AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

  • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nombre de messages : 12

MessageSujet: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Ven 8 Avr - 16:27




And although it's always crowded, you still can find some room.
Where broken hearted lovers do cry away their gloom.

- Le robot continue de serpenter dans le ventre du lycée à la recherche de quiconque serait laissé seul. Ses rétines bourrées d'informations se posent sur Sweet Whisper qui lui demande lorsqu'il approche ce qu'elle peut faire pour aider, elle ne supporte pas de se sentir inutile et le laisse savoir. Élaborant un plan sur lequel il compte depuis un moment, le Directeur lui demande d'aller l'attendre dans le gymnase, où elle se rend immédiatement.
Il lui faut un coéquipier et ses capteurs ne tardent pas à le lui trouver. Il tombe sur Guitar Hero qui semble lui aussi chercher quelqu'un en particuliers. Les documents de Tobias lui font savoir qu'il a un frère dans le lycée ; il sait que les humains tiennent à ces rapports sanguins et informe le jeune homme que Bam se trouve en sécurité pour le rassurer. Et puis le dirige vers le gymnase où l'on aura besoin de ses bras.


      Jared Atwood → « Ne dispose pas de sa guitare, enlevée pour accroitre sa concentration. Se retrouve seul avec Sweety dont le pouvoir se rappelle à celui de son frère. »

      Sweety Maesa → « Prend les choses en mains, autorisée à se servir de son pouvoir afin d'accélérer le mouvement. Est ravie d'être associée à l'autre Atwood »


- Disposant de tout le matériel sportif de l'établissement, les deux étudiants devront s'improviser inventeurs afin de bricoler un abris digne de ce nom. Il faut absolument que le gymnase soit transformé en un refuge où l'on peut dormir et évoluer en toute sécurité.


    Il se pourrait que des étudiants soient amenés ici à tout instant, ils devront pouvoir passer une nuit entière ici en tout sécurité, s'il le fallait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 120

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Sam 9 Avr - 1:00

Mes sens sont piqués du froid arctique, éveillés à l’extrême. Je vois le trouble et le manque d’organisation gagner sur nos meilleures recrues. Ça n’est pas le temps de perdre son sang froid. Le mien est glacé et la tentation de givrer mes confrères est forte. Cessez de courir sans direction. On m’a donné une mission. À moi et à cet Atwood si différent de l’autre. L’autre, le Bam qui me fait soupirer autant qu’espérer, il bien des défauts, mais son sang glacial saura le préserver dans un moment comme celui-ci. Je ne suis pas inquiète pour lui, mais pour tous ceux qui ne savent pas être forts. Je n’ai pas fait un pas que j’analyse ce avec quoi je vais devoir travailler. Le gymnase est plus grand que la normale et les modules de pratique sont intégrés à la salle. Le matériel est résistant, le plafond haut. Je ne sais pas si je dois prévoir à court terme ou si nous devons nous préparer à un siège indéterminé. Jared est derrière moi, attitré lui aussi à la tâche de nous construire un abri. Une forteresse dans ce château suspendu. Je suis prête à soulever des murs et à en faire des boucliers. Je jette un regard derrière moi, pour voir le plus calme des Atwood qui ne semble pas à son meilleur. Un baiser glacé et tu te mets à travailler ? Je souris de l’ironie. Bam en aurait réclamé plusieurs avant de se bouger les fesses en ronchonnant. Cœur de glace, j’espère qu’il a ses jolies fesses au beau milieu de l’action, ça en fera un qui aura profité au maximum de cette folie polaire. Je me laisse emporter par les possibilités. Je ferai de cette pièce mon royaume. La reine des glaces se construira un palais. J’ai pensé à le laisser décider, lui, le héros, mais il n’est pas vraiment ici, pas totalement. Ce sera l’assistante givrée qui devra agir. Rendue au beau milieu du gymnase, ayant glissé d’un pas de plusieurs mètre, je me retourne vers Jared qui est encore au même endroit.

« Un igloo géant, t’en dis quoi ? Il nous faudrait une structure forte si on y va pour quelque chose à plusieurs étages. Un recouvrement de glace est beaucoup plus isolant qu’on le croit et si on doit y rester longtemps, qui dit que les systèmes de chauffage et d’électricité seront toujours en état. Je pense à plusieurs entrées, ce qui veut dire plusieurs sorties. Le pire serait d’être pris au piège dans notre propre forteresse. . . »


Je cesse de parler, mon enthousiasme me glaçant jusqu’au bout des doigts. J’ai de la neige qui se forme au bout de mes ongles, comme ces fourmis qu’ils sentent sur leur peau. Les fourmis, elles ne survivraient pas à mon hiver. Ma hâte n’est pourtant pas partagée. J’ai une froide envie de faire quelque chose d’utile et contrairement à Bam, je peux admettre que j’ai besoin d’aide. Qu’est-ce qui se passe, t’est trop habitué à lui que tu ne peux pas fonctionner avec ceux qui n’ont pas un cœur de glace.

« T’es avec moi ? . . . »

T’as besoin d’un choc thermique ? On peut le faire, je te dis. L’assistante t’a posé une question. J’ai un cœur, parle moi. On a besoin l’un de l’autre en ce moment. Un petit effort et on s’en sortira. Allez, Jared, montre moi que Bam n’est pas le seul à être fort dans la famille . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 48

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Sam 9 Avr - 22:19

L'alerte a été lancé, un vilain veut tous nous tuer. Je courrai déjà à moitié à la recherche de celle qui devrait etre la mienne. Ma Lilith, où es-tu ? Pourquoi on n'était pas ensemble à ce moment là ? Commen on a fait pour se retrouver si loin de l'autre en journée ? Tu avais quel cours, déjà ? Quelle salle ? Je ne sais pas, ne sais plus ... J'aurai du savoir courir plus vite, chercher ma guitare, contrôlée. Je soupire sans le voir, ne veux pas revenir à la réalité. J'ai juste besoin de savoir où elle est.

« Un igloo géant, t’en dis quoi ? Il nous faudrait une structure forte si on y va pour quelque chose à plusieurs étages. Un recouvrement de glace est beaucoup plus isolant qu’on le croit et si on doit y rester longtemps, qui dit que les systèmes de chauffage et d’électricité seront toujours en état. Je pense à plusieurs entrées, ce qui veut dire plusieurs sorties. Le pire serait d’être pris au piège dans notre propre forteresse. . . » Je soupire de nouveau, regarde celle avec qui j'ai du resté. Je ne veux rien construire, je sais qu'on va s'en sortir. Je veux qu'on s'en sorte. Qu'on vienne nous hurler que tout est arrangé. Un igloo en plus de cela. J'avais presque oublié que je me trouve avec celle qui voudrait mon frère comme équipier. Désolé, aujourd'hui, tu as tiré la mauvaise carte. Le mauvais Atwood est à tes côtés.

« T’es avec moi ? . . . » Pas vraiment, je crois. Je suis hanté. Hanté par mon frère qui vit au bout de tes doigts, et par ma Lilith qui est bien trop loin de moi. Je lève les yeux au ciel, parce que je n'ai pas envie de lui répondre, ne veux pas m'expliquer. Je crois que je n'ai même pas envie de bouger. Je veux rentrer chez moi, ma guitare avec moi, m'enfermer dans ma chambre et oublier que c'est avec Bam qu'elle aurait aimé être bloquée. Je m'assoie alors, sur le sol, je suis inutile ici, je serai beaucoup mieux dans les couloirs du lycée à la chercher.

- Si je te dis que oui, tu me croiras ? je réponds sans grande conviction. J'ai envie de soupirer à nouveaux, mais j'ai l'impression de déjà l'ennuyer. Je suis bien différent de Bam, pas vrai ... ? Maman, si tu pouvoir venir nous aider ... Tu crois que les autres sont en sécurité ? Bam et Lilith, en particulier ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 120

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Dim 10 Avr - 20:52

Ce que je lis sur son visage est une expression que je ne connais pas. Je ne fais jamais cette tête là. Mes expressions à moi, elles sont glacées et même s’ils partagent la même génétique, Bam n’a jamais porté cet air inquiet. Je voudrais qu’il s’exprime, me dise clairement ce qui lui manque. Si je peux y faire quelque chose, je lui soufflerai un espoir glacé, sinon, je lui occuperai l’esprit pour qu’il n’aille pas mettre ses grands yeux bleus en danger. Ses yeux sont tendres comme de l’eau, ça me change de la froidure de la glace. J’ai lu quelque part que les yeux sont le miroir de l’âme. C’est vrai en ce qui concerne les Atwood. J’esquisse un sourire étrangement déplacé en ces circonstances. Je sais qu’on va s’en sortir, c’est probablement pour ça que je ne suis pas morte d’inquiétude. Je sais ma belle Ellen en sureté, le temps étant la meilleure des évasions. Je sais Bam bien capable de survivre à n’importe quoi, sa tête est tellement dure que je suis persuadée que rien ne peut l’atteindre, jamais. Je me demande pourquoi j’ai cette improbable confiance en ses habiletés. Je lui confierais ma vie, mais jamais, ô grand jamais, je ne lui confierais mon cœur ou mes pensées. Mon esprit pragmatique me renvoie à ce qui est important. Maintenant, cet abri et ce danger potentiel.

- Si je te dis que oui, tu me croiras

Je hausse un sourcil. Je suis peut-être givrée, mais je ne suis pas Bam, tu n’as pas besoin de me demander mon avis. Son hésitation compte plus de doute que de secondes. Prends un peu d’aplomb et sois d’être dans cette école. Confiance et courage, comme tu l’entends, comme ton cœur peut le bâtir. Je ne parle pas de le crier haut et fort pour casser les oreilles de tout le monde, comme une certaine brute des glaces.

