rêves tourneront aux cauchemars alors qu'ils rêveront de la renverser sur un lit pour la prendre de force. Son innocence est un puissant fantasme. Sa virginité morbide ne lui sert qu'à attirer dans sa tête les ivreries qu'elle inspire de sa sobriété. Ses grands yeux coulent d'une rage qui est mienne. Hypocrisie liquide. Laisse tomber, tu sera morte que tu le souhaite ou non.

- Laisses-moi ...

La laisser crever, non merci. Je préfèrerais être présente. Le moment fatidique où sa peau de porcelaine craque. Où des araignées sortent de son crane fendu. L'horreur quand elle les sent grimper sur ses membres comme les mains de tant d'hommes qui voudraient la toucher en premier. Petite faille dans mon univers de perversités. Ce monde où l'horreur s'enroule autours de mes doigts. De ma vonlonté, je touche leur apparente normalité pour en faire une impossibilité. Ils ramperont sous mon halo noir. Un voile qui révèle leurs entrailles sordides. Pleurez pauvres mortels, de ne pas savoir mordre vos désirs insoumis. Voilà qu'elle s’éclipse, le soleil ne brille pas pour les trainées de ta sorte.

« Te laisser . . . Mais tu sera toute seule. Il est où, ton copain l'invisible. »

Tu sais, celui qui a flashé quelques fois, dans la cafétéria. Celui qui bave sous tes pas. La larve qui morve devant l'idée de ton corps nu. De quoi lui faire rêver des horreurs. Sa face d'homme saura tôt ou tard se révéler. La jeune biche et les vieux démons. On ne peut pas t'aimer, ma pureté. Le seul amour possible est celui que j'entretiens pour ta mort. Détruit ceux dont ton visage se reflète dans les yeux. Ce sera bien fait pour toi, mon horreur habillée de blanc.

« Ou tu l'a viré pour avoir eu des pensées malsaines. Faut pas lui en vouloir, de te vouloir, il est comme tous les autres, tu sais. »

Ma voix exprime une fausse complicité. Je ne veux pas son bien, je veux le mien. Qu'elle crève, petite raclure qui se prends pour une sainte. Dieu n'existe pas, mais Satan s'est réincarné en femme. Pas d'anges dans mon enfer, ma Pureté, faut l'accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 189

MessageSujet: Re: PURITY & DIRTY ME ❖ back and white   Mer 7 Mar - 10:55

Laisses-moi, Milly, laisses-moi mourir, crever, comme une bête que je suis. Esseulée.
Ce monstre sans un véritable nom qu'ils essaient de créer, parce que je n'ai pas besoin de toi pour comprendre ce qu'il ne va pas chez moi.
Je souffre en silence même si l'envie de crier est aux bords des lèvres.
Je voudrai un courage venu d'un ailleurs que je connaitrai par coeur. Vraiment, j'aimerai pouvoir être assez forte.
Ne jamais avoir peur, tenter d'oublier, toutes les images qu'elle s'obstine à imposer dans mon tête.
Elles se transmettent dans tout mon corps et je tremble de l'intérieur, je tressaille de l'extérieur.
Mon dieu, sauvez mon coeur. Et que la vie continue son cours, celui qui dit qu'un jour tout le monde finira meilleur.
Je me demande ce que Milly sera plus tard, si elle me torturera encore, si elle me crèvera pour de bon.
Pour qu'il n'y est plus de fausses questions, que tout soit mis à plat. Qu'elle m'achève pour une bonne fois.

    « Te laisser . . . Mais tu sera toute seule. Il est où, ton copain l'invisible. »


Elle le cite au moment où j'ai le plus besoin de lui et je porte en moi l'espoir que s'il était là, jamais Milly ne m'aurait parler comme ça.
Je crois, oui, qu'avec lui, la discussion serait différente, mon esprit aussi, il se concentrerait sur les paroles de Jake, uniquement ça.
Parce qu'il me penserait forte et capable de survivre à cela. Parce que dans le fond, invisible qu'il soit, c'est un rêveur, mon Jake, et il me penserait forte, oui, courageuse, juste comme ça.
Je me perds dans une spirale où j'espère, malgré moi, qu'il croit en moi. Et qu'il parlerait pour moi, sans disparaitre, pour moi.
L'invisible, Milly ? Il est cent fois meilleur que toi.

    « Ou tu l'a viré pour avoir eu des pensées malsaines. Faut pas lui en vouloir, de te vouloir, il est comme tous les autres, tu sais. »


Là est toute la différence, parce qu'il ne l'est, comme les autres.
C'est un roi plutôt qu'un mendiant. C'est un ami avant d'être un amant. C'est l'amour et non du vent.
Et même si j'ai mal à la tête, que mon coeur chavire du côté où j'espère pouvoir le sortir un jour, je souris un peu.
Parce que Jake est différent, et que je le sais depuis l'instant où il a espéré me garder proche de lui pour toute sa vie.
Je sais que je ne vaux pas rien, parce qu'il m'a touché de son coeur. Et parce qu'il n'y a pas que lui, Milly.
Je sais que je suis mieux que ce que tu me dis, parce que Warren Peace brûlerait pour moi, parce que Hayden Smith créerait un paradis si je lui demandais, celui où je ne verrai plus rien.
Je ne suis pas rien, parce que je crois, bêtement, peut être que des gens tiennent à moi. Et je suis si triste de me dire que c'est tout le contraire pour toi.
Morgan a voulu m'aimer alors que je suis persuadée à toi il a voulu te griffer.
Jake n'a jamais eu des pensées malsaines envers moi, des espoirs horrible pour mon corps, non, Jake n'a rien dit, il a juste rêver qu'un jour il me guérirait.

    - Je suis triste pour toi, tu sais ...


Parce que même si ça fait peur, une vie sans amour, n'est pas une vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: PURITY & DIRTY ME ❖ back and white   

Revenir en haut Aller en bas
 

PURITY & DIRTY ME ❖ back and white

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 2.07 : Dirty Money
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Davy Back Fight !
» Technique dirty !
» I'll never forget. Please, come back. ♦ Lou
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVIOR HIGH × heroism's slaves. :: SUPER NOUS :: Corbeille --