-Tu crois que les autres sont en sécurité ?


À quoi bon imaginer le pire ? Il n’y a aucune façon de savoir, mais j’ai confiance. Je sais qu’on peut veiller les uns sur les autres et réussir à se protéger. Il y a tant de choses qui vont mal dans le monde, mais je crois en la solidarité, en cette entraide, cette compassion. Ce bien qui nous diffère des simples mammifères. Nous sommes une communauté et c’est notre force.

« Y’a un géant glacé qui vas tout détruire sur son chemin s’il croise cette menace. Y’a un caporal de fer qui nous rassemble et qui nous fais confiance pour construire un endroit pour tous les autres. . . Ils sont en sécurité, pour le moment, mais ils seront pris au piège s’ils arrivent ici pour réaliser que l’abri promis n’existe pas. Et la panique qui suivra, je te le garantis, elle nous mettra tous en danger . . . »


Je ne suis pas certaine que mes paroles aient changé quoi que ce soit à cette inquiétude dans ses yeux. Je givrerai tes yeux pour te faire voir l’évidence, laisse-moi te distraire des choses auxquelles tu ne peux rien.

« Tu veux bien m’aider, on vas pousser le mur à grimper pour qu’il constitue la face droite de l’abri. . . »


Déjà retournée à mes préparatifs, je m’approche du pan de mur. Je me penche pour toucher du doigt le sol et me créer un tapis glacé. Tu verras, mes doigts givrés savent quoi faire pour nous aider. Ça glissera beaucoup plus facilement comme ça. Tu me suis, où tu préfère t’inquiéter ? C’est ton choix!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 48

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Lun 11 Avr - 20:29

Je sais bien que le directeur m'a dit que Bam allait bien, mais on ne sait jamais, depuis, qu'est ce qu'il a pu se passer. Et puis, Lilith, il n'a rien dit sur elle, rien de rien ... Il aurait pu, que je me mets à imaginer, comme s'il savait que j'aime ma meilleure amie plus que je ne le devrais.

Je regarde celle qui est toujours là, à me regarder. Je sais bien ce qu'elle se dit, je pourrai le lire sur chacun de ses traits. C'est avec le mauvais Atwood que je suis tombée. Je sais bien que Bam a plus d'assurance, a plus de classe aussi, de parole et d'un-je-ne-sais-quoi que même moi je n'explique pas. Ca doit venir de ma mère, la dernière chose, je crois.

« Y’a un géant glacé qui vas tout détruire sur son chemin s’il croise cette menace. Y’a un caporal de fer qui nous rassemble et qui nous fais confiance pour construire un endroit pour tous les autres. . . Ils sont en sécurité, pour le moment, mais ils seront pris au piège s’ils arrivent ici pour réaliser que l’abri promis n’existe pas. Et la panique qui suivra, je te le garantis, elle nous mettra tous en danger . . . » Elle a un humour qui pourrait carrément m'énerver. D'ailleurs je ne sais même pas si c'était de l'humour, ses phrases là. Se foutait-elle de moi ? Je n'aime pas ça, mais j'ai l'esprit embué, je ne fais pas exprès d'être à côté. C'est que je ne sais pas où est ma Lilith, tu sais.

« Tu veux bien m’aider, on va pousser le mur à grimper pour qu’il constitue la face droite de l’abri. . . » Je soupire à sa phrase, me dis encore une fois que sans ma guitare je ne suis pas forcément un super étudiant. Je me mets alors à penser que mon frère n'a pas du être séparer de sa crosse, lui. Comment d'habitude, le premier Atwood se doit de rester à son maximum, toujours. Le second ? Ce Jared là ? Il doit abandonner son pouvoir pour se servir de ses bras.

Alors c'est en soupirant que je la regarde faire, et que je m'avance vers elle, décidé à l'aider, essayant d'oublier que son pouvoir se mari parfaitement au premier Atwood de la lignée. Pour toujours et à jamais, le plus doué. Le reflet d'un Wondoer man avant grand, plus grand qu'il ne sera jamais, mon coeur se met à crier.

- Tu ne crois pas qu'il faudrait se servir de ça comme seconde paroie ... ? je dis d'une voix que je veux sure de soi. Même si je ne sais pas vraiment si je le suis, sans ma meilleure amie. Dites moi que Lilith est à l'abris. Loin de tout ça, de toute cette horreur qui semble s'etre abbatue ici. Personne de blessé, pas vrai ? Comme ça on utilisera le vrai mur comme premier appuie ? Je veux dire, ce sera surement plus solide ...je dis ça, comme je ne dis rien, je sais qu'elle fera ce qu'elle voudra a la fin de tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 120

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Lun 11 Avr - 21:12

Cette situation, je me dis que ça n’est pas si grave. Deux mèches glacées me tombent devant les yeux. Je les repousse tout comme le doute. Ça n’a pas sa place sous la tempête imminente. Bam il aimerait ça, la tempête. Il en a une qui gronde en dedans de lui à chaque secondes que l’horloge compte. Tic, tac. Au rythme des bourrasques. Tout ce que je sais, c’est que sans ces écoles qu’on dit « normales », il y a chaque année des étudiants qui se lèvent un matin et qui arrivent avec un pistolet à l’école, pour flinguer tout le monde et se tuer juste après. On ne comprendra probablement jamais, mais ça ne nous empêche pas d’espérer que ce sera la dernière fois, qu’on verra une telle atrocité. On espère pour les victimes, mortes dans leur sang, mais aussi pour le tireur, qui n’a jamais de compassion parce qu’il a été si cruel. On le blâme lui et non cette institution qui a ses tords. On le blâme lui et non cette communauté qui n’a pas su l’accepter. Personne ne viendra mourir sous mes yeux, je vous le jure. Je suivrai Bam à la trace pour le jour où tous ceux à qui il a fait du mal se ligueront contre lui. Ça ne te sauvera pas la vie, cœur de glace, d’avoir de grands pouvoirs. Ce qui te sauvera, c’est qui tu décide de devenir. On mesurera ta grandeur à ta compassion. C’est ce qui fait d’un héro une légende. Je te le prouverai, je te montrerai, tu apprendras à avoir un cœur, et ça sera ta plus grande force.

- Tu ne crois pas qu'il faudrait se servir de ça comme seconde paroi ...


J’allais commencer à pousser, sans réaliser qu’il s’était joint à moi. Sa voix est si douce comparé à la glace tranchante dont j’ai l’habitude. Deux Atwood complètement différents. Et le deuxième sait penser. Je souris, surprise de ce petit cadeau de la vie, en ce moment imprévu. Si t’as une tête, fais-moi le plaisir de t’en servir. J’ai si souvent besoin de penser pour deux, que ça sera amusant de ne penser qu’à toi pendant que tu penseras à moi. Si on s’accorde tout glissera comme sur une patinoire.

-Comme ça on utilisera le vrai mur comme premier appui ?

Dis-moi s’en plus, Atwood. On le construira solide ce château. Tu veux que ceux que tu aimes soient en sécurité pas vrai ? Alors à deux on le fera pour qu’il résiste à tout. J’ai beau chercher, je me demande maintenant comment j’ai pu croire qu’il ressemblait à Bam. Probablement une déformation de mon cerveau qui les savaient frères. Parle-moi Jared, et imagine ce monde givré avec moi.

« Approuvé! C’est plus que brillant. »

Il me donne envie de lui givrer le bout du nez, à me parler comme si tout était possible. T’y crois, maintenant, pas vrai ? Embarque avec et moi, et je te ferai glisser jusqu’à demain. Tu sais patiner ? Je vais te montrer. Et je serai patiente, pas un professeur de pacotille qui hurle et qui critique comme ton frangin, non, je ne suis pas comme cœur de glace, tu sais.

« Me dis pas que c’est ton frère qui t’as appris à penser, je ne te croirai pas! »

Ça me fait penser, à cette jolie brune dont les yeux pétillent d’intelligence. Une de celles avec qui j’aurais bien aimée être amie, si j’avais écouté les recommandations et m’était enrôlée comme héroïne. Je la saluerai un de ces jours.

« Jared, pour ton information, moi c’est Sweety. Et ne t’avise pas de m’appeler Sweetheart comme l’autre débile ou je te glace les fesses, c’est compris ? . . . Et maintenant, au boulot ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 48

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Mar 12 Avr - 1:02

J'attends sa réponse, me dis que peut être mon idée n'était pas si bien pensée. Peut être que j'aurai du me taire, comme je sais si bien le faire. J'aurai du, oui, vu comment elle semble perdue dans ses pensées, je me jure à moi même que la prochaine fois je la laisserai faire. Ne me servirai que de mes bras, pour l'aider. E je la laisserai tranquille, pour qu'elle ait le loisir de penser, rêver ...

« Approuvé! C’est plus que brillant. » Alors j'esquisse un sourire à cette phrase qui semble carrément sortir de son cœur. Bon sang, mais qu'est ce que tu trouves à Bam, toi ? Il est bien trop différent de toi pour que tu t'intéresses réellement à lui. L'attirance physique ? L'attrait de la popularité ? Je peux comprendre c'est vrai. Mais moi, j'aime Lilith parce qu'elle m'apaise, parce que chacune de ses pensées est une vérité, parce qu'elle garde tout en elle, parce qu'elle a quelque chose que les autres n'ont pas. Quelque chose de doux, de pur. Si elle savait à quel point je la voudrai à mes côtés. Dieu faite qu'elle soit en sécurité.

« Me dis pas que c’est ton frère qui t’as appris à penser, je ne te croirai pas! » Bam ? Non, je ne pense pas, je crois qu'il m'a plutôt apprit à répliquer au moment où il le fallait. Pendant ses tortures qu'il me fait subir. Celles auxquelles je ne veux pas participer, mais j'y suis forcé. Celles qu'il s'invente pour mieux me détester. Celles où j'oublie parfois qu'avant ça on était proche lui et moi. Je suis convaincu à Jamais qu'un jour, mon frère reprendra ses esprits. Il reviendra dans la vraie vie.

« Jared, pour ton information, moi c’est Sweety. Et ne t’avise pas de m’appeler Sweetheart comme l’autre débile ou je te glace les fesses, c’est compris ? . . . Et maintenant, au boulot ? » Cette fois ci, malgré le fait que la situation me rende nerveux et tendu, je lâche un rire franc. Parce que j'entends déjà dans ma tête la voix de mon frère prononcer ce Sweetheart avec son air faussement mielleux et supérieur. Tout ce qu'il faut au super-héros Atwood.

Et puis, mon rire passé je me rends compte qu'elle connait mon prénom, et moi non. Me viens à l'esprit qu'elle fait une enquête sur la vie des Atwood au lycée. Mais avouons le, avec moi, elle est mal tombée. Je ne suis ni Wonderman, ni Bad Ice, ne suis et resterai que Guitar Hero ... Et en plus ? Sans sa guitare aujourd'hui.

- Mon frère a l'air de te déranger ... Je commence à demander alors que je m'approche afin de pousser vers le bon sang ce qu'elle voulait pousser précédemment. Pourtant, on te voit souvent avec lui, Sweety. et je prononce son prénom pour justifier que j'ai bien compris la leçon.
C'est quoi alors, sa popularité ? Son parlé ? Son physique ? Ou le simple fait qu'il soit le fils d'un héros passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 120

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Mar 12 Avr - 4:48

Je l’entends rire, et je ne peux que me rendre compte à quel point ça me fait plaisir. Un peu de givre pour adoucir mon esprit préoccupé. Son rire, il est vrai. Tu sais Jared, que je n’ai jamais entendu ton frère rire comme ça. Il rit pour un auditoire. C’est un rire forcé, mesquin et hautain. Ne perds jamais ton rire, Atwood. Il faut bien qu’un de vous deux reste humain. Je te dirai des bêtises, pour entendre les glaçons qui scintillent dans ta voix. Dis-moi que tu souriras pour deux, c’est précieux d’être vrai.

Je suis plutôt soulagée qu’il s’approche pour m’aider. J’ai beau me faire passer pour la femme de glace, je ne suis pas toute puissante et un peu de muscles ne seront pas de tord. Alors que nous commençons à pousser ce mur qu’il a suggéré, sa voix se fait entendre. Dis-moi, Jared, je suis certaine que toi tu peux aligner deux mots sans être offensant et vulgaire.

- Mon frère a l'air de te déranger ... Pourtant, on te voit souvent avec lui, Sweety.


Je souris, surprise qu’il prenne la peine de demander. Pas que les concepts fondus des autres ne changent quoi que ce soir pour moi, mais ils aiment bien s’accrocher aux idées farfelues qui sortent de la bouche de Bam, c’est comme ça. Il clame haut et fort que je ne suis qu’une groupie qui vénère sa carrure givrée. Ils ne savent pas que c’est tout le contraire. Regarde-moi bien te contredire, te forcer à ouvrir les yeux, et essaie à nouveau de me faire passer pour moins que rien sans cervelle. J’en viens à me demander si ça n’est pas parce qu’il me désire dans son fan club qu’il essaie de convaincre l’école entière de cette idée. Tu rêves en couleur Bam, même quand tu auras ton joli visage dans les journaux, jamais, au grand jamais je ne serai autre chose que ta seconde.

« On peux dire que nos pouvoirs sont fait pour se compléter, Bam et moi. Un jour, je serai son assistante, et je sauverai ses fesses quotidiennement pour le ramener en un morceau à sa femme et ses enfants . . . Quoi que ça m’étonnerais qu’il se limite à une seule femme . . . peu importe. »

Je ris à ma remarque. Bam, se marier, improbable. Il aura probablement une femme dans chaque ville et ses promesses de glace fondront dès qu’il est hors de vue. Mais des enfants, peut-être qu’il se découvrira un cœur, le jour où il tiendra son fils entre ses doigts glacés. Peut-être que ce jours là il cessera de se battre pour la gloire, mais plutôt pour que son enfant puisse grandir dans un monde sans danger. Je dois bien rêver en couleur, mais j’y crois, à l’origine de cette neige qui vit en moi, j’y crois.

« Mon père à moi, il est mort parce qu’il n’avait pas d’assistant. Des tragédies comme celle-là, ça n’arrivera plus. S’il y a un Héro que je sais que je peux aider, c’est bien Bam, alors je supporte son caractère exécrable en espérant qu’il se découvre une âme. »

Peut-être que ça explique un peu ce que personne avant n’a voulu comprendre. Ils assument que la compagnie de Bam est quelque chose d’agréable, mais toi, Jared, tu sais aussi bien que moi, mieux surement, que la violence de Bam qui se cache dans les mots destinés à nous écraser n’a rien de bien enviable. Il y a quelque chose, que j’ai toujours eu envie de savoir, mais je n’ai jamais trouvé quelqu’un qui puisse répondre à cette question. Me feras-tu l’honneur, Jared.

« Tu crois que j’ai tord . . . d’espérer qu’il devienne digne d’être un Héro ? »


Accaparée par notre conversation, je remarque à peine le travail qui s’exécute. Les deux murs sont à leur place, fixés au sol par des attaches glacées. Il sera beau ce château, mon Atwood favori. . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 48

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Mar 12 Avr - 14:54

« On peux dire que nos pouvoirs sont fait pour se compléter, Bam et moi. Un jour, je serai son assistante, et je sauverai ses fesses quotidiennement pour le ramener en un morceau à sa femme et ses enfants . . . Quoi que ça m’étonnerais qu’il se limite à une seule femme . . . peu importe. » Je ne m'attendais pas à une réponse telle que celle là. Peut être que je voyais Sweety dire qu'elle apprécie mon frère, mais non ... A croire que beaucoup de personnes se doivent de le haïr, même si je sais que dans le fond, il n'est pas à détester. Je sais comment est mon frère, plus que ce qu'il ne dit être, plus que ce que voient les gens. Il est meilleur, et c'est bien pour ça que l'on ne voit que lui dans ce lycée, briller.

Pour la femme et les enfants ? Je dirai surement la même chose qu'elle, mais un jour il se calmera, je le sais. Même mon père a su tomber amoureux, certes je ne sais pas comment il était jeune, mais je crois qu'il ressemblait à Bam. A la différence des yeux.
Je coute son rire, et je souris, cette fois ci, juste par politesse, mon frère se moque de moi, moi je ne rigole pas de lui. Je ne saurai dire pourquoi. C'est juste mon frère, voilà. Les yeux perdus de ma mère sur un corps d'un grand gamin.

« Mon père à moi, il est mort parce qu’il n’avait pas d’assistant. Des tragédies comme celle-là, ça n’arrivera plus. S’il y a un Héro que je sais que je peux aider, c’est bien Bam, alors je supporte son caractère exécrable en espérant qu’il se découvre une âme. » Je secoue le visage, pour prouver que je comprends. Même si dans le fond je ne comprends pas la mort de son père. Ce que je sais assimiler, c'est la perte d'un parent. Ca fait tellement mal qu'aucun pouvoir ne peux nous apaiser, la dure loi de n'être finalement que des simples êtres humains.

« Tu crois que j’ai tord . . . d’espérer qu’il devienne digne d’être un Héro ? » Je hausse les sourcils à la suite de sa question, il est vrai que je connais Bam mieux que n'importe qui, mais jamais personne ne m'a parlé autant de lui. Ne m'a posé autant de question sur lui, surtout autant sérieuse, disons. Lorsqu'on parle de Bam, normalement, c'est pour l'envier et rire de toutes les dernières phrases qu'il a sorti.

Tord ? Je ne pense pas réellement ... Bam, c'est déjà quelqu'un. Et même si ça fait mal de l'avouer, je sais très bien que ce n'est pas pour rien qu'il reste le seul vrai Atwood aux yeux du monde entier. Le digne fils de son père. Le héros en devenir. Le Bam, en somme.

- Bam deviendra un héros, crois moi ... Un jour ce sera même le plus grand. Tout le monde ne regardera que lui, puisque c'est ce qu'il veut ... Après s'il deviendra digne de se titre là, je ne sais. J'espère en tout cas. Pour les yeux de ma mère, Sweety, pour son âme, pour mon père et mon cœur. J'espère qu'il saura devenir quelqu'un sur lequel je pourrai prendre exemple. Un grand frère, le mien et celui de l'humanité. Et là, je serai tellement fier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 120

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Mar 12 Avr - 22:41

Je ne peux m’empêcher d’apprécier la compagnie. C’est rassurant, de savoir que je n’ai pas à surveiller mes arrières et mes pensées, face à un Bam qui aurait trouvé la situation très amusante, j’en suis certaine. Jared est calme et songé. Mes paroles sont plus nombreuses que les siennes, mais il répond aux questions. Je m’adapte à sa personnalité. Il a du soleil dans le cœur, faute de n’avoir le sourire charmeur dont le plus vieux des Atwood abuse à profusion. Si son rire est franc, je n’en demande pas plus, moi, tu sais. Je pourrais m’excuser de n’avoir pas dit que des éloges au sujet de son frère, mais je ne le ferai pas. Pas parce que c’est bien de dire du mal d’autrui, mais parce que je le pense. Je ne suis pas parfaite, et c’est très bien comme ça.

Dis, Jared, tu me le diras, le jour où j’aurai perdu mon combat, le jour où je m’acharnerai à faire de Bam quelqu’un qu’il n’est pas. Il m’a reproché de vouloir le changer. Tu crois que c’est différent, de vouloir simplement l’aider à être qui il est, de l’aider à se débarrasser de cette armure, de lui prouver que sa plus grande vulnérabilité deviendra sa plus grande force.

- Bam deviendra un héros, crois moi ... Un jour ce sera même le plus grand. Tout le monde ne regardera que lui, puisque c'est ce qu'il veut ... Après s'il deviendra digne de se titre là, je ne sais. J'espère en tout cas.

Je crois que tu devrais avoir confiance, Jared. Confiance que tu vaux mieux que ce frère qui deviendra grand en écrasant tout le monde. S’il devient grand, ça ne t’oblige pas à rester petit, tu sais ? Regarde-moi dans les yeux, et dis-moi qu’il te traite convenablement. Je lui ferai pousser des glaçons dans le nez, s’il est cruel avec toi. On ne combat pas ce qu’il a avec du feu, bien glace à glace. J’éteindrai ta rage, cœur de glace, et te ferai voir toutes les couleurs du givre au soleil. Et ces couleurs, tu pourrais t’en servir pour faire sourire celui que tu n’estime pas à sa vraie valeur. Tu sais, Bam, que la grandeur ne se mesure pas à la force des poings et des mots.

« Et quand Bam sera le plus grand des Héros, tu seras quoi, toi ? »


Et ne me dis pas le plus grand des zéros. Les rimes ne sont jamais prémonitoires, Atwood. Nos quatre murs sont maintenant en place. J’apprécie la symbiose qui nous permet de travailler efficacement, tout en continuant cette discussion qui se promet fort intéressante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 48

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Mer 13 Avr - 11:41

« Et quand Bam sera le plus grand des Héros, tu seras quoi, toi ? » Je sais pas, en réalité. Je n'en sais strictement rien. J'aimerai pouvoir avoir le courage d'imaginer, de me dire que moi aussi je serai grand lorsque mon frère le sera. J'aimerai me dire que mon père sera fier de moi. Et puis, à quoi bon ... ? A quoi bon imaginer quelque chose qui n'arrivera jamais. Je ne suis pas le héros de leurs vies. J'espère seulement que je saurai être le héros de la mienne.

Je soupire et observe nos quatre murs, en place à présent, le travail s'est effectué sans que je ne vois le temps passer. Et je me dis que dans quelque minutes Lilith débarquera et elle sera heureuse de trouver un abri. Elle sera heureuse de me trouver moi ... Peut être, réellement, et là, oui, je lui dirai que je ne veux pas me séparer d'elle, plus jamais.

C'est surement ça en réalité, ce que j'espère être lorsque Bam sera un grand héros. J'espère être marié, et être avec elle, pour l'éternité. Et je souris, même, sans y penser, parce que j'aime l'idée de me dire que je la garderai pour moi, jalousement, elle ne sera qu'à moi. Et à sa sœur, aussi, parfois. Mais les contes de fées n'existent pas, j'oublie ce détail, les gens qui se mettent ensemble au lycée ne le reste pas forcément toute leur vie. A la première occasion elle filera, comme une étoile, entre mes doigts. Et puis, qui me dit qu'elle m'aime comme moi ? Putain ... C'est n'importe quoi.

- Je ne sais pas ... je soupire en la regardant, je ne sais pas du tout, j'essaie d'imaginer, toutes les possibilités. Mais au final il n'en reste qu'une qui trotte dans mon esprit. La plus évidente et celle que je tente d'oublier, de cacher. La seule et unique vérité : Je pense que l'on m'aura oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 120

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Sam 16 Avr - 0:11

Je me surprends à sourire. C’est peut-être de la vanité de penser que j’aurai quelque chose à voir avec ce que deviendra le plus badass des glaces. Bam rigolerait bien, s’il entendait vraiment les compliments sous les reproches que je lui lance. S’il savait que : tu devrais t’entrainer, au lieu de draguer tout ce qui bouge, veut vraiment dire : t’as le charisme qu’il faut pour être célèbre et adoré, mais tu ne seras pas adoré longtemps si t’es mort! Sacré Bam. Il y a quelque chose qu’il faut lui donner, rien n’est jamais ennuyeux avec lui. Il fera les manchettes du soir avec ses exploits et ses commentaires bien placés. Quoi qu’il pourrait continuer à dire n’importe quoi, avec la gueule qu’il a, les gens semblent en oublier que ce qu’il dit ne fait aucun sens.

Je laisse mon regard dériver vers Jared, qui lui, ne joue pas sur le physique mais bien la substance. Y’a de quoi être complexé, face à Bam qui se pavane partout en clamant qu’il est le plus beau de tout l’univers. Miss super-univers, t’en dis quoi, Bam ?

Jared, je crois que je pourrais l’aimer. Pas d’amour, parce que ça je n’en veux tout simplement pas. L’aimer comme personne, comme être humain, comme ami. Il a du cœur et une tête dans tout ça. Il ne m’exaspère pas comme Bam, mais c’est autre chose que cette symbiose entre Ellen et moi. Jared, il m’intrigue. Il est différent et je voudrais qu’il me parle, pour le comprendre, pour entendre ses mots dépeindre un monde vu à travers ses yeux. Peut-être qu’un jour, je lui échangerai une rose glacée contre une chanson. T’en dirais quoi, Atwood ?

- Je ne sais pas ... Je pense que l'on m'aura oublié.

Oh, non, tu sais, moi je n’oublie jamais. J’ai un intérieur givré qui conserve tous mes sentiments. Il garde au froid l’amour que j’ai pour ce monde, et pour ceux qui méritent mon respect. Toi, Jared, tu entre dans cette catégorie. Peut-être que tu ne seras jamais celui qui fait les manchettes et dont on fait des figurines. Et alors ? Moi non plus, tu sais. Mais on fera beaucoup de bien. Du bien, ça se fait une âme à la fois. Et tous ceux que tu sauveras sans l’avoir cherché, jamais ils n’oublieront ton visage. Tu seras inoubliable, Jared . . .

« Moi je sais, et je n’oublie jamais rien, ni personne. »

J’inspire, laissant cette effervescence givrée sortir en un flot de paroles. Tu me pardonneras de me mêler de cette vie qui est la tienne, mais tu ne devrais pas croire que tu seras si peu. Oh non, tu seras quelqu’un d’unique. Ton grand cœur sera plus magnifique que le corps parfait de Bam. Tu vois la différence ? Ne crois jamais un mot de ce qu’il te dit, c’est son idée à lui, de te faire savoir que tu es si petit comparé à son égo. La vérité, c’est que c’est tout le contraire. Ton âme est grande et j’y croirai pour toi, si tu refuse d’entendre mes mots.

« Tu finiras par être heureux, tu sais. Loin de Bam, et de ses idées ridicules. Peut-être que tu seras un grand héro, peut-être pas. Tu auras le choix, un jour ou l’autre. Mais tu trouveras une personne qui t’inspirera les plus belles des mélodies, et rien d’autre n’aura d’importance, parce que tu seras heureux, ce jour là. . . »

Je souris, songeant sérieusement à écrire des histoires qui finissent sur une touche givrée, faute de l’impossible cliché des contes pour enfants. Non, ça ne fait que commencer quand on vit heureux avec beaucoup d’enfants. Je leur enverrai une lettre d’injures, un de ces jours, papa. Parce que toi tu n’as pas vécu heureux avec beaucoup d’enfants, non, toi tu n’a pas vécu, pas survécu . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 48

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Sam 16 Avr - 13:44

« Moi je sais, et je n’oublie jamais rien, ni personne. » Oh elle dit ça aujourd'hui, sans s'apercevoir qu'en vérité on ne se souvient jamais des personnes que l'on a rencontrés au lycée. Dans dix ans Sweety, tu te souviendras de ce garçon qui t'as aidé à construire un abris ? Non, je ne pense pas, j'en suis pratiquement certain, tu vois ?

Mais c'est pas grave, tout ça, ce n'est pas important, parce qu'on se fiche de ce que deviendra Jared Atwood, on se concentrera sur Bam Atwood, et le pire c'est que je suis d'accord avec ça. Sans même aucune objection. Je laisserai faire, et j'apaiserai le cœur de mes enfants lorsqu'ils auront un chagrin qui leur semblera impossible à surmonter. Je suis fais pour faire des choses comme ça, moi. Je ne sauverai personne, pas l'humanité, mais au moins, ma fille ne pleurera jamais un chagrin d'amour.


« Tu finiras par être heureux, tu sais. Loin de Bam, et de ses idées ridicules. Peut-être que tu seras un grand héros, peut-être pas. Tu auras le choix, un jour ou l’autre. Mais tu trouveras une personne qui t’inspirera les plus belles des mélodies, et rien d’autre n’aura d’importance, parce que tu seras heureux, ce jour là. . . » Je souris à sa phrase, l'espère tellement vraie. Même si je sais que cette personne là, celle qui m'inspirera la plus belle mélodie est déjà dans ma vie. Oui, elle y est, et elle, j'aimerai qu'elle se souvienne de moi à jamais. Pour toujours son meilleur ami, puisque je ne peux que avoir cela.

J'ai cet espoir minime qu'elle m'aimera un jour, pour moi, et non pour ce que je lui apporte, pour ses musique qui la forcent à oublier que l'absence de sa sœur reste et s'ancre en elle de plus en plus chaque jour. Je secoue la tête, et regarde à nouveau Sweety, j'aimerai pouvoir me sortir Lilith de l'esprit au moins quelques minutes, quelques secondes ... Juste un tout petit temps ne plus m'inquiéter pour elle.

- A la vérité, je ne sais pas vraiment si ce jour arrivera, mais je l'attends, tu vois, patiemment, je l'attendrai toute ma vie surement ... j'attendrai Lilith toute ma vie, c'est dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 120

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Ven 22 Avr - 16:41


J’inspire, faute de ne savoir comment souffler le feu qui anime les grands. Je sifflerai un son givré pour faire décoller du sol les plus stoïques. J’ai souvent le désir de voir le monde et ses endroits glacés, d’apprécier l’Himalaya, pour ensuite souffrir le Vésuve. Je glisserai jusqu’au sommet, pour ensuite apprécier la descente. Je crois que je suis unique, comme un flocon. Personne ne semble penser comme moi, respirer le froid comme moi. C’est probablement ma force, de savoir qui je suis. Je vois en Jared, le garçon qui est coincé entre cette enfance envolée, et cet adulte qui résonne au rythme de mélodies lointaines. La vie est une grande symphonie pour lui, mais il a le talent pour être autre chose qu’un musicien. Écris tes propres œuvres, Atwood, montre-leur qui tu es. Je souris, parce que, tu vois, je sais que tu peux le faire. Je le sais, comme je peux prédire la première neige de l’hiver.

- A la vérité, je ne sais pas vraiment si ce jour arrivera, mais je l'attends, tu vois, patiemment, je l'attendrai toute ma vie surement ...

Je me mords la langue, pour réprimer une réplique enneigée. Ne crois pas à mes espoirs glacés, pourquoi le ferais-tu, tu ne me connais pas, tu ne sais pas que la force qui me pousse à vivre et à en espérer autant pour les autres vient du plus profond des saisons. J’ai envie de lui dire tout le bien que je pense de lui, le respect qu’il m’a instantanément inspiré. Lui faire comprendre que j’ai mille fois plus confiance en lui qu’en son frère. Mais je garderai tout ça pour un moment où il me croira. Il neigera dans ton cœur et tes yeux bleus couleront d’un amour qui ne fera jamais fondre la glace verte. Tu vois, mais ça non plus, tu n’es pas prêt à l’entendre.

« Il y a des gens qui attendent des mois et des mois pour cette pluie qui ne tombera jamais, sans réaliser que la neige est elle aussi de l’eau . . . »


N'écoute pas, ça ne fait aucun sens pour ceux qui ne sont pas amoureux de cette neige qui me fait froid au coeur. Je me recule, pour regarder notre travail. C’est grand, solide et astucieux. On fait une bonne équipe, tu sais. Ne t’en fais pas pour le futur, tout ira bien, Jared. On trouvera des jeux pour amuser ceux qui ont peur et notre abri sera un château de rêves et d’espoirs. Comme ça devrait l’être chaque jour. Les murs sont montés, reste à trouver comment aménager le reste.

« Tu crois qu’on devrait bâtir un toit ? Ou le laisser ouvert pour pouvoir observer les alentours, comme un château. . . Des tours, ou bien un rempart. . . »


J’ai le cœur qui givre avec les idées qui se forment en moi. Dis-moi, Jared, tu sais si bien faire la part des choses. Assez posé pour savoir où couper mon effervescence glacée. Dis-moi, et je te ferai confiance, c’est comme ça que ça fonctionne les amis . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 48

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Sam 23 Avr - 22:25

J'accuse un soupir qui vient de je ne sais d'où. J'ai envie de voir autre chose, de ne pas avoir peur pour elle. De la serrer dans mes bras, lui murmurer qu'à la fin, tout ira bien. J'ai mal au ventre de savoir que je m'active sans savoir pourquoi. Je veux que Lilith soit avec nous, c'est pas trop demandé, n'est ce pas ? Et puis ... Si Bam pouvait arriver lui aussi, ça m'irais, même si j'avais je ne l'avouerai.

« Il y a des gens qui attendent des mois et des mois pour cette pluie qui ne tombera jamais, sans réaliser que la neige est elle aussi de l’eau . . . » J'incline le visage, et j'aimerai réellement comprendre, mais je ne sais pas. Je ne suis pas doué non plus pour découvrir ce qu'il se trouve entre les lignes. Je ne sais pas, Sweety, vaut mieux pas tenter avec moi. Bam saura te le dire, tu verras. Puisque tu veux tellement le connaitre, il te le dira, crois moi. Te le chantera peut être, battant le rythme avec sa crosse. C'est mon frère, il est comme ça.

« Tu crois qu’on devrait bâtir un toit ? Ou le laisser ouvert pour pouvoir observer les alentours, comme un château. . . Des tours, ou bien un rempart. . . » Mais j'en sais strictement rien. Je la regarde et me demande pourquoi j'ai réagi comme ça. Parce que je parle trop de moi, alors que je n'aime pas ça. Parce que je veux voir Lilith et que je n'ai aucune idée d'où elle peut être cachée. J'ai plus envie de bouger, Sweety, c'est mauvais signe, tu crois ? Je ne saurai jamais un super-héros, voilà ce qu'il faut lire a travers les lignes, cette fois.

Je recule d'un pas et regarde nos quatre murs, ou tout du moins ce qui sert de mur. Je me demande si ça pourrait sauver du monde un abris comme celui là. Et puis je me retourne vers l'entrée du gymnase.
- Un toit, oui, pourquoi pas ... ma phrase est pensive, mais mes yeux ne peuvent se décoller de l'entrer du gymnase. Allez Bam, fais ton entrée remarquée maintenant, suivis d'une Lilith discrète et souriante. Bon sang, maintenant ! Tu crois vraiment qu'ils vont finir par arriver ? Ca commence à faire longtemps qu'on est là, non ? Je ne sais pas, je ne sais plus. Sweety, dis moi, avoue que tu aimerais toi aussi que Bam fracasse la porte au moment de son entrée. N'importe qui, qui puisse nous dire que les autres vont arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 120

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Mar 26 Avr - 22:10

Je sens que mes idées de grand château ne sont pas aussi givrées dans la tête de Jared. Regarde-moi, Atwood. Si je te jure qu’on peut y arriver, tu veux bien faire un effort ? Ça n’aide personne ce pli sur ton front. Ce gros doute et cette inquiétude, vire moi ça par la fenêtre, on a pas le temps d’imaginer le pire, ça non. Moi, j’ai jeté la clef de glace qui ouvre mon cœur, et j’en ferai une autre que lorsqu’on sera en sureté. Comme ça, je ne risque rien. Reste avec moi, Jared, dans les films d’horreur, c’est toujours celui qui part seul dans la forêt qui y passe le premier. . .

- Un toit, oui, pourquoi pas ...

Son ton est songeur. Je crois que je vais devoir avoir de la détermination pour deux. Deux fois plus givrée, ça je sais faire. Je hausse un sourcil, attendant la suite.

-Tu crois vraiment qu'ils vont finir par arriver ?


Si j’y crois ? Je n’y ai pas pensé. Je sais simplement que ça ne vaut pas la peine de se faire du mal avant d’avoir une quelconque preuve. Ici, maintenant, si c’était les dernières secondes de ta vie, Jared, tu aurais voulu les passer à faire quoi ? À t’inquiéter pour quelque chose à laquelle tu ne pouvais rien ? Moi je les aurai passées sur un souffle givré à croire que ceux que j’aime sont en sécurité. Je le crois, parce que je ne peux pas croire qu’on m’enlève à nouveau un être cher. Logique d’enfant, cœur de gamine, je suis glacée comme ça, rien à y faire.

« On les entendrait, tu sais, si quelque chose allait mal. On ne se fait pas attaquer puis on meurt. On se bat, on se débat, et on lutte jusqu'à la fin, jusqu'à en tomber. . .


Tomber, non, pas encore, pas ici. Pas entre ces murs de savoir et d’histoire. Ces murs contiennent l’expérience de tant de héros, grands parmi les autres. Ça ne ferait pas justice à leur mémoire que d’abandonner comme ça. On ne se laissera pas écraser. Nous sommes la génération de demain, les héros à venir. Toi aussi, Jared, tu pourrais faire de grandes choses si tu avais un peu plus confiance en ce Héro qui sommeille en toi. Il faudra simplement le réveiller en douceur, et il viendra. Je te dis que tu pourrais, je te dis que j’y crois. Qu’une âme aussi altruiste que la tienne pourrait faire de grandes choses, du bien immense, mais pour ça, il faut simplement que tu te tiennes la tête haute. Fais un effort, et ta musique résonnera dans les cœurs.

« Ils sont probablement barricadés dans une salle de classe avec l'ordre d'attendre que notre métallique directeur leur indique que la voie est libre. L'idée, c'est d'avoir confiance. »


J’inspire une confiance givrée, et je remercie Papa, de m’avoir toujours aimée. J’étais une enfant heureuse qui voyait le futur dans les grands yeux bleus de son père. Je vois encore tout ça à travers les reflets bleutés de la glace, et je sais que personne ne pourra jamais m’enlever cette joie. Je voudrais partager ce sentiment que même sa perte n’arrive pas à dissiper, mais il semblerait que je sois la seule à me relever de la mort, refusant de rester à genoux à côté d’une tombe, pour mieux croire que demain sera enneigé. Mais je ferai un effort, pour ton cœur à qui on a pas appris la confiance.

« Mais si personne n’a pointé le bout de son nez quand nos abris sera terminé, on ira voir ensemble pour les trouver, si tu veux. . . »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 48

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Mar 3 Mai - 16:16

« On les entendrait, tu sais, si quelque chose allait mal. On
ne se fait pas attaquer puis on meurt. On se bat, on se débat, et on
lutte jusqu'à la fin, jusqu'à en tomber. . .
je la regarde alors qu’elle commence à s’exprimer. Et bizarrement je sens que sa phrase n’est pas prête d’être terminée. Je n’ai pas envie d’un discours qui me dise que je dois espèrer. J’ai besoin de quelque chose qui me rassure. De savoir que ma Lilith se trouve quelque part, en sécurité. Que Bam n’a pas bougé, et qu’il n’a pas joué à celui qui sait déjà comment tout va se passer. J’ai besoin de les voir plus que n’importe qui d’autre. Je ne veux pas qu’on me les enlève. Pas comme ma maman, mon âme d’enfant.

« Ils sont probablement barricadés dans une salle de classe
avec l'ordre d'attendre que notre métallique directeur leur indique que
la voie est libre. L'idée, c'est d'avoir confiance. »
Je n’ai confiance en pas beaucoup de monde, tu sais. J’ai foi en l’être humain, mais c’est lui qui n’a pas foi en moi. Sweety, je suis le fils mal-aimé, celui qu’on ne regrettera surement pas. Je suis un n’importe quoi, perdu dans un monde si grand pour moi. J’ai peur comme je respire. Je veux voir mon âme sœur, celle sans qui je ne tiendrai pas ici. Tu sais à quoi ressemble un rayon de soleil dans ton monde glacé ?

« Mais si personne n’a pointé le bout de son nez quand nos
abris sera terminé, on ira voir ensemble pour les trouver, si tu veux. .
. »
L’abris n’est pas terminé, là ? Si Sweety, c’est fini. On s’en va, on y va maintenant. On va les sauver. Je deviens un super-héros maintenant. Je veux aller sauver mon frère, et ma Lilith. Je veux prouver que je suis quelqu’un. J’ai l’impression de perdre mon temps maintenant. J’ai mal au ventre de les savoir loin de moi, tu ne le vois pas, cela ?

- Comme tu préfères. je dis ça comme n’importe quoi. J’ai mal au ventre, c’est la seule chose que je pourrai dire pour l’instant. Ma phrase n’a pas de sens, mon cœur s’enfuit. Je veux ma Lilith près de moi. Et non, quoi, je ne sais pas. J’aimerai remonter le temps, savoir qui s’est introduit ici. Ce n’est pas censé être une école des plus surveillée ?

- Tu as déjà été amoureuse ? Et dans l’impossibilité de savoir où se trouve l’élue de ton cœur ? On ne choisit pas qui on aime, on subit, et là, tu vois, je subis ma vie. Et le fait de ne pas savoir où elle est. Lilith, reine de mes pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 120

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Mer 4 Mai - 21:08

Spoiler:
 

La glace sous mes paupières donne une allure mystique à cet abri dont je suis loin d’être fière. Il me manque ma complice, mon inspiration, celle qui a été témoin des plus grandes absurdités glaciales qui sont sorties des mes doigts givrés. J’inspire, confiante parce que jamais la vie ne quittera ma Ellen. Le monde deviendra gris sans elle, et tant que les couleurs existeront, elle sera grande et respirera cette douce folie qui m’enivre. Je n’ai pas peur, je sais qu’on s’en sortira. Je jette un dernier regard à cet abri qui mériterait un peu plus d’attention, de fortifications, de provisions et de matériel, mais je sens que j’ai perdu Jared il y a déjà un moment. Son humeur est aussi grise que la neige sur le bord de la rue, regarde plus haut, Atwood, et tu verras du blanc glacé. C’est si facile . . .

- Comme tu préfères.

Ce que je préfère, ça n’a aucune importance. Une opinion, tu sais avoir ou pas ? Je t’apprendrai, tout est plus clair, clair comme la glace, quand tu sais dire ce que tu veux et où sont tes limites. Les mots peuvent être une arme ou une amie, accueillent les à bras ouvert, et ne résiste pas quand ils grimperont dans ta gorge comme de petits soldats, ils sont là pour combattre avec toi. Je me demande si pour le sortir de sa léthargie, je devrais le bousculer un peu, pour lui remettre les idées en place, pour le faire revenir à moi. Non, je ne le forcerai pas, je ne suis pas Bam, je n’ai pas besoin que tout aille selon ma volonté. J’apprendrai la patience entre ces deux frères disparates. Je m’en donne la mission.

- Tu as déjà été amoureuse ?

Je cligne des yeux, ne sachant d’où vient sa question. Probablement une des rumeurs que Bam s’amuse à disperser. Selon ses dires, je suis folle de lui. L’idée même en est répugnante. Je n’ai pas besoin d’un prince, pas plus d’un dictateur. Je m’aime assez pour ça. Mes yeux se tournent vers Jared, et je ne peux qu’esquisser un sourire alors que je réponds à sa question.

« Oui, mais pas au sens où tout le monde l’entend. Je suis amoureuse de la vie, et jamais je ne cesserai d’aimer la neige. »

J’inspire, parce que personne ne peut comprendre cette relation de symbiose que je ressens pour la glace. C’est notre petit secret, et ça me convient comme ça. Je ne jouerai pas les incomprises, parce que contrairement à bien d’autres, je sais que c’est précieux, d’avoir quelque chose qui ne se partage pas. Mais au sens où tous les autres l’entendent, ces histoires d’âme sœur, ça ne m’arrivera jamais, et j’en suis bien satisfaite. Ça prendra quelqu’un pour rebâtir les cœurs brisés et les âmes qui auront perdu leur moitié. Je serai là.

«mais, si tu parles de l’amour avec un grand «A» et bien celui là, je ne l’ai jamais rencontré. . .»

Je ne lui dirai pas ce que j’en pense, parce que c’est un concept qui change selon la personne. Mes idées ne sont bonnes que pour moi-même, et si son grand cœur peut concevoir un amour plus grand que le ciel, qui suis-je pour lui dire que ça n’existe pas. Je me souviens de mon père et de la tendresse avec laquelle il embrassait maman. Ça doit ressemble à ça l’amour, le vrai. Je sors de ma rêverie, pour retourner mon attention vers Jared.

« Et toi ? . . . »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 48

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Dim 15 Mai - 15:44

« Oui, mais pas au sens où tout le monde l’entend. Je suis amoureuse de la vie, et jamais je ne cesserai d’aimer la neige. » Je fronce les sourcils, et me surprends à la trouver complètement givrée. L'amour c'est plus qu'aimer la vie, je ne sais pas ... Je ne saurai même pas l'expliquer. L'amour c'est qu'il fait que j'ai tellement peur aujourd'hui.

«mais, si tu parles de l’amour avec un grand «A» et bien celui là, je ne l’ai jamais rencontré. . .» Ca viendra, un jour, tu sais ? Je veux dire, même si c'est pas avec mon frère, elle verra qu'un jour ça lui tombera dessus, et même ça glace ne pourra rien faire. C'est comme ça l'amour, ça vient de nulle part. Je ferme les yeux, ne comprends pas, me demande si mon romantisme me tuera un jour. Peut être, qui sait, n'est ce pas ? J'incline le visage, et me demande si en réalité les rumeurs ne seraient pas vraies. C'est mon frère qui la fera flancher, ce n'est peut être pas une vérité, mais là, je me plais à penser qu'elle pourrait le changer.

« Et toi ? . . . » Moi ? Je crois bien que oui, à l'évidence. Sinon je n'aurai pas posé cette question. Sinon, je ne me sentirai pas autant mal de ne pas l'avoir à mes côtés. Ce n'est pas que je la veux avec moi chaque secondes de la journée. Moi je suis autant amoureux qu'on peut l'être, sans savoir ce qu'elle, elle ressent.

- Je crois bien que oui ... Mais c'est compliqué, tu sais. Oui, comme toute la vie. On s'attache aux gens, pour les voir partir. Pour se faire trahir. Mais on y croit quand même, comme des enfants. On y croit, autant qu'à n'importe quel rêve. J'y crois, pour elle, pour moi. Je soupire, malgré moi. Je me demande pourquoi je racote tout ça, à une fille que je ne connais pas. C'est peut être pour ça que je me permets de raconter. Bon sang, je déteste me sentir enfermer loin de tous ceux qui comptent, qui ont compté. Maman, sauves-moi. Sauves-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 120

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Ven 20 Mai - 23:33

Je reste suspendue entre une perplexité qui n’est pas mienne et une sérénité givrée. Mon cœur n’appartient qu’à moi, et je redoute le jour où j’aimerai à m’en départir. Ça fait mal, il parait, de donner son cœur. Le mien, il est beau, entier, tout rose, faute de n’avoir jamais touché une cigarette de ma vie. Je me surprends à espérer que Jared ait un cœur, pour qu’il me prouve que j’ai tord. Ça peut être beau, l’amour. Moi, c’est de là que je viens. De l’amour que mon père éprouvait pour ma mère. Et de cette adoration qu’elle avait pour lui. C’est peut-être ça qui me rends si forte, de savoir que leur amour vis à travers moi. C’est beau, d’être possédée du fantôme d’un amour passé. Je le retiendrai, un instant, pour qu’il ait lui aussi sa chance.

Mon cœur de givre se fortifie, à l’idée que l’amour ne s’éteigne jamais. C’est l’espoir, sous sa forme la plus pure. Mes mains tremblent. Je ne devrais pas me sentir aussi bien, alors que d’autres sont peut-être en danger. Tout ce que je sais, c’est que mon niveau d’optimisme dépasse la limite autorisée. Pour le meilleur et pour le pire, je croirai en cette école, en ces héros qui sommeillent en nous tous.

- Je crois bien que oui ... Mais c'est compliqué, tu sais.

J’esquisse un sourire. Bien sur que c’est compliqué, mais ça en vaut la peine au final. Le but, ultime, ça n’est pas le bonheur. Un bien-être complet parce que partagé à deux. Ça me rassure, que Jared sache aimer. Ça compensera pour l’autre Atwood, qui méprise un peu tout le monde. Je me demande parfois ce qui s’est passé, pour que les deux frères soient radicalement opposés. Je ne sais pas ce qui est mieux, d’ouvrir son cœur et de prendre la chance de se le faire arracher ou prétendre ne pas en avoir pour le garder en sureté. Au fond de moi, Je sais que Bam a un cœur, j’ai simplement peur qu’il soit caché si loin pour finir perdu à jamais.

« C’est bien, d’aimer, de vivre. Parce que personne ne peut prédire ce qui se passera demain. Si la fin du monde était dans quelques heures, je n’aurais aucuns regrets, toi ? »

J’ai beau chercher dans les tiroirs de ma mémoire, il n’y a rien que je fasse différemment. Je ne voudrais pas changer une parcelle de qui je suis, ou de ceux qui m’entourent. Mon cœur est comblé, et mon esprit est sain, il n’y a rien de plus à désirer de la vie. J’espère que tous les autres soient capables d’avoir ce sentiment entre leurs doigts. Celui d’une vie réussie, d’une vie dont ils peuvent être fiers. Mon cœur de givre aura neigé autant que le ciel lui-même. Je serai glacée, et personne ne peut m’en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 48

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Mar 5 Juil - 21:08

Je me demande encore pourquoi j'ai parlé. Je déteste la peur, celle qui me fait presque délirer. Avouer les sentiment que j'ai pour elle à une inconnue. Me dire que celle qui aurait du savoir en premier que je l'aime, ça aurait du être elle. Au lieu de cela, c'est sa soeur et une groupie de mon frère ... Groupie, c'est juste une façon de penser. Je me hais de la cataloguer comme lui pourrait le faire. Bon sang Bam, je suis le petit frère, c'est toi qui devrait se faire du soucis pour moi, pas le contraire. Je le déteste d'être lui, de savoir qu'il doit surement rire de tout ça. Ne pas s'inquiéter juste rire pour s'amuser. Juste montrer qu'il est le meilleur, à jamais.

« C’est bien, d’aimer, de vivre. Parce que personne ne peut prédire ce qui se passera demain. Si la fin du monde était dans quelques heures, je n’aurais aucuns regrets, toi ? » C'est bien, tu crois ? Pourquoi alors tant d'écrits sur le fait que l'amour détruis ? Pourquoi on a tous l'impression de survivre ici ? Je crois qu'elle voit un peu trop la vie en rose ... Ou peut être qu'elle la voit bien trop glacée.

Je soupire, je ne sais plus ce que je fais ici. L'abri ? Il est presque fini. A quoi maintenant, on peu filer, aller voir si les autres sont toujours en vie ? Découvrir qui est le méchant de l'histoire et l'empêcher de blesser n'importe qui. Un échappatoire, et vite, j'ai besoin de l'entendre rire, pour ma propre survie.

- Des regrets ? Je ne sais pas, oui surement, des milliers même. Mais je ne peux pas croire que toi tu n'en aurais pas. Il y a forcément quelque chose que tu veux. N'importe quoi, peu importe, quelque chose que tu veux et que tu n'auras pas si jamais aujourd'hui était le dernier jour de notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 120

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Dim 10 Juil - 22:39

Jared laisse échapper un soupire. Sa tête lui souffle des idées brûlantes d’inquiétudes. S’il pouvait se reposer sur le calme froid, les pieds ancrés dans la glace, il comprendrait que sa peur peut devenir sa force et non ce sentiment qui le paralyse. J’inspire un air frais, qui givre sur ma langue, et je ne peux qu’espérer pour le mieux. Je laisse le pire à ceux qui n’ont pas la chance de faire confiance à demain. Ici, maintenant, mon père veille sur moi, incarné dans cette glace qui fait partie intégrale de mon être. Nous ne sommes qu’un. Implore les anges qui te gardent en sureté, et tu verras, ils te protégeront du mal. Mon esprit logique tente d’analyser la nature de l’intrus qui se balade dans les couloirs de notre école. Probablement un vilain, sinon pourquoi toute cette histoire, pourquoi toute cette panique. Si un simple civil avait franchis le cœur de notre forteresse, il n’y aurait pas matière à tant de chambardements. Si mon intuition me dis vrai, je ne vois pas pourquoi nous devrions nous cacher. Mon cœur de givre a foi entre notre communauté. Nous, tous les étudiants, pourrions faire reculer l’imposteur et reprendre notre domaine, cette école qui nous aide à grandir, à devenir les meilleurs héros et assistants possibles. Mon cœur se gonfle de fierté, à l’idée de mes camarades de classe, unis contre ce qui pourrait nous menacer. Nous ne sommes pas des incapable, nous avons simplement beaucoup à apprendre.

- Des regrets ? Je ne sais pas, oui surement, des milliers même. Mais je ne peux pas croire que toi tu n'en aurais pas. Il y a forcément quelque chose que tu veux.

Perdue dans mon espoir, j’en avais oublié Jared. Il a des questions, des inquiétudes, et je sais que ça n’est pas sur son frère qu’il peut reposer pour parler. Je sais aussi par expérience, qu’un doute grandis exponentiellement, lorsqu’il est confiné à l’intérieur de quelqu’un. Voilà pourquoi je parle de ce qui peut bien se passer dans ma tête. J’en parle à maman, qui me connaît si bien, faute de m’avoir porté en elle. J’en parle à Ellen, dont les conseils sont aussi précieux que l’amitié. Je ne suis pas seule et c’est mon plus grand atout contre le monde.

Je sais qu’il a tord. Je suis givrée, mon cœur plane au dessus du reste. S’il savait que je fais tout ce qui est en mon pouvoir, pour vivre chaque jour comme si c’était le dernier. Mais il ne peut pas savoir, que la mort de papa m’a fait grandir. Je ne le pleure pas la nuit, je lui rends justice en vivant de mon mieux. Je vis selon mes convictions, je ne laisse personne décider de ce qui est bon pour moi. Je me connais et je me respecte. Alors non, je n’ai pas de regrets. Je veux bien des choses, mais elles appartiennent au futur, pas au passé.

« Je veux tellement de choses. Je voudrais graduer, je voudrais qu’on m’aime pour qui je suis moi, je voudrais des enfants et des petits enfants. . . Je veux vivre. »

Ma Ellen serait fière de moi, on en veut de cette vie qui nous enchante, qui nous enivre. On en rêve et on en profite chaque minute, sans jamais en avoir assez.

« Mais pour ce qui est du reste, je fais du mieux que je peux. C’est tout ce que j’ai à donner. Ce que je peux changer, je le fais et ce que je ne peux pas changer, j’apprends à l’accepter. »

C’est si simple pour moi, quand ça peut être si complexe pour tant d’autres.

« Je peux pas imaginer, à quel point ça doit être lourd, le poids supplémentaires des regrets. Tu pourrais essayer, de t’en débarrasser, un à un, des regrets. Trier ceux qu’il est trop tard pour rectifier et changer ce qui peut encore être changé. »

Je le file un sourire encourageant. Il n’est jamais trop tard, tu sais, pour avoir le cœur léger, pour vivre sans regrets.

« Et je suis là, si t’as besoin d’aide. »

Probablement, qu’il refusera, mais j’aurai fais ce que je peux. Je ne peux pas être plus que moi-même. T’en dis quoi, Jared, on s’inquiète pour rien, ou on pense à demain ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 48

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Dim 28 Aoû - 11:53

... quelque chose que tu veux, et que tu n'as pas. Une part enfantine en moi se dit que peut être ce qu'elle désire c'est mon frère, mais qu'elle ne le sait pas. J'ai envie d'en sourire, juste comme ça, parce que mes nerfs lâchent et que ma vie n'a plus vraiment de sens sans elles. Sans maman, sans Lilith. Je suis persuadé, sans pouvoir m'en empêcher qu'elle le calmera, un jour, quand il sera prêt. Ce sera lui, oui, qui sera prêt en dernier, mais bizarrement Sweety elle l'attendra le grand Bam Atwood.

Je rêve de je ne sais quoi. Je devrais m'arrêter, revenir dans cette réalité où Bam n'est pas encore prêt à aimer. Où Bam c'est juste un héros en devenir, quelqu'un d'admirable à regarder jouer de sa crosse enchantée. Et je me dis, moi, le tout petit, que je ne dois pas avoir autant de classe lorsque mes doigts glissent tout simplement sur ma guitare.

Ma guitare ... Ma main droite accroche mon cœur qui n'est pas complet. Je fais seulement semblant d'exister, de discuter. Cette journée est une journée à maudire à jamais, s'il vous plait. Je voudrai qu'on aille sillonner les couloirs de l'école à présent, comme on avait dit qu'on le ferait. L'abri est terminé, non ?

« Je veux tellement de choses. Je voudrais graduer, je voudrais qu’on m’aime pour qui je suis moi, je voudrais des enfants et des petits enfants. . . Je veux vivre. » Elle me semble encore une fois sortie d'un autre monde, et je ne comprends pas. Je me pose cette question peut être stupide, mais ... Pleure-t-elle parfois ? A ce moment précis je l'envie je crois. Comme j'envie le monde entier, puisque je suis le dernier. J'en viens à penser qu'elle doit avoir quelque chose d'un autre monde en elle. Ce ne doit pas être permis, d'aimer autant la vie.

« Mais pour ce qui est du reste, je fais du mieux que je peux. C’est tout ce que j’ai à donner. Ce que je peux changer, je le fais et ce que je ne peux pas changer, j’apprends à l’accepter. » Et les larmes ne coulent pas. C'est aussi simple que cela. Ca semble tellement irréaliste que je ne comprends pas réellement, je crois. Je soupire même devant son air satisfait, juste contente d'exister. Comme si la douleur n'existait pas, elle n'est pas faite simplement de glace, cela ne se peut pas.

« Je peux pas imaginer, à quel point ça doit être lourd, le poids supplémentaires des regrets. Tu pourrais essayer, de t’en débarrasser, un à un, des regrets. Trier ceux qu’il est trop tard pour rectifier et changer ce qui peut encore être changé. » La fascination naissante que j’éprouvais pour elle semble s'évaporer petit à petit de mon corps. Parce que c'est humain de regretter des choses. Parce que je voudrai qu'elle arrête à présent de tenter de me faire croire que la vie n'est qu'un jeu. Un simple jeu que ma mère n'aurait pas gagner. Cela ne peut pas être aussi simple que ça. Non, vraiment pas, il y a des gens qui sont ronger par ce qu'ils auraient voulu faire et qu'ils n'ont pas réussi à juste commencer. Je déteste cette discussion comme je la hais de me rappeler Bam et l'impression que toutes les phrases qu'il prononce sont des vérités.

« Et je suis là, si t’as besoin d’aide. » Et puis rien, je n'ai pas besoin d'aide pour cela et même le regain de colère contre elle semble s'être enfuit. Je ne veux pas d'aide en ce qui concerne mes regrets, ma vie, mon amour, ma mère, mon père, et Bam. Non, je n'en veux pas d'aide pour cela. Et je ferme les yeux pour me forcer à ne plus penser au mot aide. Je ne veux rien, juste essayer tant bien que mal d'exister. D'enlever le mal que les gens ressentent juste avec quelques notes.

Guérir ma Lilith du manque de sa sœur l'espace de quelques minutes. Lui écrire une nouvelle fois une des plus belles mélodies. Je veux créer un monde qui portera son prénom et celui de Séphie.
Je crois que je perds mon souffle à trop penser, je perds même mes idées. Ne me souviens même pas ce que je ressentais il y a quelques secondes, j'amorce une peur qui semble me glacer le sang. Et je mords ma langue, afin de me savoir toujours vivant. Je regarder Sweety, en ayant plus envie de lui demander son avis. C'est décidé, ce coup ci je m'en vais. Parce que ça fait trop longtemps qu'on attend, parce que personne n'est arrivé jusqu'à nous. Parce que même si on m'a dit que Bam allait bien, peut être que maintenant non, et parce que je ne sais pas où est Lilith. On doit partir à leur recherche maintenant.

- J'accepte ton aide. Allons chercher Lilith .. Les autres ! son prénom m'échappe. Où est donc ce monde où tout le monde irait bien ? Ce monde où les super-héros sauraient protéger leurs enfants ? Papa, c'est maintenant que tout le monde t'attend. Redeviens-toi, pour maman, pour Bam et surtout pour moi.


Dernière édition par Guitar Hero le Mar 30 Aoû - 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 120

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Mar 30 Aoû - 17:21

Dis-moi que tu n’as pas peur. Que rien ne pourras nous arriver. On des deux assistants, mais ça ne nous empêcheras pas d’aider quelqu’un. Une personne une seule. C’est ça le but, de notre vie, de nos pouvoirs. Rien à voir avec la gloire et cette idéologie perpétuée par les médias. Ces pouvoirs, on apprend à les contrôler, à trouver leurs limites. Chaque cours ici est fait pour faire de nous les êtres les plus extraordinaires qui soient, mais ce sont les petites victoires qui feront de nous de grands hommes. Si on peut s’unir contre celui ou celle qui vient attaquer notre territoire, notre maison, et bien on pourra tout faire. Il suffit simplement d’avoir confiance.

Confiance en nous. Chose que notre directeur métallique semble incapable de concevoir. Il n’a pas été programmé pour la vie, mais bien pour la survie. Il a sa mission, je nous en donne une nouvelle. Celle d’aider ceux qui croiseront notre chemin. Mes doigts se glacent face à l’aventure. Je devrais avoir peur, je crois. Je devrais, mais j’en suis incapable. Peur de quoi ? De l’inconnu ? Tant que je ne peux pas poser un visage sur notre menace, je ne peux pas en être terrifiée. Je n’ai jamais eu peur du noir. Papa me disait souvent que lorsque le soleil se couche, il endort aussi nos peurs. Je n’avais pas besoin d’une veilleuse, j’avais cette lumière en moi, ces rêves si glacés qu’ils illuminaient mon cœur.

Je pose mes yeux sur Jared, sans vouloir lui imposer l’étincelle glacée qui me pousse toujours plus loin. Jamais je ne m’arrêterai, jamais ne me conterai de moins que mon meilleur. Jared, tu voudras bien être mon ami ? Tu ne regarderas pas derrière toi, quand je te saluerai dans les couloirs demain matin ? Dis-moi que tu crois à demain, avec certitude, avec cet espoir glacé que je souffle par mes mots.

- J'accepte ton aide. Allons chercher Lilith .. Les autres !

Je souris du nom échappé. La demoiselle aux inventions. On la retrouvera, elle et les autres. On retrouvera Lilith, et tu pourras enfin respirer à nouveau. On retrouvera Ellen et elle te prouvera que vivre c’est tellement plus fort que d’observer à l’arrière plan. On retrouvera même Bam, qui se contentera de rire en lançant que je ne pouvais plus vivre sans lui, ou une autre réplique sortant de son cerveau fondu. On les retrouvera un par un, et ensemble on sera plus forts. La neige danse à travers mes pensées, et je n’ai pas peur.

« Okay, premièrement. Si on se perd, le point de rencontre c’est ici. Notre château, c’est le camp de base. Le but de la mission. Rassembler les autres élèves. Indiquer le chemin à ceux qu’on croise et aider ceux qui pourraient en avoir besoin. Si on rencontre un quelconque danger, pas question de foncer tête première, on se consulte avant d’agir ou de se replier. On ne court pas dans les couloirs jusqu’à ce qu’on trouve ceux qu’on aime. On balaie l’école de façon linéaire et on sécurise les ailes qui seront sans danger. . . »

J’espère avoir pensé à tout. Je m’excuse mentalement à Jared, pour cette tirade. Loin de moi l’idée de lui donner des ordres, mais quelques règles s’appliquent, pour notre sécurité à tous. Le froid me garde calme et l’organisation efface mes inquiétudes. Je suis givrée. Je suis prête.

« . . . Prêt ? » Demandai-je à Jared.

Je veux une confirmation ferme. Pas un peut-être ou un je crois. Le temps des doutes est derrière nous. Je veux te faire confiance avec ma vie, dis-moi que tu peux, que tu veux, que tu en es certain. Moi, j’y crois!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 48

MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   Sam 17 Sep - 10:10

J'accuse un soupir, une peur qu'elle ne veuille finalement plus aller les chercher. Qu'elle ne comprenne pas que c'est un besoin vital, que j'ai besoin d'eux pour exister. De ma meilleure moitié, ma Lilith, et de Bam, de celui qui n'en finira jamais de briller. A jamais grands, j'ai besoin de les savoir en sécurité.

J'imagine le visage de Lilith, apeuré ? Et puis non, je me dis qu'elle m'attend, patiemment, prête à me voir arriver. Je me dis aussi que c'est mon visage qui doit etre apeuré, avec un mélange de sureté. Un n'importe quoi, prêt à aller face au danger, alors que je n'ai même pas ma guitare pour me protéger. On y arrivera pas.

« Okay, premièrement. Si on se perd, le point de rencontre c’est ici. Notre château, c’est le camp de base. Le but de la mission. Rassembler les autres élèves. Indiquer le chemin à ceux qu’on croise et aider ceux qui pourraient en avoir besoin. Si on rencontre un quelconque danger, pas question de foncer tête première, on se consulte avant d’agir ou de se replier. On ne court pas dans les couloirs jusqu’à ce qu’on trouve ceux qu’on aime. On balaie l’école de façon linéaire et on sécurise les ailes qui seront sans danger. . . » Alors me reviens cet élan de faire quelque chose, d'y arriver. De le faire pour moi, mais surtout pour eux. D'être à peine fier de ce "chateau" qu'on a réussi a créer. De les voir s'y réfugier. On peut le faire, Sweety, et apparemment elle est complétement décidée.

« . . . Prêt ? »

Mon merci ne se fait pas voir, mais j'espère de tout mon cœur qu'elle le voit, le comprend, qu'elle ressente à quel point c'est important pour moi. Merci, Sweety, tu vois ? Une autre personne qu'elle n'aurait surement pas été autant organisé, avec un autre j'aurai juste foncé, la tête baissée. J'aurai fini comme je-ne-sais-quoi, et je n'aurai pas su pourquoi cette journée a décidé d'exister. Pourquoi le destin nous y a poussé alors qu'il aurait nous en éloigner.

Lilith reine de mes peines, je respire lentement alors que je lui murmure un faible : Prêt. Allons y, comme tu l'as dis, je suivrai tes pas, sans avoir peur de ce que l'on va croiser. C'est avec mon courage en bandoulière que je regarde Sweety, hoche la tête, avant de lui tourner le dos. Oui, je suis prêt. Allons les retrouver.


[Je suppose que tu peux commencer le prochain sujet dans les couloirs ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: • Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •   

Revenir en haut Aller en bas
 

• Sweet Whisper & Guitar Hero ─ Heartbreak Hotel •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 06. Heartbreak Hotel [avec Will Schuester]
» Heartbreak Hotel - Groupe 3
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Bill Goldberg en raconte trop! Part I
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVIOR HIGH × heroism's slaves. :: SUPER NOUS :: - Sujets terminés-